Vacances d’été : La terrible annonce du ministre de la Santé, Olivier Véran

Olivier Véran est en poste au gouvernement depuis le début de la pandémie. Mais il a des propos édifiants à partager qui remettent en cause les vacances d’été.

Vacances d'été : la terrible annonce du ministre de la Santé, Olivier Véran
© KCS

Les vacances d’été pourraient rapidement se retrouver au placard… Olivier Véran s’est engagé à être le plus transparent possible à propos de la crise sanitaire. De même que tous les membres du gouvernement. En effet, ils ont été amené à prendre des décisions et à faire des annonces qui étaient tout sauf populaires. Pourtant, chacun y engage sa responsabilité et son éthique quand la santé publique en dépend. Ainsi, Olivier Véran n’avait pas que des bonnes nouvelles à partager aux Français depuis qu’il a été nommé ministre des Solidarités et de la Santé. C’était même plutôt souvent des mauvaises nouvelles. Tant et si bien que depuis le 16 février 2020, certains de nos concitoyens ont appris à le détester.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Mais Olivier Véran n’est pas en poste pour se faire apprécier des Français. Il doit répondre aux missions qui lui sont confiées. Missions d’autant plus difficiles en temps de pandémie. Néanmoins, il garde le cap. Et justement, il a de nouveau une mauvaise nouvelle à annoncer aux Français et elle concerne les vacances d’été. En effet, il a pu lire à de nombreuses reprises dans les médias que les experts craignaient un retour de l’épidémie en France pour la rentrée de septembre. Sur ce point, Objeko vous le disait, loin de lui l’idée de préférer mentir pour tenir des discours plus populaires. Alors, il va donner son sentiment et il est plutôt affligeant. Selon Olivier Véran, la nouvelle vague qui risque de s’abattre sur la France n’attendra pas l’automne. Elle pourra arriver dans le courant du mois de juillet !

Olivier Véran prépare les Français à encaisser le retour de la pandémie sur le territoire

Le ministre des Solidarités et de la Santé semble être en train de nous préparer progressivement au retour des restrictions sanitaires. En effet, elles disparaissaient progressivement depuis le 19 mai dernier. Jusqu’au 30 juin où elles sont presque toutes retirées. Reste encore quelques règles puisque le virus circule toujours, comme le port du masque en intérieur. Mais nous ne sommes officiellement plus en Etat d’urgence.

Cependant, alors que les Français pensaient pouvoir profiter de leurs vacances d’été avec insouciance, le variant Delta risque de gâcher la fête. En effet, ce variant inquiète car il se répand à une vitesse impressionnante. Plus contagieux que les autres mutations du virus de la Covid-19 avant lui, il est en passe de devenir majoritaire sur le territoire. Olivier Véran expliquait notamment qu’en 5 jours il a augmenté de 75% chez les personnes testées positives au virus.

Tout va donc très vite et des mesures pourraient être prises pour endiguer le retour de la pandémie. Car si rien n’est fait, c’est une quatrième vague que les citoyens et les systèmes hospitaliers vont devoir encaisser. Or, si les hôpitaux sont débordés, nous savons ce que cela signifie. Objeko ne voudrait pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais cela risque fort de déboucher sur un nouveau confinement. Le débat bat son plein car il est aussi vrai que si des mesures sont prises immédiatement, adieu les vacances d’été.

Les vacances d’été sont-elles en danger ?

Le variant Delta est très contagieux et il se déplace très vite. Le nombre de personnes vaccinées avance mais pas suffisamment vite pour sauver l’été. Et l’inquiétude d’Olivier Véran tient aussi à cela. Selon lui, et Jean Castex, le premier ministre est d’accord avec lui, il faut continuer à vacciner en masse pour espérer atteindre l’immunité collective d’ici la rentrée. Or, le nombre des rendez-vous dans les centres de vaccinations baisse. En effet, vacances d’été riment avec insouciance et le vaccin passe après.

Le gouvernement Français ne pourrait pas imaginer rendre la vaccination obligatoire comme cela est le cas dans plusieurs pays du monde. Cependant, pour éviter de faire prendre le risque d’un nouveau confinement à la population, ils envisagent de rendre la vaccination obligatoire pour les membres du personnels soignants. Ils sont ceux qui seront le plus exposés aux formes graves du virus et ils sont aussi les seuls à pouvoir prendre en charge les malades. Objeko ne saurait vous dire si cette option sera votée. Mais il est certain que les syndicats s’y opposent et préfèrent la pédagogie à la contrainte.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.