Une candidate phare de Koh-Lanta effondrée : elle dévoile son cauchemar et douleurs

Sara a marqué l'histoire de l'émission de TF1 en participant à trois reprises au jeu de survie. Aujourd'hui, elle révèle souffrir depuis plusieurs mois, elle qui est atteinte par une maladie peu connue, mais très handicapante.

©JDD

Les personnalités publiques ont tendance à se confier plus facilement sur leur état de santé. Cela permet, parfois, de sensibiliser, de faire connaître des pathologies peu connues. Aujourd’hui, c’est Sarah, candidate emblématique de Koh-Lanta, qui se livre à cœur ouvert concernant la pathologie dont elle est atteinte.

Sara touchée par un syndrome rare

L’aventurière qui a toujours impressionné les téléspectateurs est atteinte d’algodystrophie. Cette pathologie, peut-être plus connue sous le nom de Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC) est un syndrome rare. Il se caractérise par une douleur continue, ciblée sur une région du corps. Dans le cas de Sarah, c’est le genou qui est touchée. Après des mois à souffrir en silence, à tenter de continuer sa vie malgré le syndrome, elle a pris une grande décision. Dans une vidéo Instagram, elle s’adresse à ses abonnés. Elle souhaite qu’ils sachent son quotidien, qu’ils soient au courant que malgré tout ce qu’elle peut montrer, elle souffre. 

« Je suis atteinte d’algodystrophie depuis presque 29 mois. Je ne plie toujours pas ma jambe au-delà de la marche normale. Il est vrai que jusqu’à maintenant, j’ai montré mon combat, ma positivé au quotidien. Mais voyez, aujourd’hui, ce n’est pas un jour super sympa. Je suis en pleine crise. (…) Une crise de douleur partout, pas qu’au genou. Mon corps me fait souffrir. Je me force à faire un peu de mobilité, un peu de sport. Mais c’est horrible« .

En légende de cette vidéo, elle écrit les mots suivants : « Soutenir et affronter, tomber et se relever pour avancer… La règle dans n’importe quel moment de désarroi… »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sara Koh Lanta (@sarakl_officiel)

Les radios du genou de Sara

Il y a quelques mois, Sara aborde déjà sa maladie en dévoilant une photo de radios de ses genoux. On découvre alors, facilement, la différence entre le genou qui ne la fait pas souffrir, et celui qui est touché par la maladie. Elle s’était alors confiée, moins longuement, au sujet de son moral et de son état de santé.

Koh-Lanta: « Pour tous ceux qui me demandent comment je vais et bien les images parlent d’elles même. A gauche un genou normal et à droite un genou en souffrance. Voilà un an que je subissais la pose d’une prothèse totale…Victime d’une algodystrophie depuis, je ne souhaite à aucun sportif. Cette pathologie peut durer jusqu’à 2 ans… Ma vie n’a plus de sens depuis le 10 Février 2020…en plus du reste. La seule chose positive c’est d’avoir une équipe exceptionnelle, c’est d’avoir un mari extraordinaire et des enfants en bonne santé et une fanfan qui prie le bon dieu chaque semaine pour que ça s’arrange. Alors je dirai que dans les malheurs il y a toujours de la positive attitude à en retirer …belle journée à tous …car « y’a pas d’fatigue qui soit« . 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sara Koh Lanta (@sarakl_officiel)

Koh-Lanta : Sara, une candidate emblématique

La grande sportive a participé à trois reprises à Koh-Lanta. Ceux qui suivent l’émission depuis peu se rappellent sans doute de sa dernière aventure. Elle fait partie des héros, ces candidats déjà connus du public et qui reviennent dans l’émission pour tenter leur chance à nouveau. Elle est connue pour son état d’esprit en acier trempé. Elle n’hésite pas à motiver les troupes et est reconnaissable entre mille grâce à sa fameuse phrase : « y a pas de fatigue qui soit ». La candidate n’a jamais remporté l’aventure mais peut se vanter d’avoir fait partie d’une des saisons les plus appréciées et regardée, alors que les français étaient confinés.

Et alors que les téléspectateurs la (re)découvrent dans l’aventure, au même moment, elle commençait à souffrir du fait de sa pathologie. On lui souhaite évidemment bien du courage, tout comme de nombreux anciens candidats qui n’ont pas hésité à commenter sa récente vidéo. 

On espère pour elle que son genou le fera moins souffrir à l’avenir. Et qui sait, peut-être pourra-t-elle revenir une quatrième fois dans l’aventure, le jour où son corps se décidera enfin à rester silencieux. C’est tout le mal qu’on souhaite à l’émission puisque Sara est une candidate emblématique et appréciée.