Voyages : tout ce qu’il faut savoir avec la suspension du pass vaccinal, on fait le point

Deux ans après le premier cas de coronavirus, les règles évoluent enfin en notre faveur. Objeko s'en réjouit. Pour fêter ça, notre équipe a décidé de faire le point !

© L’Indépendant – PAUL MANGIN

La levée du pass vaccinal suscite une foule de questions. Si vous devez voyager, on vous explique en détail tout ce qui va changer.

Le pass vaccinal aux oubliettes… ou pas ?

Cette annonce, ça fait au moins deux ans que les Français l’attendaient. En découvrant le visage serein du Premier ministre, le moral revient. Depuis son instauration, le pass vaccinal n’a cessé que de créer des polémiques. Durant les repas de famille ou entre amis, on évitait le sujet si on ne voulait pas se disputer avec ses proches. La situation se reproduisait sur tous les plateaux de télévision. À moins d’un mois du premier tour de la présidentielle et surtout à quelques autres des vacances, qu’est-ce qui change vraiment ? Objeko a mené l’enquête !

Les moyens de locomotion ferrés

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la direction de la SNCF est au taquet. Ce communiqué de presse décide de mettre les choses au clair avec tous ses clients. « À partir du lundi 14 mars, le pass vaccinal n’est plus nécessaire pour emprunter un train de longue distance (TGV INOUI, INTERCITÉS, OUIGO,…)« . Et pour ceux qui aimeraient faire une escapade prolongée, la société de transport estime que ce n’est plus la peine de courir dans un laboratoire d’analyses. On l’aura compris, faites passer le message qu’il n’y a pas « besoin de présenter un résultat de test de dépistage« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 💜Nini💜 (@ninimumlife)

Cette mauvaise nouvelle implique les enfants de plus de six ans. Lorsqu’ils attendent leur train ou bien à bord, le port du masque est recommandé pour eux. Susceptible de transmettre le variant Omicron de façon asymptomatique, on espère vraiment que cette mesure sera bientôt levée comme son ami pass vaccinal. Ne vous en voulez pas…On a préféré vous le dire afin que vous n’ayez pas de désagréables surprises lors des grandes vagues de départs à Pâques !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RATP Group (@ratp)

À partir de 11 ans et pour les adultes, ils devront également respecter cette mesure barrière à l’intérieur dans « les transports collectifs de voyageurs compte tenu de la promiscuité« . Par déduction, Objeko a une pensée pour les bus, métros, RER de la capitale comme TER de province. Par contre, même si le pass vaccinal est aboli pour l’instant, gardez bien l’application Tousanticovid. Sait-on jamais qu’une sixième vague ne vient tout gâcher ?

Pour l’avion

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucie ☀️ (@lucie_beo)

Plus besoin du pass vaccinal pour procéder à l’embarquement dans un avion. Certes, durant le vol, le personnel navigant nous recommande le port du masque.

Quand on partait dans les DOM-TOM, en plus du pass vaccinal, on nous demandait souvent un test effectué deux jours avant le départ. Est-ce que cette mesure est encore d’actualité ? Pour l’instant, personne ne le sait.

Si vous avez le moindre doute, Objeko vous conseille de consulter le compte Twitter du ministère des Affaires étrangères. Certes, parmi les informations, on parle beaucoup de la crise en Ukraine. Pour autant, si vous souhaitez vous évader en Islande, sachez qu’aucun papier officiel (PCR ou preuve des trois doses) ne vous sera demandé ! Une aubaine pour les touristes qui se sentent enfin libérés et délivrés de ce poids administratif.

Par la route

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Voyages Marcot (@voyages_marcot)

Si vous n’avez pas les moyens pour un billet de train ou d’avion, le car reste une excellente méthode de se changer les idées et de faire des économies. Là encore, pas nécessaire de présenter son pass vaccinal. Comme toujours, en contact de personnes que l’on ne connaît pas, le port du masque plus que jamais recommandé !

QUID du covoiturage

Dans sa politique, Uber et autres sociétés de VTC ont très vite pris les bonnes décisions. Pas de pass vaccinal par contre ils ont rendu obligatoire le port du masque. Que ce soit pour le chauffeur ou bien le passager, on se doit impérativement se plier à cette dernière règle.

A-t-on besoin du pass vaccinal ou d’un test à l’étranger ?

Après avoir analysé ce qui changeait en France, l’Europe et même certains cas éloignés du globe n’ont pas encore clairement défini son attitude envers le pass vaccinal et les tests PCR. Alors qu’une petite partie de la Chine reconfine pour une semaine, on ne sait pas trop sur quel pied danser. Ce voyage en Asie, on a tant rêvé de le faire. Dès qu’on a du nouveau, on vous raconte, c’est promis !

Qu’il soit réalisé en pharmacie où il coûte 20 euros ou bien en laboratoire où il vous faudra débourser 44 euros, vous devez patienter quelques jours avant d’avoir vos résultats. Donc, on s’organise, quitte à téléphoner à l’ambassade du pays où vous voulez effectuer votre périple. Prenez soin de vous !

Merci à nos confrères de Midi-Libre, Femme actuelle, Géo et LCI