Un ex-recruteur de Ligue 1 condamné pour viols : une nouvelle victime sort du silence…

L'une des victimes présumées du recruteur condamné pour avoir abusé de plusieurs adolescents entre 2003 et 2018 a pris la parole pour témoigner. Pour la première fois, il raconte les agissements de son recruteur au micro de RMC Sport.

©Maxppp

La victime qui témoignait ce 12 avril dernier, à l’âge de 25 ans, raconte son enfer. Au moment des faits terribles qu’il relate, le footballeur n’avait pas encore tout à fait 12 ans. De plus, si Ahmed G. a été condamné à une peine de 18 ans de prison, la justice n’a pas été informée de ce témoignage. Cette victime, les médias la surnomment Guillaume pour lui permettre de garder son anonymat. Le fait est que Guillaume n’a jamais porté plainte. Mais en découvrant cette affaire dans la presse, il décide de prendre la parole pour raconter son histoire. Celle d’un jeune adolescent qui a été agressé, voire pire encore, par un homme en qui il avait confiance. Un recruteur de Ligue 1 du nom de Ahmed G., condamné début mars par la Cour d’assises de Paris.

À travers cet article, Objeko vous propose de découvrir toutes les informations disponibles sur cette affaire. Mais également d’entendre le témoignage de cette victime. L’histoire d’un jeune homme qui semble enfin soulagé d’avoir trouvé la force de raconter l’horreur à laquelle il a été confronté.

Une victime du recruteur de Ligue 1 condamné prend la parole dans les médias

C’est donc sur RMC Sport que pour la première fois, l’une des victimes du recruteur de Ligue 1 témoigne. Sans montrer son visage et avec un prénom modifié, la victime se sent suffisamment à l’aise pour partager ses douloureux souvenirs. En effet, difficile de croire que cette agression n’a pas hanté Guillaume pendant de longues années. Mais comme il le dit au micro des journalistes, il n’en avait parlé à personne pendant plus de 13 ans. Et ne mettait ses parents au courant que deux semaines avant de prendre la parole dans les médias. Evidemment, ils sont certainement sous le choc d’apprendre que leur fils a souffert autant d’années en silence…

Guillaume sort donc enfin du silence et de son statut de victime passive. Il prend le taureau par les cornes et réalise qu’il est important de parler pour guérir. En effet, taire une histoire si affreuse ne la fait pas cesser d’exister. Mais le traumatisme était sans doute si fort qu’il fallait peut-être que Guillaume apprenne que ce recruteur avait été condamné pour se sentir en sécurité et pour trouver la force de raconter son histoire. Cela a peut-être provoqué un déclic de voir son histoire racontée par d’autres personnes, sous d’autres angles… De voir qu’il n’était pas seul a avoir vu l’horreur de près.

Des détails terrifiants

Entre 2003 et 2018, ce sont de nombreuses personnes qui ont fait les frais de leurs rencontres avec ce recruteur dangereux. Objeko ne vous cache pas que cette affaire est loin de ne concerner qu’une seule victime. D’autant que Guillaume n’a finalement jamais porté plainte. Néanmoins, RMC Sport ne dit pas combien de jeunes footballeurs sont tombés sous les griffes de ce prédateur.

Pour Guillaume, c’était une personne de confiance qui prenait soin de le ramener chez ses parents. Après deux semaines à Auxerre, durant lesquelles il se rapprochait du jeune garçon comme un père, tout a dégénéré. Prétextant qu’il était trop tard pour rentrer chez lui, Ahmed G. décide de prendre une chambre d’hôtel. Il ment alors à sa prochaine victime en lui disant qu’il ne reste plus qu’une seule chambre de libre, une chambre avec un lit de deux places.

Dans la nuit, Guillaume est alors victime d’une agression. Des frottements d’abord mais ensuite des gestes encore plus clairs. Heureusement, il parvient à se lever et à s’enfermer dans al salle de bain. Ils vont ensuite dormir et rentrer chez eux le lendemain comme s’il ne s’était rien passé. Mais jamais Guillaume ne pourra oublier cet événement. Et la rédaction d’Objeko salue le courage dont il fait preuve aujourd’hui pour briser le silence.