Vers une 5e vague ? Le taux d’incidence explose dans plusieurs départements (COVID-19)

Sommes-nous sur le point de subir une cinquième vague de contamination à la COVID-19 ? Quelles en seront les conséquences ?

COVID-19 : le taux d’incidence augmente, bientôt une 5ᵉ vague ?
© Mufid Majnun / Unsplash

Le virus de la COVID-19 fait partie intégrante de notre quotidien depuis bientôt deux ans. Toujours présent, il se fait bien plus discret, et la vie semble reprendre un cours presque normal. Or, certains départements français voient leur taux d’incidence augmenter à un rythme alarmant. Sommes-nous sur le point d’essuyer une cinquième vague de contamination ? L’équipe Objeko vous dévoile les départements les plus durement touchés, et vous fait le point sur la situation sanitaire.

COVID-19 : la situation en France

Vous n’y avez pas échappé. La maladie de la COVID-19 a chamboulé notre quotidien depuis le début de l’année 2020. Cela fera bientôt deux ans que le virus mortel s’est propagé à une vitesse ahurissante sur toute la planète. 

Le plus dur de la pandémie mondiale est certes derrière nous, mais celle-ci est encore loin d’être finie. LE 19 octobre, la France comptait 5 934 nouvelles contaminations détectées. LE même jour, 49 personnes ont perdu la vie des suites de cette terrible maladie. Ces chiffres restent bien en dessous de l’an dernier, à la même époque. Pour rappel, le 19 octobre 2020, la France enregistrait 13 243 nouveaux cas, et 146 décès. Le second pic de contamination et de décès apparaît un mois plus tard. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 🅚🅔🅝🅣 (@kenzisstic)

Nous ne sommes fort heureusement plus en confinement, ni en couvre-feu. Le fameux (ou infâme) Pass Sanitaire permet de circuler librement pour ses détenteurs, bien que celui-ci fasse polémique. Pour ce qui est de l’économie, les choses s’accélèrent. Malgré les nombreux commerces ayant fermé durant le confinement, l’emploi repart à la hausse. Le gouvernement pousse même les chômeurs de longue durée à se reconvertir. Ceux-ci se verront offrir 1000 € dans le cas d’une reconversion, et l’entreprise les prenant en charge recevra 8000 €. Le gouvernement français n’hésite pas à mettre la main à la poche pour aider les Français à s’en sortir. Les foyers les plus démunis recevront également plusieurs primes afin de les aider à passer la fin de l’année. 

Le taux d’incidence augmente dans ces départements

Même si tout semble aller mieux, ce n’est pas le cas partout en France. Certains départements ont connu récemment une flambée de leur taux d’incidence. C’est le cas notamment de l’Aveyron, en région Occitanie. Le département a presque doublé son taux d’incidence, passant de 36 à 63 cas pour 100 000 habitants. La Lozère, dans la même région, a quant à elle subi un bond de 250% du taux d’incidence. La Creuse, en région Nouvelle-Aquitaine, a triplé ses cas de COVID-19 en seulement une semaine. 

Ces trois départements ont une chose en commun. Ils ont expérimenté l’arrêt du port du masque à l’école. Ainsi, les élèves sont les plus durement touchés par ces infections. Dans la Creuse, un établissement scolaire a même dû fermer à cause de la présence d’un grand cluster. LA situation est bien entendu extrêmement préoccupante. Les riverains, tout comme le gouvernement, prennent très au sérieux cette flambée du taux d’incidence. Serions-nous sur le point de connaître une cinquième vague de contamination ?

COVID-19 : bientôt une vague ?

Avec l’Aveyron, la Lozère et la Creuse connaissent une recrudescence de cas de COVID-19, doit-on se préparer au pire ? Et bien, pas forcément. En effet, ces trois départements sont très peu peuplés. Le taux d’incidence ne représente pas un nombre de personnes contaminées, mais un pourcentage de population. Le taux d’incidence élevé de la Lozère, par exemple, représente moins de 100 contaminations sur une semaine. Il n’y a donc pas, a priori, à craindre de cinquième vague. Cependant, si des départements très peuplés tels que l’Île-de-France venaient à connaître de tels taux d’incidence, la situation serait catastrophique !

Olivier Véran s’est exprimé récemment sur l’état actuel des hospitalisations dues à la COVID-19. Selon le Ministre des Égalités et de la Santé, la situation est encore sous contrôle tant que la barre des infections ne grimpe pas plus que le niveau actuel.

Sommes-nous proches d’un nouveau confinement ? Il semblerait que, fort heureusement, un nouveau confinement ne soit pas au programme. La pandémie de COVID-19 ne s’arrêtera pas du jour au lendemain, et nous allons devoir continuer de vivre avec quelques restrictions pendant encore un moment. Cependant, il semble peu probable qu’un nouveau pic de contaminations soit à l’ordre du jour. Aussi impopulaires soient-ils, les campagnes de vaccination et le Pass Sanitaire permettent de contrôler la propagation du virus dans notre société. Pour venir à bout de ce satané virus, pensez aux gestes barrières !


Julien Marca

Rédacteur web passionné d'art, de gastronomie et de voyages, je vous livre les dernières actualités tout en parcourant le monde.