Vitaa s’exprime sur Diam’s et sa longue descente aux enfers, victime d’une malédiction ?

Vitaa a évoqué les nombreuses souffrances subies par Mélanie tout au long de sa carrière et la décision qu’elle a prise ensuite.

Vitaa s’exprime sur Diam’s et sa longue descente aux enfers, victime d'une malédiction ?
© Best Image / Montage Closer

Il y a quelques jours, dans l’émission Clique sur Canal +, Vitaa se confiait au sujet de son amie Diam’s. Elle revient notamment sur se longue descente aux enfers. La rédaction d’Objeko a décidé de vous retranscrire l’ensemble des informations. Vous êtes prêts?

La célébrité, une véritable malédiction pour Diam’s

Entre Diam’s et Vitaa, l’amitié a toujours été au rendez-vous c’est le moins qu’on puisse dire. Même près de 10 ans après que l’interprète de la “Boulette” ait mis fin à sa carrière, les deux femmes entretiennent toujours une relation fraternelle. Invitée de Mouloud Achour dans son émission Clique, l’acolyte de Slimane a bien voulu en dire plus sur les différentes souffrances dont a été victime sa copine pendant sa célébrité. On apprend notamment que l’artiste a une expression toute faite en parlant de son succès : “une vraie malédiction“. Et justement Vitaa comprend parfaitement : “Moi je comprends tout à fait cette phrase. Pour avoir vu la malédiction s’abattre sur elle, on sait combien elle a souffert” commence-t-elle notamment par dire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par V I T A A (@vitaa)

Pour expliquer ce que Diam’s a pu vivre, Vitaa va encore plus loin et démontre les nombreuses violences que l’interprète de la “Boulette” a pu subir pendant plusieurs années. Et quand la rédaction d’Objeko a vu sa déclaration, on comprend mieux pourquoi c’était difficile :”Elle a connu toutes les violences ? Symboliques ? Réelles ? Tout ça, cumulé à la notoriété qu’elle a connue à un moment donné de façon spectaculaire. C’était l’artiste la plus aimée des Français. C’était des tournées en rafale et ça s’arrêtait pas…“. Une omniprésence qui a finalement été fatale pour la jeune femme, qui a fait alors une grosse dépression.

Chanteuse, un métier merveilleux, oui, mais…

Quand on regarde les artistes à la télévision ou encore pendant un concert, on pense tous qu’ils ont une belle vie. C’est vrai que nous à la rédaction d’Objeko on pense pareil. Mais parfois, ce n’est pas le cas, parfois la notoriété est difficile à vivre. On a notamment pu le voir avec Jérémy Frérot, mais également avec Diam’s il y a quelques années. Et justement, Vitaa nous explique comment ce métier peut rendre dingue : “À un moment donné, quand tu vois que c’est pour ta santé, je pense qu’il faut savoir faire des breaks. Quand tu sais pas faire ça, c’est un métier qui peut te rendre fou, qui peut te tuer”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par V I T A A (@vitaa)

Comme depuis le début de son interview, les déclarations de Vitaa font froid dans le dos. D’ailleurs, on comprend tous pourquoi Diam’s avait l’habitude de dire : que la célébrité était une malédiction : “Et il y a des gens qui disent : ‘Arrêtez, vous avez tout !’ Bien sûr que c’est un métier merveilleux, on n’est pas en train de dire qu’on va à l’abattoir mais c’est un métier où tu peux te brûler les ailes”. Pour éviter de se brûler les ailes, il faut avoir la tête sur les épaules, il faut savoir faire la part des choses et ne pas trop en fait dès le début. Et qu’on se le dise, c’est plus facile à dire, qu’à faire.

Diam’s apaisée et une maman dévouée à ses enfants

Si vous vous souvenez de Diam’s vous savez sûrement que la jeune femme a été d’une grande aide pour Vitaa. En effet, alors qu’elles étaient très proches, c’est grâce à Mélanie que l’actuelle acolyte de Slimane a vu sa carrière décollée. C’est notamment le titre “Confessions nocturnes” en 2006, qui a fait exploser les compteurs. Et justement, la jeune femme a pu voir son amie sombrer et ensuite remonter à la surface grâce à ses choix de vie : “J’ai toujours été à ses côtés donc c’est ma soeur, c’est mon amie. Quand je l’ai vue au plus mal et qu’ensuite je l’ai vue remonter la pente. Seule. Ça veut dire que c’était son choix de vie personnel et ça a été vraiment salvateur” explique-t-elle.

Si Vitaa peut comprendre que la décision de Diam’s peut faire parler les gens, elle explique qu’elle a pu se transformer dans le bon sens grâce à ses choix : “J’arrive à comprendre combien ça a pu choquer les gens qui sont passés de Diam’s la rappeuse à Diam’s qui arrête la musique, la femme voilée. Mais la femme en paix, en fait. La femme tellement apaisée qui s’est transformée“. Aujourd’hui, la maman de Liham et d’Adam a déclaré que l’interprète de la “Boulette” est une maman incroyable, dévouée à ses enfants. Et si finalement le plus beau métier du monde n’était pas celui-ci ?


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !