Une maman vivant des prestations sociales dépense 2.000 euros chez Lidl, la mauvaise surprise tombe

Une femme, mère de famille, dépensait une grosse somme d’argent en très peu de temps chez Lidl. Mais l’enseigne star du discount a eu une très mauvaise surprise…

Une maman vivant des prestations sociales dépense 2.000 euros chez Lidl, la mauvaise surprise tombe
© Ohmymag

Une maman qui fait ses courses chez Lidl, jusque là, rien de plus banal. Mais cela devient un peu plus précis quand ce fait divers précise que cette maman vivait grâce aux prestations sociales. Cependant, de très nombreuses personnes sont dans ce cas. Elles préfèrent d’ailleurs se rendre chez Lidl à cause des innombrables promotions de l’enseigne allemande. Ensuite, il est dit qu’elle dépensait 2 000 euros ! Et là, cela attire forcément l’attention. Car, qui peut dépenser une telle somme d’argent en vivant grâce aux prestations sociales ? Et comment est-il possible de dépenser tout cet argent chez Lidl si rapidement ? Objeko ne fera pas durer le suspense très longtemps, nos lecteurs vont comprendre que Lidl a eu une très mauvaise surprise donc. Revenons ensemble sur ce fait divers qui remonte au mois d’octobre 2017.

Une maman dépense 2 000 euros chez Lidl, en vivant des prestations sociales

Le fait qu’une personne puisse dépenser autant d’argent chez Lidl est déjà suffisamment surprenant. Mais si en plus il s’agit d’une maman qui vit des prestations sociales, c’est très étrange. En effet, comment est-il possible de ne pas attirer l’attention avec ce genre d’informations. Et c’est dans les colonnes de La Voix du Nord que tout s’expliquait. Entre le 18 et 29 octobre 2017, cette maman de deux enfants, âgés de 6 et de 16 ans à l’époque, a en réalité arnaqué Lidl. Voilà la mauvaise surprise qui attendait donc l’enseigne phare du discount. Car, autrement, que cette maman vive des prestations sociales ou non, le roi du discount avait toutes les raisons de se réjouir que l’une de ses clientes décide de dépenser 2 000 euros en quelques jours dans son magasin. Et même pas pour préparer les fêtes de Noël !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Pour réussir à mener à bien son projet d’arnaque, cette maman a fait des chèques en bois chez Lidl. Afin de régler pas moins de 2 000 euros d’achats, ce sont 16 chèques que cette maman a signé. Or, en les signant, elle savait pertinemment que Ldil allait voir tomber une mauvaise nouvelle. Une nouvelle à laquelle il ne s’attendait pas du tout. Car, les chèques de cette maman qui vivait des prestations sociales ne pourraient pas être encaissés. Il se trouve que son compte bancaire a été clôturé ! Endettée et même surendettée, cette cliente de Lidl était en prise avec sa banque à cause de ses dettes. Or, lorsqu’elles sont trop importantes, la banque peut décider de vous interdire d’ouvrir un compte bancaire.

Mais le temps que Lidl se rende compte de la supercherie, cette maman était déjà loin. Elle a donc réussi à voler pour 2 000 euros de produits chez le roi du discount. Et étant donné les promotions de l’enseigne allemande, Objeko peut imaginer qu’elle a eu beaucoup plus de produits que ce que l’on pourrait croire. Cependant, elle ne s’en sortait pas sans encombres. Les conséquences de ce vol en bonne et due forme sont sévères. Lidl portait plainte contre cette maman vivant des prestations sociales. Retrouvée grâce à son nom sur les chèques, elle devait répondre de ses actes.

Une condamnation juste

La justice a pris au sérieux cette affaire mais elle a aussi su prendre en compte la situation délicate de la mère de famille. Avoir deux enfants à charge tout en vivant des prestations sociales n’est effectivement pas une situation idéale. L’auteure de l’arnaque écopait donc de quatre mois de prison avec sursis. Mais surtout, elle devait rembourser tout ce qu’elle a volé chez Lidl. Soit des achats à hauteur de 2 003,25 euros très précisément. Condamner une maman à faire de la prison, c’est condamner aussi ses enfants finalement. De plus, nous sommes en droit de nous demander pourquoi la banque n’a pas fait annuler les chéquiers de cette dame. De cette façon, toute cette affaire aurait été évitée.

Dans les magasins Lidl, tout le monde est au courant de cette affaire. Une maman qui fait ses courses, aussi respectable soit-elle, n’est donc pas toujours jaugée avec bienveillance par les hôtesses de caisse. D’ailleurs, pour pouvoir régler par chèque chez Lidl, c’est maintenant beaucoup plus contrôlé qu’avant que l’enseigne ne soit victime de cette arnaque. En effet, les magasins n’ont pas vraiment envie de perdre du temps et de l’argent dans des procédures judiciaires. Plus qu’une question de confiance, c’est aussi une question de rentabilité. Et Lidl, bien qu’il soit le roi du discount, existe pour faire du chiffre.

Avec les fêtes de Noël qui arrivent, Objeko imagine que nos lecteurs seront attentifs aux caddies trop pleins de certains clients chez Lidl. En effet, l’histoire de cette maman vivant des prestations sociales, qui dépense 2 000 euros en chèques en bois, est suffisamment étonnante pour marquer les mémoires.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.