Vacances d’été : Quatrième vague, Olivier Veran, très alarmiste parle d’un « tsunami imminent » !

Le virus Covid-19 continue sa progression dans l’Hexagone et sa course s’accélère dans les territoires en Outre-Mer à rythme très soutenu. Une situation vraiment très inquiétante. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

Vacances d'été : Quatrième vague, Olivier Veran, très alarmiste parle d’un « tsunami imminent » !
© AFP

La situation est assez alarmante, en ce moment, en Guadeloupe où les hôpitaux sont totalement saturés. L’île a même été contrainte d’envoyer des malades vers la métropole. Il faut dire que le nombre de lits de réanimation est relativement faible.

Vacances d’été: Situation très préoccupante dans les territoires d’Outre-mer

La pandémie de Covid-19 inquiète beaucoup en Martinique où le taux d’incidence explose, atteignant 1.159 pour 100.000 habitants. Il faut préciser que le nombre de personnes vaccinées en Martinique comme en Guadeloupe reste très fiable, aux alentours de 15%. Conséquence, le nombre de malades augmente très rapidement.

 

De nombreuses restrictions, telles qu’un couvre-feu, ont été mises en place. A tel point que des soignants ont aussi été envoyés sur place. Plus de deux cents soignants sont venus aider les équipes sur place. Il faut préciser que le personnel soignant a été mis à rude épreuve depuis deux ans. Les personnels sont fatigués par cette pandémie.

Des soignants envoyés en outre-mer

Un premier avion est parti mardi 10 août de métropole en direction de ces territoires avec des soignants volontaires pour aider leurs homologues antillais totalement débordés par l’arrivée massive de patients.

Jeudi dernier, au lendemain du début du plan blanc dans la région Paca, au moment d’un déplacement à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Olivier Véran, avait eu fait une déclaration qui a marqué les esprits pour décrire la situation sanitaire. « Nous faisons le constat qu’après le temps de la vague épidémique est venu le temps de la vague hospitalière », avait lancé le ministre de la Santé.

 

Et de poursuivre : « la nouvelle flambée épidémique inquiète beaucoup les soignants. Ils ont le sentiment d’être un peu comme avant un tsunami. C’est à dire, quand vous avez le sentiment que la vague se retire, que les oiseaux ne chantent plus et qu’on attend le moment où l’eau va s’abattre ».

Tandis que le pass sanitaire est étendu depuis lundi à beaucoup de lieux et activités de la vie quotidienne, Emmanuel Macron va présider, le mercredi 11 août, un nouveau conseil de défense sanitaire par visioconférence. Le président est toujours au Fort de Brégançon. Il prend quelques jours de repos mais dans une ambiance studieuse. Il reste connecté et se tient au courant en temps réel de la situation. Il échange avec les différents ministres à ce sujet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

 

C’est l’un des sujets incontournables de la rentrée. Toutefois, beaucoup d’observateurs politiques ont les yeux tournés vers la présidentielle de 2022. La question sanitaire fera partie des enjeux. A la rentrée, il sera aussi question de l’injection d’une troisième dose de vaccin aux personnes les plus vulnérables à la rentrée. Le sujet n’est pas totalement tranché et amenera à des discussions.

Quotidien: Une crise sanitaire qui se prolonge

Depuis mars 2020, la pandémie de Covid-19 a constitué un véritable bouleversement social pour tous les habitants de la planète. L’économie a été fortement impactée. Des personnes se sont retrouvées sans travail. En France, une prise en charge importante a été effectuée par l’Etat par le biais du chômage partiel. Certaines professions comme la restauration, la culture ou l’événementiel ont été durement touchées.

Cette crise que l’on pensait terminée avec la vaccination se poursuit toujours. Même dans les pays dans lesquels la vaccination a été forte, les cas de Covid-19 sont toujours recensés avec des hospitalisations. Toutefois les personnes qui sont concernées en premier lieu sont les personnes qui n’ont pas été vaccinées.

C’est pour cette raison que le gouvernement a décidé de durcir le ton concernant le pass sanitaire. L’idée est d’inciter fortement la population à se faire vacciner pour éviter une nouvelle phase de confinement qui aurait un impact terrible sur l’économie. Les restaurateurs, les acteurs de la culture sont aussi assez inquiets des répercussions de la mise en place de ces restrictions pour l’activité. Par ailleurs, dans de nombreux départements, les préfets ont décidé de mettre en place à nouveau le port du masque obligatoire à l’exterieur. Objeko ne manquera pas de vous parler de la situation sanitaire dans les semaines et mois à venir.


Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.