Voici comment mesurer le taux d’oxygène dans le sang et savoir s’il est normal ou faible

Un taux d'oxygène normal est impératif pour le bon fonctionnement de l'organisme. Sans un apport optimal, des risques graves sont à envisager. Découvrez donc comment le mesurer.

© journaldesfemmes

Le taux d’oxygène dans le sang n’était pas un sujet qui pouvait préoccuper la majorité des Français, ou des habitants d’autre pays autour du globe, ces dernières années. Mais depuis que le virus de la Covid-19 a fait des ravages sur la planète, c’est un sujet devenu essentiel. En effet, le taux d’oxygène dans le sang a tendance à baisser chez les personnes atteintes par le virus. Et nous savons également qu’il est dangereux qu’il descende au dessous d’un certain seuil. Car les personnes gravement atteintes par la Covid-19 sont placées sous assistance respiratoire afin de les aider à s’oxygéner. Mais comment savoir si ce seuil est atteint ? Comment mesurer son taux d’oxygène dans le sang sans faire appel à un médecin ? Objeko vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

Comment mesurer le taux d’oxygène dans le sang ?

Lorsque l’oxygène dans le sang s’affiche à un seuil optimal, l’organisme fonctionne normalement. Tous les organes sont alimentés en oxygène et ils peuvent donc répondre aux besoins de l’organisme. Mais lorsque ce taux d’oxygène baisse, cela peut rapidement devenir très grave. En effet, si les organes manquent d’oxygène, les cellules de ces derniers se détériorent d’une part. Mais d’autre part, ils ne peuvent plus assurer leurs fonctions vitales. Lorsque cela impacte les poumons c’est un risque d’étouffement qui se présente. Lorsque cela impacte le cerveau ou le cœur, les conséquences sont évidemment là aussi très graves. Pour se prémunir des risques, il convient donc de porter attention à son taux d’oxygène dans le sang.

Depuis les débuts de la pandémie, les informations sur le sujet se sont multipliées sur la Toile. En effet, les médecins et les hôpitaux étaient débordés. Il n’était donc plus possible de se rendre aux urgences autrement que pour des cas très graves. Ainsi, nous étions tous invités à nous renseigner sur des moyens de contrôle à domicile. Les ventes d’oxymètre ont connu un rebond inédit dans les pharmacies, Objeko ne vous l’apprendra pas. Puisque ce petit appareil permet de prendre la mesure du pouls mais aussi de calculer en temps réel le taux d’oxygène dans le sang.

Il restait ensuite à savoir en dessous de quelle limite l’oxygénation était devenue mauvaise au point de contacter les urgences. D’après nos confrères du magazine Presse Santé, c’est en dessous de 60 millimètres de mercure (mm Hg), qu’il convient de mettre en place une assistance en oxygène. Evidemment, seuls les médecins et les professionnels de la santé peuvent délivrer de telles prérogatives. Il faut en effet consulter lorsque des symptômes apparaissent pour savoir précisément à quel moment réagir. Car selon les cas, il peut être nécessaire d’intervenir avant ce seuil critique.

Mais si vous ne possédez pas encore ce petit appareil qui calcule à domicile le taux d’oxygène dans le sang, des symptômes peuvent vous alerter. De même, il faut aussi prendre en compte ce qui pourrait causer ce phénomène. Puisque le virus de la Covid-19 n’est pas le seul qui est capable d’impacter l’oxygène dans l’organisme.

Les symptômes et les causes du phénomène

Vous pouvez être victime d’un faible taux d’oxygène dans le sang si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes. Des symptômes qui sont aussi cités chez nos confères du magazine Presse Santé :

  • essoufflement
  • maux de tête
  • étourdissements
  • hypertension artérielle
  • manque de coordination
  • troubles visuels
  • sentiment d’euphorie
  • rythme cardiaque rapide
  • respiration rapide
  • douleur thoracique
  • confusion

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olivier Véran (@olivierveran)

Pour ce qui est ensuite des causes qui pourraient provoquer de tels symptômes, les confrères d’Objeko listent plusieurs possibilités. Une fois encore, seul un avis médical vous permettra d’y voir clair sur le sujet.

  • asthme
  • bronchopneumopathie chronique obstructive ou BPCO
  • maladie pulmonaire interstitielle
  • emphysème
  • la fibrose pulmonaire ou cicatrices et dommages aux poumons
  • la présence d’air ou de gaz dans la poitrine qui fait s’affaisser les poumons
  • un excès de liquide dans les poumons
  • maladies cardiaques
  • haute altitude
  • anémie
  • apnée du sommeil
  • syndrome de détresse respiratoire aiguë
  • la pneumonie
  • obstruction d’une artère dans le poumon
  • certains médicaments

Certaines affections peuvent faire baisser le taux « normal » d’oxygène dans le sang. C’est pourquoi un avis médical est nécessaire. Mais lorsque vous êtes confrontés à ce phénomène, il est important de savoir à quoi s’en tenir pour recourir, le cas échant, à une assistance médicale.