Compteur Linky : devrez-vous payer si vous refuser son installation ? Toutes les infos

Le compteur Linky est soutenu par l'État qui appelle à plus de sobriété énergétique. On vous explique les pénalités que vous risquez.

© AFP
Publicités

La plupart des foyers français ont déjà été équipés d’un compteur Linky. Une démarche poussée par le gouvernement. Mais, il existe encore quelques personnes qui résistent et qui font tout pour retarder l’échéance. Ces derniers risquent de devoir payer des pénalités sauf s’ils effectuent certaines démarches. Est-ce un moyen de les faire coopérer ? On fait le point dans cet article.

Compteur Linky : une installation forcée sous peine de pénalités pour les résistants ?

Au 20 septembre 2022, plus de 35 millions de foyers français possèdent un compteur Linky. Mais, cette mesure n’a pas plu à tout le monde. Certains ont accepté plus vite que d’autres, mais d’autres résistent encore. La société Enedis a décidé de mettre en place une nouvelle mesure pour récolter leurs données. En effet, les personnes qui n’ont pas encore de compteur Linky dans leur logement devront faire des démarches pour ne pas avoir de pénalités comme la société le rappelle aux journalistes du journal Ouest France.

9 foyers sur 10 ont déjà le compteur Linky

L’installation en masse du compteur Linky s’est terminée à la fin de l’année 2021. À présent, 90 % des foyers français sont équipés. La société Enedis est fier de ce résultat. Le gestionnaire du réseau de distribution électrique rappelle régulièrement que cette solution va permettre de mieux contrôler et analyse sa consommation d’énergie. Le but est de pouvoir faire des économies.

Cette démarche est soutenue par l’État qui pousse tous les Français à faire preuve de sobriété énergétique. En effet, en pleine crise de l’énergie, il faut tout faire pour éviter les coupures pendant la période hivernale. Enedis explique que dans cette situation, « Linky est plus que jamais un outil essentiel au service d’une consommation électrique plus responsable. »

La société poursuit sa campagne de sensibilisation pour convaincre les dernières familles qui n’ont pas encore le compteur Linky. Elle rappelle aussi que la demande se gonfle avec l’arrivée de l’hiver. En effet, 30 000 boîtiers sont installés chaque mois. Les 10 % de foyers représentent quand même 3,8 millions de logements.

Les familles qui résistent vont-elles devoir régler des pénalités ?

Certains Français ont découvert le rapport de la CRE (Commission de régulation de l’énergie) datant du 25 novembre 2021. Le document évoque l’éventualité de faire payer les individus qui n’ont toujours pas installé le compteur Linky. Si c’est votre cas, vous devrez envoyer votre relevé de consommation au moins une fois par an pour ne pas payer de pénalité« En effet, pour les clients non équipés d’un compteur Linky et qui n’auraient pas transmis d’index de consommation en 2022, la CRE a annoncé un système de facturation du relevé qui sera progressivement mis en place à partir du 1er janvier 2023. Les clients qui n’auraient pas fait parvenir leur index de consommation paieront un supplément de 8,48 € tous les deux mois, soit 50,88 € HT par an jusqu’au remplacement de l’ancien compteur électrique dans leur foyer par un compteur Linky. », informe la société Enedis.

Afin de ne pas pénaliser ces foyers sans compteur Linky, Enedis va les prévenir en amont. En effet, la société enverra des mails et SMS pour rappeler à quel moment ils doivent envoyer leur relevé de consommation. Les personnes concernées devront juste donner les informations directement en ligne. Pour celles qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique, le gestionnaire du réseau récoltera les informations par téléphone avec un téléconseiller.

Publicités