Vacances de pâques : Sera-t-il possible de partir ? Ou pouvons-nous aller ? On vous dit tout !

Le confinement sera-t-il terminé à temps pour les vacances de pâques ? Pourra-t-on se déplacer pour partir en famille ?

source : Belambra

Les prochaines vacances de printemps, ou vacances de Pâques, débutent le 10 avril 2021 pour les élèves de la zone A, et se terminent le 10 mai 2021 avec ceux de la zone B. Mais la question que tout le monde se pose, c’est est-ce que nous pourrons partir ? La rédaction d’Objeko a décidé de répondre à vos questions. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas gagné d’avance.

Des vacances de Pâques avancées ?

Depuis quelques semaines, la France doit faire face à une recrudescence de la Covid-19. Face à cette situation délicate, qui concernant certains régions plus que d’autres, plusieurs personnes proposent d’avancer de 15 jours les dates des vacances scolaires. En effet, la présidente de la région Ile-de-France veut tenter de freiner l’épidémie en fermant les établissements scolaires :« Je me demande si la bonne mesure ne serait pas d’avancer les vacances scolaires de 15 jours afin de fermer les écoles dès le 2 avril » a-t-elle notamment déclaré dans Paris-Match récemment. Du côté de l’exécutif, on étudie la piste en tout cas.

Mais ce n’est pas gagné puisque Jean-Michel Blanquer estime au contraire, que ça complexifierait encore plus l’organisation des établissements scolaires. Pire encore, cela entraînerait un chamboulement pour l’organisation de la vie familiale. Même son de cloche pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui déclare qu’il s’agissait d’une fausse-bonne idée : « C’est une fausse bonne idée […] Je pense qu’il y a une alternative encore aujourd’hui à l’avancement des vacances, qui s’appelle vacciner les enseignants et les personnels qui travaillent avec les enfants« . Comme vous le comprenez donc, cette piste va avoir du mal à être mise en place par le gouvernement.

Pourrons nous partir pendant les vacances de Pâques ?

Si la piste de l’avancement des vacances n’est pas prête d’être mise en place, les gens se demandent s’ils pourront partir. La rédaction d’Objeko va vous donner une réponse concrète. Alors ça dépendra de la ville et du département dans lequel vous résidez. Pour le moment (et ça pourrait changer ce jeudi 25 mars), 16 départements sont soumis à des restrictions sanitaires avec les déplacements entre régions interdits. Il s’agit pour le moment, des départements d’Île-de-France, des Hauts-de-France, des Alpes-Maritimes, de la Seine-Maritime et de l’Eure.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par St cyp jet evasion (@stcypjetevasion)

Ce que nous pouvons vous dire en tout cas, c’est que si les mesures sanitaires actuelles sont prolongées, il ne sera pas possible de partir en vacances à Pâques, c’est simple. En effet, en mettant en place un confinement local, ces zones sont soumises à une interdiction de déplacements interrégionaux. A moins d’aller dans un autre coin de la région dans laquelle on vit, on ne pourra pas partir. A côté de ça un ministre a laissé échapper qu' »enfermer les Français à Pâques ne figure pas dans les scénarios« . Donc il se possible de voir sa famille à Pâques, mais pas forcément de partir en vacances.

Ou pourrons nous aller pendant les vacances ?

Voyage possible uniquement vers les pays de l’Union européenne et de l’espace européen ouverts, mais, au retour, l’entrée en France est conditionnée à la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. A partir du mois d’avril, les températures commencent à redevenir idéales en Europe pour y passer ses vacances de pâques. Plusieurs possibilités s’offrent donc à vous. Rester en France si c’est possible, ou alors dans un autre pays, comme l’Espgane, l’Italie ou encore la Grèce par exemple. Rien de mieux que de partir dans une grande ville européenne ou en Méditerranée : Barcelone, Madrid, Lisbonne, Séville, Naples, La Valette à Malte, les îles grecques…

Les frontières avec les pays hors UE restant fermées pour le moment, il n’est pas possible de prévoir un séjour en dehors de la France et de l’Europe. En effet, vous pouvez voyager dans le monde seulement si vous avez un motif impérieux bien spécifique. Par exemple un motif sanitaire impérieux (urgence médicale vitale), motif familial ou d’ordre personnel (décès, visite à une personne dont le pronostic vital est engagé ou encore convocation par une autorité judiciaire ou administrative) et motifs impérieux professionnels. Sachez que si vous tentez tout de même, vous vous exposez à une amende de plusieurs centaines d’euros.