Vacances d’été : Voici ce que l’on sait sur la circulation du variant Delta très inquiétant en France

La pandémie de Covid-19 n’est pas encore réglée et un nouveau variant inquiète le monde entier. Ce variant appelé Delta s’installe en France et se répand de plus en plus vite. Faisons le point sur sa progression.

Vacances d’été : Voici ce que l’on sait sur la circulation du variant Delta très inquiétant en France
© AFP

Vacances d’été et pandémie : un scénario catastrophe se prépare ? Il est effectivement fort probable que le virus n’attende pas la rentrée de septembre pour éprouver le système hospitalier français. La variant Delta est plus contagieux que les autres et sa progression est donc beaucoup plus rapide. En quelques jours, il double sa présence en France et rien ne semble capable de le freiner. Certes, les personnes vaccinées sont moins exposées à développer des formes graves de la maladie. Mais il est possible qu’elles l’attrapent et qu’elles transmettent le virus. Quant aux personnes qui ne sont pas encore vaccinées, elles sont susceptibles de se retrouver l’hôpital à tout âge. Avec de telles premières informations, Objeko ne vous cache pas que personne ne reste très optimiste sur le sort des vacances d’été.

Olivier Véran en personne annonçait récemment qu’il avait de fortes inquiétudes à propos de la progression du variant Delta sur le territoire. Selon le ministre de la Solidarité et de la Santé, ce variant pourrait venir gâcher les vacances d’été des Français. Dans les consonnes de Sud Ouest, ce sont 40% des nouveaux cas de personnes contaminées par le variant Delta, au 7 juillet 2021. Alors que le 5 juillet, ce chiffre était aux alentours des 25%. Vous l’aurez compris, le variant Delta se propage à une vitesse folle. Objeko fait donc le point avec vous, dans cet article, sur les données disponibles sur ce sujet.

Quel sort sera réservé aux vacances d’été des Français avec la progression du variant Delta sur le territoire ?

Grâce aux informations délivrées par ‘Santé Publique France’ (SPF), des chiffres précis sont publiés pour suivre l’avancée du variant Delta en France. Le gouvernement prend acte d’une inversion de la tendance et constate une reprise lente de la pandémie en France. Le variant Delta est plus agressif et se repend très rapidement. Son agressivité se constate aussi chez les personnes atteintes car ce sont des formes plus mortelles de la maladie qui sont malheureusement à l’œuvre. Seule solution pour lutter : la vaccination. Mais la campagne ralentit alors que le virus accélère. Et il se pourrait donc effectivement que les vacances d’été soient gâchées par la pandémie.

Pour faire le point de façon nette, notons que les données de ‘Santé Publique France’ parlent du département des Landes comme étant le plus touché par le variant Delta. Mais aussi de la région PACA comme étant celle où le virus circule le plus rapidement. Derrière elle c’est la Corse et la Nouvelle-Aquitaine qui suivent de très près. Des régions qui sont privilégiées pour les touristes pour les vacances d’été. Alors, Olivier Véran alerte de plus en plus fortement les Français.

Sans le vaccin, nous serions peut-être effectivement déjà en train de remettre en place un confinement strict du pays. Or, en plein mois de juillet alors que les vacances d’été démarrent tout juste, ce serait un véritable cauchemar, Objeko vous l’accorde.

La crise sanitaire reprend du terrain plus rapidement que prévu

Chaque jour compte pour tenter d’enrayer la pandémie. Mais l’arrivée d’une quatrième vague apparaît inévitable pour les experts. Le gouvernement se prépare alors à prendre des mesures pour protéger la population. Un conseil de défense se tiendra lundi 12 juillet afin que les élus puissent déterminer comment lutter efficacement pour éviter le scénario catastrophe. Le pire étant d’annoncer un confinement strict pendant les vacances d’été.

Pour suivre l’avancée du variant Delta dans le pays, les test PCR sont conjugués à des tests de criblage. Il s’agit de repérer la souche du virus et surtout sa mutation. La mutation E484K se réfère aux variants Beta et Gamma. La E484Q est encore trop rare mais suffisamment inquiétante pour être surveillée. Enfin, c’est la mutation L452R qui est notamment présente dans la souche du variant Delta qui est suivie de près.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.