Vacances : ces arnaques au rétroviseur, pneu crevé… font des ravages sur les routes, méfiez-vous

Méfiez-vous, il existe un florilège d'arnaques autour de la voiture dont vous ne soupçonnez même pas...

© Photo DDM archives-Vacances : ces arnaques au rétroviseur, pneu crevé… font des ravages sur les routes, méfiez-vous

Comme chaque été, de nombreux français prennent la route pour aller en vacances. Et malheureusement, parfois des escrocs peuvent vous gâcher votre séjour. On fait le point sur ces arnaques courantes pour mieux s’en prémunir et évitez que les vacances ne tournent au cauchemar. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

L’arnaque au billet de 50 €

Il existe tout un florilège d’arnaques face auxquelles vous devez impérativement rester vigilant. Tout d’abord, et c’est sûrement l’arnaque la plus répandue sur l’autoroute, celle du billet de 50 euros. Comment ça fonctionne ? Et bien, c’est très simple. En effet, un billet de 50 euros est placé sous votre essuie-glace, à l’extérieur de votre véhicule. Evidemment, vous vous en rendez compte une fois que vous êtes à bord de la voiture. Une fois que c’est fait, vous descendez le récupérer, en laissant le moteur allumé et les clés sur le contact.

Un voleur débarque alors à toute vitesse, et repart avec votre véhicule. Sachez que la police a une vigilance toute particulière pour cette arnaque. Il existe une petite variante à cette escroquerie. En rapport avec votre rétroviseur. Dans celle-ci, l’arnaqueur assure que vous avez cassé son rétroviseur et qu’il est temps de le rembourser. Il appelle alors un complice, qui se fait passer pour un assureur et annonçant un prix de réparation exorbitant.

Les arnaques au pneu crevé

Cette arnaque, nécessite deux personnes. Mais comment ça fonctionne exactement ? Et bien, c’est très simple. Sur la route le premier malfaiteur vous fait signe de vous arrêter, prétextant que votre pneu est à plat. Evidemment, la personne s’arrêtera avec vous, pour voir ce qui se passe. C’est lorsque vous êtes accroupi devant votre pneu, que le second se sert dans votre véhicule. Portefeuille, appareil photo, gps, les escrocs partiront avec vos effets personnels.

Comme pour la précédente arnaque, il existe également une variante de cette technique. Mais cette fois-ci, l’escroc va vous crever le pneu alors que vous êtes à l’arrêt sur une aire ou parking. Il vous propose ensuite son aide pour réparer votre véhicule, et exige par la suite de se faire dédommager en se rendant au distributeur le plus proche. Si vous acceptez, c’est à ce moment-là, que vous allez vous faire dépouiller. Incroyable, n’est-ce pas ?

Vacances : l’arnaque à la plaque d’immatriculation

Cette arnaque, ne concerne pas directement votre voiture. Mais presque. En effet, après avoir relevé votre plaque d’immatriculation, l’escroc va contacter la préfecture, demande votre numéro de téléphone et l’obtient. C’est ainsi que débute l’arnaque. Par la suite, l’arnaqueur va vous appeler. Et évidemment, il va inventer une histoire rocambolesque. Il va notamment vous assurer que vous êtes impliqué dans un accident de la route.

Il se met ensuite à vous menacer, à vous dire qu’il va porter plainte, que ça va aller très loin. Sauf, si vous le dédommagez tout de suite. Un moyen de vous prendre de l’argent. Parce que, généralement vous acceptez puisque vous ne voulez pas avoir de problème. Maintenant que vous savez tout sur les arnaques, faites attention à vous sur la route des vacances.