Un tueur en série utilise les applications de rencontre pour rencontrer et tuer ses victimes !

C'est une histoire qui ne risque pas de rassurer votre mère concernant les rencontres sur internet.

©Cyprineman

Les dangers des rencontres sur internet

C’est une histoire qui ne risque pas de rassurer votre mère concernant les rencontres sur internet. Les jeunes d’aujourd’hui ont l’habitude d’utiliser ses applications. Alors qu’il y a quelques années, un certain voile de honte entourait ceux qui avaient rencontré l’amour via un site de rencontre, c’est aujourd’hui monnaie courante. Outre les sites connus et payants (également considérés comme sérieux) comme Meetic, il existe aujourd’hui une dizaine d’applications conçues pour permettre aux utilisateurs de se rencontrer : Tinder, Badoo, Grindr, Happn, One, Bumble, Hornet, Fruitz… 

Dans le monde, il existe aujourd’hui plus de 5 000 sites et applications de rencontre. C’est aujourd’hui le moyen le plus populaire pour trouver l’amour. En 2020, 22% des jeunes mariés interrogés dans le cadre d’une étude ont déclaré avoir rencontré leur partenaire en ligne. Ils sont 19% à l’avoir rencontré grâce à des amis, et 17% grâce au travail. En moyenne, les moins de 30 ans passent dix heures par semaine à discuter sur ces sites. 

Fait intéressant, ces applications réussissent mieux aux personnes homosexuelles qu’aux personnes hétérosexuelles. En effet, elles sont plus nombreuses dans la communauté LGBTQIA+ à avoir trouvé l’amour (21% contre 11% parmi les personnes interrogées). Mais les hommes homosexuels de Bilbao ont échappé au pire pour la plupart, tandis que d’autres n’ont pas eu cette chance, car un tueur en série se servait de Grindr pour approcher ses victimes, et les tuer. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vacarme des Jours (@vdj_podcast)

Une rencontre amoureuse qui tourne mal 

Le tueur en série de Bilbao sévit depuis le mois d’octobre dernier. Dans la ville espagnole, quatre hommes sont morts dans des circonstances troublantes et similaires. Certains éléments ont été partagés par l’Indépendant. On y apprend que le principal suspect dans cette histoire se servait principalement de l’application Grindr pour approcher ses victimes. Cette application est très populaire dans le milieu homosexuel, elle est téléchargée des millions de fois dans le monde. 

Au cours de la discussion, le suspect propose un rendez-vous et se débrouille pour que la rencontre ait lieu chez sa future victime. Au cours du fameux rendez-vous, le suspect drogue sa victime à l’aide d’ecstasy liquide qu’il plonge dans le verre. Il est alors libre de faire ce qu’il veut du corps de son rencard. 

Grâce à cette drogue, il se débrouille pour obtenir les codes de carte de crédit et numéros de compte. Il fait alors d’importants virements à son nom et retire de l’argent liquide aux distributeurs. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KNX News 97.1 FM (@knxnews)

Applications : les victimes sont des hommes de 40 ans 

Une fois l’argent volé, le tueur ne laisse pas ses victimes se remettre, mais les tue en les asphyxiant. Une technique qu’il décide d’utiliser afin que personne ne se doute qu’il s’agit d’un assassinat. Toutes ses victimes ont un profil similaire : il s’agit d’hommes homosexuels vivants à Bilbao, et âgés d’une quarantaine d’années. Il les a tous rencontrés sur Grindr ou sur Wapo, une autre application de rencontres. 

Mais si nous pouvons parler de cette histoire aujourd’hui, c’est que sa dernière victime en date a réussi à s’échapper à temps, après avoir été drogué. L’homme en question a hurlé pour prévenir les voisins en décembre dernier. Le tueur de Grindr décide alors de prendre la fuite directement, car craignant de se faire attraper. Mais dans la panique, il laisse derrière lui son sac à dos. C’est dans ce sac que les forces de l’ordre trouvent un bidon d’ecstasy liquide et commencent à comprendre son mode opératoire. Grâce au témoignage de sa dernière victime, un homme est rapidement interpellé. 

La police compte à l’heure actuelle quatre victimes présumées. Les enquêteurs sont actuellement à la recherche de preuves tangibles qui permettent de confirmer que le suspect face à eux est bien le tueur en série de Bilbao. Cette histoire sordide rappelle que les rencontres sur internet peuvent être dangereuses et que, même chez vous, il est impératif de surveiller votre verre. Que vous soyez une femme ou un homme.