Voici les pistes du gouvernement afin de faire évoluer l’isolement en France

Cela fait bientôt deux ans que la planète vit au rythme des variants. Aussi, afin d’éviter le désastre, le ministre de la Santé prend les devants. Si vous êtes cas contact, découvrez la nouvelle marche à suivre !

Exclusif ! Voici les pistes afin de faire évoluer l'isolement en France
© Ici

En France, on pensait en avoir fini avec la Covid-19. Or, le variant Omnicron change la donne. L’heure est grave, Olivier Véran réagit !

France : Olivier Véran tire la sonnette d’alarme !

Depuis 2020, nous avons changé littéralement nos habitudes. En effet, la forme grave de cette maladie nous force à prendre des distances avec ceux que nous aimons. Aussi, toujours en appliquant les gestes barrières (port du masque, lavage des mains, etc.), nous avons la possibilité de nous faire vacciner. Dès lors, la rédaction d’Objeko pensait vraiment que 2022 serait le temps des retrouvailles. Hélas, partout sur la planète et y compris en France, le variant Omicron déprime les prévisions optimistes. Sans plus attendre, découvrez la réaction du gouvernement. Afin d’éviter la paralysie de la société, le ministre de la Santé Olivier Véran est prêt à tout !

2022, l’année de tous les dangers ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olivier Véran (@olivierveran)

En visite dans un centre de vaccination pour les enfants, Olivier Véran venait s’assurer que tout se passait bien. De fait, en France, le débat sur la possibilité de le faire à partir de 5 ans a provoqué une énième polémique. Pour autant, interrogé sur la propagation du variant Omicron, le remplaçant d’Agnès Buzin ne cache pas son inquiétude. « J’ai demandé au Conseil scientifique que nous puissions déterminer au plus tard en début de semaine prochaine quelles seront les modalités d’isolement. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olivier Véran (@olivierveran)

Comme toujours, en matière de propagation de la maladie, la France a une dizaine de jours de décalage avec le Royaume-Uni. Ce qui se passe là-bas est catastrophique. En effet, la barre symbolique des 100 000 cas a été franchie. Extrêmement contagieux, le variant Omicron bouleverse la donne, fait vaciller le précieux équilibre sanitaire atteint avec les vaccins. Car avec autant de malades, il y aura beaucoup plus de cas contacts à gérer. En ce qui concerne l’isolement, les équipes du gouvernement planchent sur une nouvelle version des règles. Si on ne réagit pas très vite, le pays risque de se retrouver totalement paralysé.

Le variant Omnicron qui sème la panique en France

Seule lueur d’espoir, il semblerait que ce variant est moins dangereux que le Delta. Certes, une personne malade en contamine douze. Néanmoins en France, on craint aussi la saturation des hôpitaux. Ceux qui ont perdu un proche pendant les cinq premières vagues ont l’impression de vivre un cauchemar éveillé. A l’heure actuelle, personne ne peut prévoir de sortie de crise. De ce fait, afin d’éviter un couvre-feu ou un confinement, le gouvernement évoque la transformation du pass sanitaire en vaccinal. Plus que jamais, la dose de rappel serait vraiment efficace pour se prémunir des formes graves de cette sournoise maladie.

Aussi, pour ne pas risquer de bloquer totalement la société, le gouvernement réfléchit à tout en même temps. En France, pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui se fait de l’autre côté de la Manche ? Même si le nombre de cas atteint des records effrayants, il faut voir ce qui fonctionne (ou pas) chez nos voisins. Pour l’heure, nos ministres semblent opposés à un confinement.  Cher malade, au lieu de rester isolé pendant une dizaine de jours, raccourcir ce délai à une semaine apparaît comme une des pistes envisagées par le comité Scientifique. Qu’en pensez-vous cher lecteur d’Objeko ?

QUID du cas contact

Quant au cas contact, c’est encore autre chose. De temps en temps, certaines personnes rapportent qu’elles n’ont pas ressenti les effets de la maladie. Considéré comme asymptotiques, elles peuvent cependant la transmettre aux plus fragiles. Au travail, pendant des activités professionnelles ou réactives, personne n’est à l’abri de tomber sur un os. Cette fois, au lieu de rester dix-sept jours à l’abri, Olivier Véran pense à raccourcir ce délai à une semaine. Qui aura le dernier dans cette triste histoire ? En France, celle qu’on baptise déjà comme la pandémie du siècle nous aura donné des sueurs froides. Suite au prochain numéro d’Objeko et à bientôt pour de nouvelles explications.


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.