Vacances d’été: Vous pouvez prétendre à une aide financière afin de partir, cette initiative est réservée aux (18-25 ans)

Après ces mois difficiles, de nombreux français rêvent de partir en vacances d’été. Malheureusement, tout le monde ne peut pas se le permettre, notamment les plus jeunes. Une aide financière est alors proposée aux 18-25 ans.

Vacances d’été : vous pouvez prétendre à une aide financière afin de partir, cette initiative est réservée aux 18-25 ans
© Jonathan Gallegos / Unsplash

Après des mois d’une extrême difficulté, un grand nombre de Français ne rêve que d’une seule chose : les vacances d’été ! Si les mesures le permettent, ils seront ainsi très nombreux à décider de s’offrir quelques moments de repos bien mérités. Mais malheureusement, cette opportunité n’est pas offerte à tous. En effet, cette période de relaxation a un coût important. Notamment pour les plus jeunes qui ne disposent pas toujours des moyens suffisants. Objeko vous parle donc aujourd’hui d’un dispositif d’aide financière destinée aux 18-25 ans.

Vacances d’été : une aide permettant aux plus jeunes de partir à des tarifs avantageux

Un véritable besoin de se ressourcer

Une étude commandée par le ministère de l’Économie et des Finances démontrerait ainsi qu’un Français sur deux ne prendrait pas de vacances d’été. Un chiffre qui se révèle encore plus important pour les 18-25 ans. Depuis près de sept ans maintenant, l’agence nationale pour les chèques vacances a donc mis en place un dispositif permettant de les aider. Ce programme intitulé Départ 18:25 est financé “ par les excédents de gestion du chèque-vacances “. Ainsi, lorsqu’un comité d’entreprise achète des chèques vacances, une commission de 1% est prélevé. De même, lorsqu’un professionnel du tourisme remet ses chèques vacances à l’ANVC, 2,5 % lui sont déduits.

Grâce à cette manne financière, l’organisme peut ainsi donner un véritable coup de pouce aux plus jeunes pour les vacances d’été. Ils peuvent ainsi obtenir une ristourne allant jusqu’à 75 % sans dépasser 200 euros. Selon les dernières statistiques, 3 800 jeunes auraient déjà bénéficié de cette mesure l’année dernière. Un programme encore méconnu et qui permet cependant de voyager à moindre coût. De plus, les bénéficiaires de cette aide peuvent faire un choix parmi un nombre incalculable de destinations. En France, bien évidemment, mais également dans toute l’Europe comme par exemple en Espagne, en Angleterre en Allemagne en Croatie et au Portugal.

Mer ou montagne ?

Pour les vacances d’été, les plages sont souvent très sollicitées. Ainsi, les jeunes seraient plus enclins a profité du soleil au bord de la Méditerranée ou de l’Atlantique. Mais il est également possible pour eux de se servir de ce mécanisme d’aide pour se rendre à la montagne. Le programme Départ 18:25 s’est donc associé à une société très active dans le secteur. Il s’agit de l’entreprise Les Stations qui dispose de villages de vacances aussi bien à la mer qu’à la montagne, mais également en ville. Tout un panel de solutions pour les plus jeunes qui, eux aussi, ont besoin d’évasion.

Il s’agit donc d’une véritable aubaine pour ceux, dont le budget les faisait freiner des deux pieds à l’idée d’envisager les prochaines vacances d’été. La directrice des politiques sociales de l’ANVC veut donc élargir encore plus son offre. Elle souhaite ainsi que le programme soit mieux connu et largement popularisé.  » La montée en charge d’un programme se fait de manière très progressive. J’ai bon espoir que ce programme arrive à la connaissance de cette classe d’âge. Dans les prochains jours, le Centre national des œuvres universitaires et scolaires va faire partir un mailing à destination des deux millions d’étudiants boursiers « .

Vacances d’été: Des conditions d’admission

Pour être éligible à ce programme, il existe néanmoins quelques règles. Tout d’abord, il faut être âgé de 18 à 25 ans. Ensuite, les bénéficiaires ne doivent pas disposer de revenus supérieurs à 17 280 euros par an. Il existe également une longue liste de jeunes étant directement éligibles au programme. Objeko vous en fait donc l’énoncé. Il s’agit des étudiants boursiers, en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation, en contrat aidé ou encore les personnes en Service civique. Il faut également ajouter les élèves des écoles de la deuxième chance, les bénéficiaires de la Garantie jeunes ainsi que ceux suivis par l’Aide sociale à l’enfance.

En définitive, si vous rentrez dans cette tranche d’âge, il est temps de prendre vos renseignements. Car vos prochaines vacances d’été pourraient effectivement ne pas vous coûter grand-chose. Il existe d’ailleurs un simulateur en ligne pour voir si vous rentrez dans les conditions d’acceptation ou pas. En tout cas, l’initiative est à saluer. Après une année très compliquée, et même difficile à vivre psychologiquement, l’objectif de pouvoir partir pour les vacances d’été à des tarifs très bas paraît donc être une excellente nouvelle. Des jeunes qui eux aussi auront payé un lourd tribut en raison de la pandémie en voyant leur vie totalement modifiée… Une manière de pouvoir souffler même pour ceux dont le budget est véritablement étriqué. Il reste à espérer que cette initiative rencontre encore un plus grand succès. Ainsi un maximum de jeunes pourront s’évader le temps de quelques jours.

 


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.