Vacances d’été : Voici les 10 choix de pays les moins cher d’Europe pour partir en vacances

En panne d'inspiration pour vos vacances d'été ? Aujourd'hui, Objeko va vous suggérer une série de destinations incroyables à un prix totalement dérisoire ! C'est simple, on adore !

© Dragos Gontariu / Unsplash

Vous avez un petit budget pour vos vacances d’été en famille ? Pas de soucis, voici le top 10 des pays les moins chers d’Europe !

Vacances d’été, où partir à petit prix ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CapsuleMarket (@capsulemarket)

Pour la deuxième fois, les vacances d’été s’invitent dans l’actualité. Tout d’abord, il y a ceux qui surveillent la propagation du variant Delta comme le lait sur le feu. Cette souche du virus inquiète fortement puisqu’elle contamine beaucoup. Les autorités sanitaires viennent d’ailleurs de décréter un nouveau confinement dans certains pays d’outre-mer. Quant à ceux qui comptent sur le vaccin pour passer entre les mailles du filet, ils s’activent pour dénicher un billet d’avion à bas prix. Et en pleine saison estivale, il faut bien reconnaitre que ce n’est pas une mince affaire. Heureusement, le comparateur Kayak a fait un travail hallucinant. Son classement des vols disponibles à tout petit prix peut sauver la mise et plus largement votre été ! Donc, en famille, entre amis ou tout simplement en totale autonomie, Objeko vous propose de partir à la découverte de ces coins de paradis. Visite, gastronomie, anecdote, on vous dit tout sur eux ! S’il vous reste quelques doutes sur le pass sanitaire, on vous donne rendez-vous ici afin d’apaiser vos craintes.

Budapest en Hongrie (156 €)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Medgyesi Kornél (@madeec)

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Budapest est une ville hors du temps. Pour preuve, certaines stations de tram remontent au moment où le pays était encore sous la domination de l’empire soviétique. Pour autant, pas de panique, les locaux sont habitués aux touristes et les dépannent volontiers dans la langue de Shakespeare. En somme, pour vos vacances d’été, c’est un livre d’histoire à ciel ouvert.

Au Portugal, on a deux choix !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @portugal.351__

Pour les vacances d’été, on se précipite à Faro (149 €)

Climat, plages de sable fin, cigognes, le Portugal vous ouvre les bras pour vos vacances d’été. D’une part, il y a de quoi visite vu la multitude de vestiges datant du 18ᵉ siècle. La rédaction pense notamment à la cathédrale de Faro qui est un pur joyau. Ensuite, si vous êtes un bec sucré, Objeko vous recommande de goûter au Colchão de Noiva, Queijos de amendoa. C’est un délice pour les papilles ! Enfin, les amateurs de sport, tels que le golf ou bien le surf, vont s’amuser comme des petits fous !

Lisbonne (146 €)

On ne le sait pas toujours, mais cette ville a connu un énorme séisme en 1855. La magnitude est si forte qu’il va tout démolir sur son passage. Près de 90% de Lisbonne est en ruines. Il faut donc tout reconstruire. Comble de l’horreur, les locaux étaient obligés de s’éclairer à la bougie. Et vu que cette dernière n’était pas bien maitrisée, cela a provoqué d’autres catastrophes. Ce que personne à l’époque n’avait anticipé, c’est qu’un tsunami viendrait achever les efforts de ses habitants ! En tout, cette triple catastrophe cause la mort d’un quart de la population ! C’est énorme ! Si vous voulez observer des coins qui ont survécu à cette série de cataclysmes, rendez à L’Alfama et la Mouraria. Elles sont hors du temps !

En Espagne, ce trio de destinations a le vent en poupe !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @sebmoumouille

Mahon aux Baléares (133 €)

Les vacances d’été à Minorque sont une excellente idée. En effet, pour les amoureux de la nature et les écologiques convaincus, sachez qu’elle fait partie de la catégorie « réserve mondiale de la biosphère« . Autrement dit, il n’y a pas la moindre trace de béton dans les monuments ou les ruelles. Et rien que pour ça, Objeko adore !

Madrid (129 €)

Au cours de vos balades durant vos vacances d’été, n’hésitez pas à fredonner la chanson de Nilda Fernandez. Sortie à la fin des années quatre-vingt, ce titre va lui permettre de se faire connaitre du grand public. Aujourd’hui, cet artiste atypique est parti en direction des étoiles !

Barcelone (121 €)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Visit Villajoyosa (@visitvillajoyosa)

Située dans le sud de l’Europe, la ville accueille des millions de touristes chaque année. Les férus d’art ou bien de données historiques croisent sans ciller les amateurs de gastronomie ou de farniente ! Pour les vacances d’été, c’est l’idéal !

Dublin en Irlande (122 €)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CAEP Venezuela (@caep.ve)

Amateur de houblon et plus spécifiquement de bière, nous vous recommandons vivement de déguster une Guinness Storehouse. Cela fait presque trois siècles que cette boisson est devenue la carte de visite de Dublin. Aussi, pour vos vacances d’été, pensez à trinquer à la santé d‘Objeko. Et si vous l’appréciez, sachez que vous pouvez en trouver jusqu’au fin fond du Nigeria !

Genève en Suisse (122 €)

Pour vos vacances d’été, si vous voulez pratiquer ou apprendre les rudiments d’une langue étrangère, rendez-vous à Genève. Quand on évoque cette ville, on pense forcément au siège de l’ONU. Donc, c’est un endroit cosmopolite où on entend parler français, italien, allemand et plein d’autres choses encore.

Milan en Italie (110 €)

Cette fois, Objeko vous recommande de visiter le quartier Brera. Grâce à son jardin botanique et son palais, vous allez en prendre plein les yeux.

La destination la moins chère des vacances d’été, c’est Bruxelles en Belgique (95 €)

Accessible par le train en à peine trois heures, la capitale belge vous accueille pour vos vacances d’été. Et en arrivant, la première chose à faire est d’aller saluer le symbole de la ville : le Manneken Pis. Des fois, il alterne les tenues vestimentaires… ou pas. Tout dépend de l’événement ! Selon la légende, en 1890, le petit garçon versait des boissons pour adulte ! Âmes sensibles, rassurez-vous, l’expérience n’a pas duré ni recommencé… c’était uniquement à l’occasion d’une fête locale !