Un bonus réparation pour vos appareils électriques et électroniques dès le 15 décembre

En quoi consiste ce bonus réparation qui sera mis en place dès le 15 décembre prochain ?

© bitdefender
Publicités

L’information a notamment été relayée par la chaîne de radio « France Info ». À partir du 15 décembre, le gouvernement va proposer un bonus de 10 à 45 euros pour faire réparer certains appareils électriques et électroniques par des professionnels labellisés. Le but de ce dispositif : limiter le gaspillage et soutenir l’économie circulaire.

Un dispositif pour encourager les français à réparer plutôt qu’à jeter

Aujourd’hui, nous avons tendance à jeter ce qui ne fonctionne plus. Avec ce bonus envisagé par le gouvernement, les choses pourraient changer. En effet, un petit coup de pouce financier motivera sûrement les français pour faire réparer leurs appareils électriques et électroniques. Ainsi, l’État souhaite favoriser ce que l’on appelle l’économie circulaire.

Le bonus réparation sera lancé le 15 décembre prochain. Selon la chaîne de radio « France Info », ce dispositif faisait partie de la loi Agec de 2020. Celle-ci est liée à la lutte contre le gaspillage et vise le soutien de l’économie circulaire. Il s’agit donc d’un projet qui attend son heure depuis plus de deux ans.

Un bonus réparation compris entre 10 et 45 euros

Ce bonus réparation consiste en un forfait allant de 10 à 45 euros. Le montant sera calculé en fonction des différents types d’appareils à réparer. Le bonus le plus bas sera alloué à des appareils électroménagers du type machine à café ou fer à repasser. Pour un réfrigérateur ou une machine à laver, il atteindra 25 euros. En moyenne, le bonus représente environ 25 % du coût de réparation. Au-delà de 45 euros, il s’agira des bonus offerts à la réparation des ordinateurs portables, par exemple.

Au total, une trentaine d’appareils électriques et électroniques sont éligibles au bonus réparation. Tous sont listés sur le site Internet ecosystem.eco. Si vous envisagez de faire réparer un de vos appareils, consultez cette liste pour voir s’il est bien répertorié. Si c’est le cas, vous devriez profiter de ce fameux bonus réparation mis en place à partir du 15 décembre. Attention, tous les appareils encore sous garantie seront exclus de ce dispositif.

Des réparations assurées par des professionnels certifiés QualiRépar

Pour profiter de ce dispositif, les particuliers devront solliciter les services d’un réparateur possédant le label QualiRépar. Pour l’obtenir, les professionnels doivent d’abord déposer leur candidature auprès d’un organisme certificateur. Parmi eux : AFNOR, SGS ou encore Bureau Veritas. Par la suite, ils devront répondre à certaines obligations. Le label est accordé à un réparateur pour une durée de trois ans.

Aujourd’hui, on compte 500 réparateurs professionnels dotés du label QualiRépar. L’État souhaite élargir ce nombre dans les années à venir. Ainsi, le bonus pourra être étendu à d’autres types d’appareils électriques et électroniques. Parmi ceux qui ne sont pas encore éligibles, mais qui le deviendront : les robots de cuisine, les imprimantes, les fours micro-ondes ou encore les friteuses.

Que retenir de ce bonus réparation ? Lancé dans quelques semaines, il doit prendre en charge environ 25 % du coût des réparations des appareils électriques et électroniques répertoriés sur le site web ecosystem.eco. Avec ce dispositif qui encouragera les français à réparer plutôt qu’à jeter, le gouvernement souhaite accroître le volume de réparation des appareils électriques actuel de 20 %.

Publicités