Une fillette dévisagée par une plante de jardin mortelle, sa mère terrifiée, photo choc !

Quand on a une fillette de 6 ans sous sa responsabilité, chaque minute compte. Hélas, sa maman n'avait pas prévu que cette plante allait lui faire autant de mal. Objeko vous explique les coulisses de ce drame qui secoue l'Amérique !

© Chavana Neuweg/Facebook

Sur la Toile, le drame de cette fillette s’est répandu comme une trainée de poudre. Sa maman n’hésite pas à crier sa colère !

SOS fillette en détresse !

Face à cette adorable photo, l’équipe d’Objeko fond comme neige au soleil ! Une chose est sûre : elle restera à jamais gravée dans les archives familiales. Prise juste avant que le pire ne survienne, il n’y avait aucun nuage à l’horizon. Cependant, lorsque le visage de sa princesse commence à virer à l’écarlate, l’adulte se pose mille et une questions. Plus les minutes passent, plus d’autres manifestations physiques débarquent en fanfare. Œil gonflé, difficultés respiratoires, comportement incohérent, cette fillette doit obligatoirement se rendre chez le pédiatre. Une fois le diagnostic établi, sa mère va s’emparer sa plus belle plume. Déterminée à semer la panique, elle estime que c’est pour la bonne cause. « C’est probablement le message le plus important que je ne ferai jamais ici. S’il vous plaît, lisez ceci et prenez-le au sérieux. Je vous supplie littéralement pour la sécurité de mon enfant ».

En deux secondes, le quotidien de cette fillette bascule

Certes, elle sait bien que sa fillette a un terrain allergies, surtout vis-à-vis des « insectes/abeilles/plantes ». Dans cet article, on vous précisait justement comment éloigner ce genre de nuisibles. Or, jamais elle n’aurait pu anticiper que le phénomène prenne une telle proportion. À présent gonflée de partout, elle n’hésite pas à publier des photos qui prouvent que son enfant est en danger. Mais qu’est-ce qui a bien pu provoquer un tel cauchemar éveillé ? Elle a un élément d’explication et ne pas se priver pour le diffuser à ses proches. À l’instar des rappels de chocolat ou de pizza contaminés, les réseaux sociaux sont plus que jamais utiles.

Cher lecteur d’Objeko, comme vous pouvez le constater, le côté solaire de cette fillette n’est plus qu’un lointain souvenir. À présent, l’allergie s’est tellement aggravée qu’elle recouvre chaque micro parcelle de son anatomie. Totalement en panique, sa mère avoue qu’au niveau neurologique, ce n’est pas glorieux. « Elle parlait à peine et dormait par intermittence toute la journée. » Le temps est venu de lancer les investigations. Très vite, une plante se détache des autres puisqu’elle serait responsable de cette catastrophe sanitaire.

À éviter d’urgence !

Rapidement, la maman de cette fillette de 6 ans désigne la coupable. Hemlock. Ce mot de cinq lettres suffit à déclencher un tsunami parmi les amoureux de la nature. Remarquant sa présence massive le long de sa « propriété (et de [celles des] voisins » . Visiblement, sa curiosité qui a lui causé tant de problèmes. Alors qu’elle se penche pour « sentir le haut de cette « fleur », » son organisme l’ingère. À la vitesse de la lumière, elle développe « l’une des pires réactions empoisonnées » que le pays de l’Oncle Sam n’est jamais connu.

En faisant quelques recherches sur Internet, la rédaction d’Objeko se rend compte qu’elle se cache sous de différentes appellations telles que » pruche mortelle », « persil empoisonné » ou encore « fougère de Californie ».  Pourquoi continue-t-elle à pousser sur le sol américain, à savoir près «  ruisseaux, voies ferrées et fossés ».  Comble de l’horreur, la mère de cette fillette estime que son apparence est trompeuse puisqu’elle précise qu’on la compare à « une mauvaise herbe inoffensive. » Le fait qu’elle atteigne une hauteur hallucinante (plus de 10 pieds de haut) n’est que la pointe visible de l’iceberg.

Analysée au microscope par les experts, la présence massive d’alcaloïdes toxiques leur met à la puce à l’oreille. Le moindre contact avec ces derniers, que ce soit par le goût, l’odorat ou le toucher, peut bloquer les voies respiratoires et provoquer l’asphyxie. Il y a d’autres symptômes comme les fourmillements, tremblements ou convulsions, sensation de brûlure à la déglutition, regard dans le vague et pilules souvent dilatées. Enfin, d’horribles douleurs se propagent dans les muscles pouvant conduire jusqu’à la paralysie des membres. Contaminée au plus haut degré, la victime ne peut pas lutter et sombre parfois dans le coma. Croisons les doigts pour que la fillette n’en arrive pas là !

La goutte d’eau ?

Conscientes du danger, les autorités empêchent sa destruction avec les moyens du bord. En la brûlant, elle risque de se téléporter vers d’autres foyers, causant ainsi des tsunamis à répétition. Si vous ou l’un de vos proches en êtes une victime collatérale, n’hésitez pas et foncez chez le médecin. Même s’il n’existe aucun remède, obtenir le verdict d’un pro de la santé est nécessaire pour suivre l’évolution du patient. Espérons que cette fillette finisse par s’en sortir et retrouve le chemin des jours heureux. Traumatisée à vie, elle a perdu son insouciance. Vous l’avez compris,  elle ne regardera plus jamais la planète comme avant.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @valerie_rinaldi