Arnaque au fusible : une retraitée se fait escroquer une somme colossale, méfiez-vous

Les malfaiteurs ont escroqué un octogénaire pour un simple dépannage. Il s'agit d'un abus de faiblesse.

© Dailymotion
Publicités

Une nouvelle arnaque vient d’être mise en lumière récemment. En effet, plusieurs personnes ont été escroquées à leur domicile à cause d’un malheureux fusible à changer. Dans le lot, il y a une personne de 80 ans qui s’est fait complètement avoir par deux hommes. Ces derniers lui ont dérobé des milliers d’euros pour un dépannage basique. Quand l’octogénaire a compris l’arnaque, il a tout de suite porté plainte pour abus de faiblesse. On vous explique tout de cette nouvelle affaire.

Arnaque au fusible d’un octogénaire : tous les faits de A à Z !

Un homme âgé de 85 ans s’est retrouvé face à un problème électrique. Ne pouvant pas régler le problème tout seul, l’octogénaire a pris contact avec des ouvriers spécialisés dans le domaine. Une bonne chose puisque ces travaux peuvent être dangereux. La société contactée est généraliste et se charge de tous types de travaux. La victime n’aurait jamais imaginé qu’il s’agissait d’une arnaque et que la facture serait aussi salée !

Les deux artisans arrivent chez la personne pour constater le problème. Sans le savoir, la victime a ouvert la porte de son domicile à deux escrocs. Ces derniers remarquent qu’un fusible a totalement fondu dans le tableau électrique. Ce genre d’intervention est classique et ne coûte pas très chère. En plus, le souci se règle en général très vite. Chaque artisan a réclamé à l’octogénaire une somme de 2 283 euros, soit en tout 4 566 euros. En gros, le même budget que pour faire des travaux de rénovation plus poussée, comme la refonte d’une salle de bains par exemple !

Une interpellation rapide suite à la plainte de la victime

Quand les artisans-escrocs sont partis, l’octogénaire a très vite compris que la note était beaucoup trop élevée. Alors, il a eu la bonne réaction en portant plainte tout de suite. Le commissariat a pris en charge son dossier et la brigade anticriminalité du 15ᵉ arrondissement de la capitale a d’abord pisté les deux malfaiteurs avant de les arrêter.

Un des deux responsables de l’arnaque a eu le culot d’affirmer que la somme représentait vraiment le travail réalisé. Le deuxième a minimisé son rôle dans cette affaire et a expliqué qu’il ne faisait que de conduire la camionnette. Selon ses propos, il est garagiste et n’a rien à voir dans cette arnaque. Les deux électriciens ne vont pas échapper au passage devant la justice. En effet, c’est le tribunal correctionnel qui va décider de leurs sorts en janvier 2023.

À savoir, ils risquent trois ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende pour arnaque et abus de faiblesse. En plus, l’octogénaire rejoint une longue liste de victime. Le binôme de voyous est déjà connu et a escroqué près de six personnes ! De plus, plusieurs commentaires négatifs existent sur le web au sujet des prix facturés par cette société.

Que faire pour éviter ce genre d’arnaque ?

Pour ne pas vous retrouver dans la même situation que l’octogénaire, sachez qu’il faut éviter de contacter n’importe quelle société via des prospectus trouvés dans votre boite aux lettres. En effet, parfois, ils paraissent sérieux et officiels, mais il n’en est rien. Alors, jetez vos publicités contenues dans le courrier et essayez de passer par le bouche-à-oreille.

Publicités