Un si grand soleil : Moïse Santamaria, papa poule et très strict, très rares révélations sur ses enfants !

Pour la première fois, Moïse Santamaria accepte d’en dire un peu plus sur sa vie de papa célibataire ! Le moins qu’il puisse dire c’est que c’est un combat de tous les instants !

Moïse Santamaria "Un si grand soleil" : un papa comme les autres !
© NICOLAS ROBIN/FTV

Moïse Santamaria nous impressionne. En l’espace de 15 ans, il est devenu une référence en cinéma et en série. On vous dit tout !

Moïse Santamaria

Une revanche sur la vie !

Rien que mieux que les mots de Moïse Santamaria pour découvrir son histoire hors du commun “J’ai 41 ans, j’ai grandi en banlieue parisienne. Je suis un autodidacte, j’ai quitté l’école au lycée, j’ai fait plein de métiers et aujourd’hui je suis acteur”  Dit comme ça, ça l’air simple, mais pourtant rien ne semblait acquit d’avance “Mon parcours est fait d’échecs dont j’ai dû me relever. J’ai commencé mes cours de théâtre à 26 ans. J’ai adoré et je n’ai pas lâché.”

D’ailleurs, il voudrait que son expérience sert à ceux qui n’ont rien. Histoire de leur redonner un peu d’espoir et le sourire. Investi auprès de l’association Rêves, il démontre que rien n’est impossible, surtout quand on a de la volonté ! Objeko adore !

Pendant trois ans, Moïse Santamaria s’investit à fond dans cette chance qu’on lui donne. Tout le monde à se souvient de lui au Cours Viriot. Une fois terminé, son téléphone commence à sonner. Tout d’abord, on le voit dans des longs-métrages, sous la direction du mari de Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit ou encore de l’humoriste Muriel Robin. Dans À l’aveugle, il donne la réplique à des grands acteurs comme Jacques Gamblin et Lambert Wilson. Sans conteste, son année sera 2014. Dans le téléfilm La Crèche es hommes, il illumine l’écran. Et pourtant, le rôle demande un investissement de tous les instants.

Quand la fiction ressemble à la réalité

Quant à la télévision, elle souhaite aussi le faire travailler. Boulevard du Palais, R.I.S. Police scientifique. Le rôle de méchant de la cinquième saison d’Engrenages lui va comme un gant ! Pour la première fois, en 2017, Moïse Santamaria a un rôle récurrent dans On va s’aimer un peu, beaucoup… Pendant deux saisons, les téléspectateurs vont découvrir une autre de ses facettes lumineuses.

Depuis août 2018, Moïse Santamaria fait partie du casting prestigieux d‘Un si grand soleil ! Il y incarne un policier qui a son petit caractère. D’ailleurs, aucune affaire ne lui résiste, car il arrive toujours à avoir le dernier, surtout auprès des truands. Pourtant, le quotidien ce flic n’est pas facile puisqu’il a une fille, Camille. Il est vrai que niveau sentimental, c’est un peu compliqué de s’engager dans la vie d’un papa célibataire. Mais c’est Elsa qui arrive en tête. Au niveau caractère, elle lui ressemble tellement ! Il fera tout pour la protéger, quitte à se créer des soucis avec sa hiérarchie.

Un papa qui sait tout faire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Moïse Santamaria (@santamaria.moise)

Malgré un emploi du temps bien rempli, Moïse Santamaria conserve toujours de l’espace pour ses trois minis-lui. “J’arrive à être présent pour ma famille. Quand j’accorde du temps à mes enfants, il est accordé pleinement. Car sinon, c’est être partout et être nulle part” Attention, Objeko vous précise que c’est utile de chercher. Vous ne les verrez pas sur les réseaux sociaux ou dans la presse. Vigilant, il souhaite que cette règle soit respectée et c’est tout à son honneur !

D’ailleurs, la chose que l’on saura, c’est que Moïse Santamaria était vraiment jeune quand son aîné est né. Et ça a tout chamboulé dans sa vie “Je n’avais rien, à part une voiture. J’ai quand même eu un enfant. Il a 20 ans aujourd’hui et il en avait 10 quand j’ai récupéré sa garde.” On comprend facilement pendant quand cette décennie en garde alterné, cela n’a pas dû être simple tous jours. Aujourd’hui, il est soulagé de l’avoir auprès de lui. “Ça a été une grande libération qui m’a permis de me stabiliser.”

Au quotidien, quel type de papa est-il ? Pour la première fois, il accepte d’en dire un peu plus “Très câlin, protecteur, mais aussi qui sait être ferme quand il le faut. Je sais leur dire quand quelque chose va ou ne pas. J’ai une autorité que je n’appuie pas. Je suis contre toute forme de violence éducative.” Voilà qui a le mérite d’être clair. On comprend maintenant pourquoi son personnage dans la série de France 2 lui colle à la peau. Plus que jamais, il souhaite transmettre des valeurs aux siens sans pour autant être envahissant. Un joli mélange de couleurs et d’attitude qui nous fait encore plus aimer Moïse Santamaria, si c’est possible !

 


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.