Variole du singe : le nombre de cas explose, l’épidémie progresse à une vitesse folle

Une multiplication inhabituelle des cas de la variole du singe, a été constatée depuis le mois de mai en Europe...

© Ekahardiwito / Shutterstock-Variole du singe : le nombre de cas explose, l’épidémie progresse à une vitesse folle

Le nombre de cas de variole du singe continue de progresser sur le territoire. Santé publique France annonce que 2239 cas confirmés de variole du singe ont été recensés dans le pays. Le plus fréquemment en Île-de-France. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

2239 cas de la variole du singe en France

La variole du singe gagne du terrain dans l’Hexagone. Même si elle existe depuis des décennies, elle est en train de faire peur à beaucoup de monde. Pour rappel, cette maladie infectieuse, a été découverte en Afrique et avait fait son apparition en 1970. Habituellement transmis à l’homme par contact avec des animaux sauvages, le virus responsable de cette zoonose peut également être transmis par contact direct. Avec les lésions cutanées ou les muqueuses d’une personne malade.

Au 2 août 2022, 2239 cas ont été confirmés par Santé publique France. Comme depuis le début de l’épidémie, celui-ci indique que la maladie touche principalement des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Et c’est la région Île-de-France, qui compte le plus de cas confirmés de variole du singe (845 cas). Mais il faut préciser également, qu’aucune région de France métropolitaine n’est épargnée.

Quelles sont les symptômes de la maladie ?

Si les cas sont de plus en plus fréquents, il faut connaître les symptômes. Ainsi, ce que nous pouvons vous dire, c’est que la variole du singe a des caractéristiques similaires à la variole. Mais qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Et bien, que le patient infecté, aura d’abord de la fièvre ainsi que des forts maux de tête. Oui, avec le Covid, on a la même chose. Mais la suite est différente. En effet, la victime de la maladie a ensuite, des douleurs musculaires et une inflammation des ganglions lymphatiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Devoir (@ledevoir)

Mais surtout, et c’est le plus embêtant, survient enfin, une éruption cutanée. Ou ça ? Et bien généralement sur le visage. Mais pas seulement. Egalement sur les paumes des mains et la plante des pieds et presque simultanément sur d’autres parties du corps. Oui, oui toutes. Et ce que nous pouvons vous dire également, c’est que l’éruption se manifeste par des maculopapules, des vésicules puis ensuite des pustules. Le tout, pendant environ trois semaines.

Suffisamment de vaccin pour combattre la variole du singe

Au 2 août, 37.005 doses de vaccin ont été livrées par l’Agence aux territoires. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est suffisant pour combattre la maladie. C’est en tout cas ce qu’affirme le ministre de la Santé, François Braun. Pour rappel, depuis le début de l’épidémie, plus de 11.000 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin. Pour ceux qui en ont pas, Santé publique France, invite les personnes entrant dans les critères d’éligibilité à prendre rendez-vous rapidement. Voilà, maintenant, vous savez tout sur le sujet. Rassurer ? Ou pas du tout ? N’hésitez pas à nous le dire.