Une mère de famille pète les plombs et jette sa fille de 3 ans dans l’enclos d’un ours

Le 29 janvier dernier, un fait divers glaçant a pris place dans un zoo en Ouzbékistan. Une mère de famille a jeté sa fille de 3 ans dans l'enclos d'un ours. Explications.

© Capture Facebook

Une mère de famille était en visite au zoo avec sa fille de 3 ans. Nous sommes au 29 janvier dernier et le zoo était celui de Tachkent, en Ouzbékistan. Cette histoire fait naturellement rapidement le tour des médias tant elle est surprenante. Nos confères, du magazine Public notamment, ont relayé ce fait divers terrifiant. Et votre magazine Objeko saute donc sur l’occasion pour vous rapporter cette affaire. Car c’est aussi l’histoire d’une mère de famille qui se retrouve accusée de tentative de meurtre sur sa fillette. Tous les détails de cette sordide histoire vous seront donnés dans cet article. Et nous vous invitons à vous préparer au pire...

Une mère de famille craque et jette sa fille dans l’enclos d’un ours au zoo

Difficile d’imaginer qu’une mère de famille puisse envisager de laisser son enfant se faire dévorer par les ours. Et pourtant, autour du globe, ce sont des histoires plus surprenantes et terrifiantes les unes que les autres qui se jouent. Et si nous sommes prompts à vous parler d’une mère de famille qui craque, qui « pète les plombs », c’est que des caméras de surveillance et des témoins peuvent prouver qu’il ne s’agissait pas d’un accident. Objeko vous le disait plus haut, il faut vous préparer au pire. Lors de sa promenade au zoo avec sa fille de 3 ans, cette femme aurait donc délibérément jeté son enfant dans l’enclos d’un ours.

Les visiteurs étaient nombreux ce jour-là à observer l’animal. Il était paisible et regardait lui aussi le public qui scrutait ses faits et gestes. Et jusqu’alors, rien d’anormal. En effet, les visiteurs du zoo ne peuvent que se réjouir de pouvoir apercevoir les animaux dans leurs enclos. Lorsqu’ils dorment à l’abris des regard, cela peut être source de déception, notamment pour les plus jeunes visiteurs. Mais une mère de famille va provoquer une situation que tous les zoos redoutent : la chute d’une personne dans l’enclos d’un animal en captivité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laetitia Prudhon (@laetitiaphotos)

En effet, visiter un zoo c’est souvent l’occasion pour le public de se rendre compte que les animaux ne sont pas à confondre avec des peluches. Un ours c’est souvent ce que les plus jeunes enfants préfèrent quand il faut décider de son doudou préféré. Mais dans son enclos, l’animal n’a plus rien à voir avec les jouets des enfants. Surtout en captivité, personne ne peut prédire les réactions d’un ours. D’ailleurs, pour éviter le moindre contact physique entre de tels animaux et les visiteurs du zoo, les enclos sont souvent construits de telles sortes que plusieurs mètres séparent les animaux du parcours de promenade du public. Mais une mère de famille ne va pas hésiter à faire chuter sa fille de 3 ans de plus de 4 mètres de haut.

Les conséquences dramatiques de ce fait divers

La petite fille a survécu mais elle aurait pu perdre la vie ne serait-ce qu’à cause de cette chute. C’est tout simplement un miracle qu’elle soit encore en vie, Objeko ne vous le cache pas. D’autant que l’ours s’est d’abord approché d’elle avant de faire demi-tour. Elle a eu beaucoup de chance malgré le coup de folie d’une mère de famille vraisemblablement dangereuse. Comme le prouvent les caméras de surveillance qui enregistraient cette scène terrible, c’est bien une mère de famille qui tentait de tuer sa fille de 3 ans. Elle laissait passer sa fillette derrière la barrière, en hauteur au dessus de l’enclos de l’ours. Puis elle va la pousser pour que celle-ci atterrisse 4 mètres plus bas. Heureusement, le personnel du zoo intervenait rapidement. Ils isolaient l’ours et portaient ensuite secours à la petite fille.

De l’autre côté de l’enclos, il était donc possible de voir une mère de famille réaliser ce qu’elle venait de faire. Et son geste ne restera pas impuni. Car, depuis les faits, elle est emprisonnée et en attente de procès. Elle risque une peine qui peut aller jusqu’à 15 ans d’emprisonnement précisent nos confrères chez Public. Le personnel du zoo et les visiteurs témoins du drame sont encore sous le choc. « Nous sommes terrifiés à l’idée de penser comment cela aurait pu se terminer si l’ours avait réagi face au bambin comme il l’aurait fait avec une proie. », déclarait l’un des membres du personnel du zoo. Malheureusement, une mère de famille qui perd la tête est moins rare que l’on pourrait le penser. Mais nous pouvons nous réjouir de savoir que la fillette a survécu. Elle bénéficiera par ailleurs d’un accès au zoo de Tachkent gratuit à vie.