Arnaque à la carte Vitale : cet homme s’est fait voler plus de 14 000 euros

L'arnaque à la carte Vitale, très répandue ces derniers temps, peut prendre plusieurs formes...

© AFP
Publicités

Les escrocs regorgent d’idées pour dérober vos données personnelles et bancaires. Et malheureusement, il y a quelques jours, un homme a communiqué ses coordonnées bancaires et s’est fait voler près de 14.000 euros. Il pensait avoir à faire avec le service d’Ameli. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Des fraudes de plus en plus sophistiquées

Depuis quelques années maintenant, les fraudes se font de plus en plus présentes. Dans de très nombreux cas, le fraudeur s’imagine des techniques très sophistiquées. C’est notamment le cas avec l’arnaque à la carte Vitale. Alors, comment ça fonctionne exactement ? Eh bien, c’est très simple. A l’origine, un simple SMS en provenance d’Ameli, le site de l’Assurance maladie. Dans le SMS, le faux organisme indique que la carte Vitale doit être renouvelée.

Et pour se faire, l’escroc demande à sa victime, de remplir un formulaire en ligne. C’est malheureusement, ce qu’a fait Matthieu. Et problème, il s’agissait en réalité d’un faux site internet, mais d’une vraie escroquerie. Sauf que la victime avait déjà communiqué son nom, prénom, adresse, numéro de téléphone. Et même le numéro de sa carte bancaire pour régler les frais d’envoi. Grossière erreur…

Un coup de téléphone d’un soi-disant conseiller de sa banque

En s’inscrivant, la victime à eu une première surprise. En effet, le système d’authentification, ne se déclenche pas lors de la validation du paiement. Mais Matthieu est loin de penser à une arnaque. D’autant plus qu’il ne se passe rien de spécial sur son compte pendant plus d’une semaine : »La semaine se passe, je n’ai pas de problème particulier, aucun débit anormal sur mon compte« . Puis, une semaine plus tard, il reçoit un appel inquiétant…

Cette fois-ci, ce n’est plus Ameli, mais un soi-disant conseiller de la plateforme de sécurité de sa banque. Ce dernier affirme, qu’il a dû bloquer des opérations suspectes sur son compte pour un total de près de 12.000 euros. Il explique ensuite, avoir réussi à bloquer trois opérations en ligne pour un total de 7.500 euros, mais pas un paiement dans un magasin physique de 4.400 euros. Pour se faire rembourser, l’escroc lui demande d’augmenter son plafond de retrait au maximum, soit 13.000 euros.

Arnaque: un coursier pour venir récupérer sa carte bancaire

Le faux conseiller va ensuite plus loin en demandant à Matthieu de se rendre dans les locaux du service fraude de la banque. Le malfaiteur lui explique alors que l’assurance moyens de paiement autorise l’envoi de coursier pour récupérer sa carte bancaire afin que les 4.400 euros lui soient remboursés. Confiant, Matthieu accepte. Il donne alors sa carte et son code au livreur. Durant la soirée, la victime décide de consulter son compte bancaire. Et là, surprise, il découvre que de nombreux retraits et dépenses ont été réalisés… pour un total de 13.796 euros. Il s’est donc fait avoir définitivement…

Publicités