Vaccination : découvrez Novavax, ce nouveau vaccin contre la Covid-19 autorisé en Europe

Si vous n'êtes pas convaincu par les vaccins dits à ARN messager, Novavax est peut-être la solution. Un nouveau moyen de lutte contre la pandémie qui fait déjà des émules

© Kena Betancur / AFP

Alors que l’Union européenne vient d’autoriser la mise sur le marché de cinq nouveaux vaccins contre le coronavirus, Objeko vous propose de s’intéresser de plus près au Novavax. En effet, ce dernier semble très différent de ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui. Une autre manière d’appréhender le problème qui n’utilise pas la technologie de l’ARN messager.

Vaccination : une nouvelle approche avec un vaccin tout à fait inédit

Une accélération du mouvement

Alors que la pandémie de coronavirus est loin d’être derrière nous, de nombreux scientifiques continuent bien évidemment de travailler sur le meilleur moyen d’éradiquer la maladie. Alors que pour l’instant, les autorités ont déjà validé plusieurs vaccins, la recherche avance. D’ailleurs, l’Agence européenne des médicaments vient de donner son feu vert pour la mise sur le marché de cinq nouveaux vaccins qui apparemment sont déjà très prometteurs. Un arsenal thérapeutique face au Covid qui cette fois-ci comporte une particularité notamment en ce qui concerne le Novavax.

En effet, ce vaccin fonctionne tout à fait différemment des autres. Il est basé sur la technologie des protéines recombinantes au contraire des vaccins Pfizer et Moderna qui eux utilisent l’ARN messager. Alors que les recherches ont alors porté leurs fruits, l’Union européenne et l’Agence européenne des médicaments semblent donc considérer que ces essais sont suffisamment éloquents pour permettre de diffuser ce médicament à grande échelle. D’ailleurs, la Commission européenne aurait déjà réalisé une commande de 200 millions de doses. Une preuve que l’institution paraît croire aux vertus de ce dernier venu. De plus, ce vaccin comporte un autre avantage. Objeko vous explique lequel.

Une manière de convaincre

Si le vaccin Novavax ne repose pas sur l’ARN, il peut effectivement avoir tout le potentiel nécessaire pour décider ceux qui n’étaient pas convaincus par cette technologie. Une manière d’intensifier la campagne de vaccination et de permettre aux plus récalcitrants d’avoir désormais une véritable option par rapport aux propositions qui existaient jusqu’à aujourd’hui. Dans cette optique, notre rédaction vous propose donc d’en découvrir plus sur ce vaccin américain qui fait aujourd’hui la une de l’actualité. Tout d’abord, il est important de souligner que la société pharmaceutique Novavax travaille depuis près de deux ans à la création de cette formule.

Au début de l’année 2020, Novavax commençait ainsi ses travaux en optant pour une autre piste que l’ARN messager. Le vaccin est assez rapidement et porte deux noms : Nuvaxovid pour l’Europe et Covavax pour les pays du Sud. Cependant, pour des questions de facilité, il est toujours lui connu sous l’appellation Novavax du nom de la société qui le fabrique. Déjà au mois de juin dernier, les responsables de la firme partageaient alors la nouvelle selon laquelle les résultats semblaient probants notamment lors des essais cliniques en phase 3. Les premières données permettaient ainsi de démontrer « une protection de 100 % contre les formes modérées et sévères de la maladie et de 90,4 % globalement ».

Un dernier accord en suspens

Alors que Novavax a récemment produit le résultat de ses études sur 30 000 Américains, la Commission européenne a donc validé cette option avec pour conséquence une commande de plusieurs millions de doses. Tous les pays de l’Union européenne pourront alors y avoir accès, même si en France, il reste une dernière étape à franchir. En effet, il sera encore nécessaire d’attendre l’aval de la haute autorité de santé. Mais il semble difficilement imaginable que la HAS aille à l’encontre de ce qui s’est décidé à Bruxelles. Il est d’ailleurs à noter qu’au niveau mondial, le vaccin Novavax a déjà convaincu une multitude de pays. Aux Philippines et en Indonésie, il fait désormais partie de l’arsenal utilisé par les médecins. De son côté, le Japon vient de passer commande de 150 millions de doses.

Voilà donc un nouveau moyen de lutter contre les conséquences de la Covid-19, mais également une autre option pour ceux qui hésitaient encore à recourir aux vaccins qui utilisent la technique de l’ARN messager. Quant à savoir si le Novavax est efficace contre le variant Omicron, il semble prématuré de se prononcer. En effet, à l’époque où les chercheurs travaillaient sur ce vaccin, Omicron et le variant Delta n’avaient pas encore fait leur apparition. Il faudra dès lors encore patienter pour obtenir plus de réponses sur ce plan précis. Mais une chose est sûre, le Novavax se montre très novateur en utilisant les protéines recombinantes. Dans ce cas-ci, la réponse immunitaire est effectivement déclenchée non pas par un agent viral affaibli, mais par des protéines reproduisant la protéine Spike du coronavirus. Une avancée qui laisse ainsi entrevoir de nouvelles opportunités.