Vaimalama Chaves recadrée par Sylvie Tellier : révélations sur cet énorme clash

Vaimalama Chaves s’est confiée sur ses relations avec Sylvie Tellier dans l’émission Chez Jordan de Télé-Loisirs. On vous dit tout sur leur prise de bec incroyable !

© KCS

Vaimalama Chaves a reçu la couronne de Miss France en 2019, un an avec son sacre de Miss Tahiti, en 2018. Ce titre si convoité a fait basculer sa vie. « Quand on porte l’écharpe de Miss France, il y a certains codes à respecter, a-t-elle ainsi expliqué à Jordan Deluxe. Comme j’ai grandi en Polynésie, loin des valeurs métropolitaines et des us et coutumes d’ici, j’ai beaucoup de latitude dans ma façon d’être« . 

Vaimalama Chaves n’appréciait pas notamment une chose ! « Dire bonjour, vouvoyer (nous, on ne vouvoie pas en Polynésie, c’est un signe de distance !), et porter des talons« , a-t-elle ainsi fait savoir. Mais aussi, elle a du apprendre à mieux parler. Car elle avait tendance à beaucoup répondre à Sylvie Tellier, la directrice de la société Miss France. « À partir du moment où on me respecte, je respecte« , a en effet précisé la belle Polynésienne.

Et il n’y a pas qu’avec Sylvie Tellier que Vaimalama Chaves hausse le ton ! Dernièrement, c’était avec Mathieu Delormeau, chroniqueur de TPMP. Appréciée pour son franc-parler et sa spontanéité, Vaimalama Chaves a la langue bien pendue. La jeune femme a en effet le courage de dire ce qu’elle pense. En février 2019, sous les projecteurs de TPMP, Mathieu Delormeau s’est moqué de la jeune femme. Il l’a notamment traitée de « Miss à Buzz« .

« C’est pas très Miss de dire ça. »

Lors de son interview avec Jordan de Luxe, la jeune femme a ainsi fait savoir sa rancoeur envers le chroniqueur. « Il a déblatéré pas mal de choses vraiment sales, je m’en fiche. Par contre, quand ma mère a pleuré à cause de ça, quand beaucoup de personnes se sont senties sales à cause de ça, j’ai trouvé ça vraiment très petit, très déplacé.« , a ainsi expliqué Vaimalama Chaves.

Et de préciser : « La prochaine fois qu’on doit se voir on aura des choses à se raconter et on aura des choses à se dire hors caméra donc Matthieu je t’invite à prendre contact avec moi qu’on puisse échanger à ce sujet.« , a-t-elle en effet lancé. Le 30 avril 2022 dernier, l’ancienne Miss France a appris via un internaute sur Instagram que Matthieu Delormeau l’avait à nouveau critiquée vertement.

Cette dernière a alors réagi : « C’est drôle parce que quand j’ai été invitée il y a deux semaines pour sa chronique et que j’ai dit non, on m’a dit « Mais il vous adore » M’aurait-on menti ? Ou a-t-il simplement besoin de ce qui lui manque… un minimum d’intégrité, d’intelligence et de respect ? » Puis elle a renchérit : « Non allez, en vrai je m’en fiche. Le seul avis qui compte est celui des gens qui comptent. Faites pareil. Ignorez ceux qui ne valent pas la peine d’être considérés« .

Un clash de plus pour Vaimalama Chaves

Matthieu Delormeau n’a pas tardé à lui répondre ! Sur le plateau de TPMP People du 30 avril 2022, le chroniqueur n’a pas semblé se souvenir de ses propres critiques. « Ouah c’est super méchant ce que j’ai dit c’est pour ça que sa mère a pleuré ?«  a-t-il lâché. « Si j’ai blessé sa maman je m’en excuse, je n’ai pas le début d’une idée de ce que j’ai pu dire de mal sur elle » a-t-il ainsi conclu. Vaimalama Chaves accepte-t-elle ses excuses ? En tous cas, elle dit s’entendre très bien avec Sylvie Tellier malgré leur clash.

« Sylvie Tellier est très professionnelle. Si on fait les choses qui doivent être faites, il n’y a pas de problème. Si au contraire on déborde, ce qui est tout à fait normal de la part d’un chef, elle nous recadre« , a ainsi relaté l’ex-Miss France. Et de préciser : « C’était la fois où on était parties sur le plateau de Laurent Ruquier (dans On n’est pas couché, ndlr), qui avait dit que le taux de natalité était en baisse et qu’on invitait Miss France pour donner des idées. Quelle était l’idée qu’il était en train de sous-entendre ?”, a-t-elle alors en effet raconté.

“Je n’ai pas beaucoup apprécié ça, s’est-elle remémorée. Du coup, j’étais partie dans Le Parisien pour dire que je ne trouvais pas sympa qu’il invite la France à se branler sur l’image Miss France. J’avais dit le mot ‘bra*ler’ au lieu de ‘ma*turber’, et donc ça a clashé. Elle m’a dit : ‘C’est pas très Miss de dire ça’ ». Heureusement pour elle, Sylvie Tellier lui a apparemment pardonnée.