Vitamine D : Avez-vous besoin d’un supplément pour cet hiver ? Toutes les explications

La vitamine D est essentielle dans l’organisme car sans elle, le calcium se fixe moins bien sur les os par exemple. Voyons ensemble comment savoir si vous en manquez.

Vitamine D : déterminez si vous avez besoin d'un supplément pour affronter l'hiver
© Pressesante

La vitamine D est souvent associée au soleil. En effet, elle se développe plus vite lorsque l’astre du jour nous baigne de ses rayons. Alors, lorsque l’hiver arrive et que les journées se raccourcissent, il est naturel que certains d’entre nous présentent des carences en vitamine D. Il n’est donc pas rare que nous ayons besoin d’un coup de pouce pour rester dans les normes. Mais comment savoir si nous manquons de vitamine D ? Comment déterminer si notre organisme est en carence ou pas ? C’est ce que nous allons voir ensemble, grâce aux conseils de nos confrères de Presse Santé. Et dès les premières lignes, les confrères d’Objeko soulignent que le manque de vitamine D est loin de n’être qu’un problème hivernal.

La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme

Cette vitamine D, vous l’aurait compris, est essentiel à la bonne santé de notre organisme. Pour éviter d’en manquer, chacun sait que les aliments sont une source importante de vitamines et de nutriments en tous genres. La vitamine D se retrouve ainsi dans les champignons, certains poissons ou des céréales particulières. Mais il faut aussi se méfier de ne pas avoir un quelconque problème qui limiterait son absorption. Car, tout le monde ne serait donc pas égaux devant la vitamine du soleil. Il existe néanmoins des données chiffrées qu’il est possible de généraliser pour nous repérer vis-à-vis de la vitamine D.

Nos confrères de Presse Santé détaillent donc que les personnes en carence sont plus nombreuses que l’on pourrait le penser. D’abord parce qu’une carence en vitamine D ne présente que rarement des symptômes. En effet, certains peuvent se sentir plus fatigués ou être davantage sujet aux courbatures. Mais rien ne permet réellement de savoir si nous avons une carence en vitamine D sans une prise de sang complète. Cependant, il est d’ores et déjà connu que ce sont les hommes qui sont le plus fréquemment sujets à une carence en vitamine D. Et que dans la majorité des cas, l’alimentation et l’exposition à l’astre du jour ne suffisent pas pour atteindre le seuil idéal de vitamine D dans l’organisme.

En effet, pour profiter d’un apport optimal en vitamine D, il est régulièrement conseillée de faire des cures. Comme pour le magnésium, les cures de vitamines D ne peuvent être que bénéfiques. Les pharmaciens recommandent d’en faire une à deux dans l’année. Ce genre de complément permet aussi à notre organisme de booster ses défenses immunitaires. Et Objeko vous l’accorde, en temps de pandémie, ce n’est pas une donnée à prendre à la légère.

Les compléments sont la solution idéale pour éviter les baisses de régime

Les apports nécessaires et quotidiens en vitamine D oscillent autour des 600 unités internationales (UI) d’après nos confrères de Presse Santé. Et il faudra rajouter 200 unités pour les personnes qui ont atteint et dépassé les 70 ans. De plus, des études ont prouvé, et cela n’étonnera pas nos lecteurs, que la prise de compléments en vitamine D permet d’atteindre plus rapidement les taux journaliers recommandés. En effet, les personnes de cette études qui se sont contentés du soleil et d’un régime alimentaire adapté étaient encore bien en dessous du seuil optimal.

Maintenir son organisme à l’abris des carences, en vitamine D ou autres, c’est aussi se prémunir contre des maladies graves. Toujours en lisant nos confrères, Objeko a été surpris d’apprendre que les personnes qui développent un cancer présentent un taux de décès inférieur de 25% quand la vitamine D ne manque pas. Et aussi lugubre que puisse être ce constat, c’est une donnée importante qui nous motivera à surveiller le taux de vitamine D dans notre organisme. De plus, les personnes qui surveillent leur taux de vitamine D seraient également moins susceptibles de développer des diabètes de type 2.

Ainsi, lait végétal, poissons gras et exposition au soleil ne seraient de toute façon pas suffisant. La rédaction ne peut que vous encourager à prendre conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. En effet, les cures de vitamine D pourraient bien vous sauver la vie ! Et sans entrer dans ce genre de considérations extrêmes, elle pourrait simplement vous assurer d’être au top de votre forme. Pourquoi se le refuser ? Il se pourrait qu’en conclusion, 80% de la population présente un manque significatif de vitamine D. La prise de compléments devient donc un sujet inévitable à prendre au sérieux.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.