Voiture : avez-vous le droit de conduire en tongs ou sandales ? Voici ce que dit la loi

L’automobiliste risque-t-il une amende ou un retrait de points sur son permis de conduire si vous êtes en tongs ?

© Y.Lefebvre / EMAS-Voiture : avez-vous le droit de conduire en tongs ou sandales ? Voici ce que dit la loi

Lorsque les températures augmentent, nous avons tous tendance à vouloir ôter des vêtements pour avoir trop chaud. Ainsi, en voiture, il est très tentant de conduire avec une tong sur chaque pied. Mais est-ce que c’est vraiment autorisé ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Que dit exactement la loi ?

Lors de chaque période de vacances estivales, de nombreux conducteurs conduisent pieds nus, en sandales, claquettes, ou encore en tongs. Mais personne ne sait vraiment si c’est autorisé ou non. En effet, nous avons beau chercher l’ensemble des textes juridiques, il n’y a rien du tout. Cependant, le Code de la route interdit les comportements dangereux qui peuvent avoir une influence sur les pédales ou sur la manière de diriger le véhicule.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DG Automobiles (@dgautomeyzieu)

D’après l’article R 412-6 II du Code de la route , tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. En effet, ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres.

Quelle loi du Code de la route peut concerner la conduite en tongs ?

Comme vous le comprenez donc, les chaussures ouvertes et non attachées peuvent être des freins au bon déroulement des manœuvres du conducteur. A cause notamment de leur caractère mobile. Mais aussi du fait qu’elles peuvent empêcher les conducteurs appuyer correctement sur les différentes pédales. Ainsi, si quelqu’un vous voit faire quelque chose de répréhensible, la tong ou la sandale peut-être aggravant.

Par exemple, si un accident de voiture a lieu et que le conducteur responsable portait une tong sur chaque pied au moment de l’incident, cet argument peut jouer en sa défaveur au tribunal. De même que l’assurance, pourra le considérer comme fautif et réduire, voire exclure son droit à indemnisation. Et ce, même si ce dernier bénéficie d’un contrat tous risques.

Quelles sanctions en cas de conduite en tongs ?

La conduite d’une voiture en tongs, en claquettes ou en sandales fait encourir aux conducteurs qui la pratique une contravention de 2e classe. Ce qui implique notamment une amende e 35 euros pouvant être minorée à 22 euros et majorée à 75 euros selon les situations et les délais de paiement. Pire, si le conducteur n’a pas de chaussure près de lui, il peut envisager d’immobiliser le véhicule. En revanche, aucune perte de points sur le permis. C’est déjà ça, non ?