Véronique Genest au plus mal, en deuil : « Elle nous a quittés » !

Véronique Genest sort du silence et rend hommage á cet être cher

©tele 7 jours

Véronique Genest est au plus mal. La célèbre actrice et comédienne vient de perdre un être qui lui est très cher. Après une période d’absence des réseaux sociaux, elle sort enfin du silence et se livre à ses fans. L’équipe Objeko vous dévoile tout dans cet article

Véronique Genest en deuil : son message émouvant

Lorsque l’on entend parler de Véronique Genest, c’est souvent à cause de polémiques. L’emblématique actrice de 65 ans, révélée par Julie Lescaut, a en effet tendance à les collectionner. L’équipe Objeko y revient d’ailleurs plus en détail en bas d’article. Toutefois, cette fois-ci, c’est un terrible et douloureux deuil qui l’a fait prendre la parole sur les réseaux sociaux. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DH/Les Sports + (@dh_lessports)

Le 13 février dernier, après une période remarquée d’absence, l’actrice a déclaré sur Facebook : “Excusez mon manque de présence ici en ce moment mais je vis un moment douloureux. Colette, ma jolie maman a rejoint les étoiles jeudi soir. Elle avait eu 90 ans cet été. Elle adorait la vie, la bonne chair, le théâtre, la musique… Elle est partie si brutalement, si bêtement… je suis comme anesthésiée.” Les internautes ont été très touchés par ce message à la fois tendre et triste de Véronique Genest. De nombreux fans ont souhaité apporter leur soutien et leurs condoléances à l’actrice qui a marqué de son empreinte le petit écran français. Malgré les nombreux différends qui peuvent polariser son audience, tout le monde semble s’être accordé à la soutenir dans cette épreuve. L’équipe de rédaction Objeko se joint aux fans et tient à présenter ses condoléances.

Véronique Genest : icône du petit écran

Véronique Raymonde Marie Combouilhaud, plus connue sous le nom de scène de Véronique Genest, est née en 1956 à Meaux, ville du Brie. C’est une fille de bonne famille qui développe très tôt un penchant pour l’art vivant. Adolescente, elle se produit déjà sur scène, et fréquente les coulisses des théâtres locaux. 

Véronique Genest passe un brevet d’esthéticienne et maquilleuse afin de rentrer dans le monde du spectacle par la petite porte. Elle enchaîne les petits boulots qui lui font rencontrer de nombreux grands noms, tels que Gotlib ou Georges Moustaki. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 𝒱ℯ𝓃𝓊 (@venumenon.63)

En 1980, on la voit apparaître dans de nombreux spots publicitaires pour des marques telles que Mir, Knorr, Père Dodu, ou encore le fameux jambon Madrange. Son succès arrive l’année suivante, lorsqu’elle décroche le premier rôle de la mini-série á succès Nana, adaptée du roman d’Émile Zola.

Pendant toute une décennie, Véronique Genest enchaîne les rôles au cinéma et à la télévision qui lui valent de nombreux prix, et la reconnaissance de ses pairs. Toutefois, c’est grâce à son rôle de Julie Lescaut, diffusé sur TF1 dès 1992, qu’elle devient une véritable légende du petit écran. Elle garde son rôle jusqu’en 2014, et enchaîne les récompenses pour sa performance. Après 12 ans de bons et loyaux services, Véronique Genest arrête finalement la série pour se consacrer pleinement à son premier amour, le théâtre. Seule la pandémie de COVID-19 a mis un frein à sa carrière. On espère toutefois la revoir sur les planches très bientôt !

Une actrice qui enchaîne les polémiques

Malheureusement, Véronique Genest n’est pas seulement connue pour ses rôles légendaires sur le petit et le grand écran. C’est une femme de droite au franc-parler légendaire, qui n’a pas peur de porter haut ses convictions. 

Son premier gros dérapage fut en 2012, lorsqu’elle écrivit sur Twitter que l’Islam est “dangereux pour notre démocratie”. Elle réitère ses propos dans la presse plus tard, tout en précisant qu’elle ne s’adressait qu’aux extrémistes. Dans le même temps, elle redore son image publique en s’engageant contre l’homophobie auprès de l’association Le Refuge.

Toutefois, la crise sanitaire de la COVID-19 lui donne une fois de plus l’occasion de créer la polémique. Véronique Genest est un grand soutien du professeur marseillais Didier Raoult, et de son traitement à l’hydroxychloroquine. Elle rejoint également des personnalités telles que Francis Lalanne et Jean-Marie Bigard en s’insurgeant contre la vaccination, ainsi que le pass sanitaire. Il est toutefois à noter que, contrairement à eux, elle n’utilise pas sa notoriété pour devenir leader de mouvement, mais s’exprime librement à ce sujet. 

Enfin, la dernière polémique en date risque fort de lui coûter bien plus chère. Véronique Genest est en effet un soutien du candidat d’extrême-droite Eric Zemmour. Celle qui avait soutenu Nicolas Sarkozy prend un virage extrême, et a lié son nom à ce candidat qualifié de raciste et révisionniste, et qui de plus est accusé par 8 femmes de violences. Il va lui être difficile de défaire son nom du personnage politique sulfureux…