Affaire Nordahl Lelandais : la déclaration de Matthieu Delormeau dans TPMP choque !

Le chroniqueur de "TPMP" se retrouve dans la tourmente suite à une prise de position radicale. Les internautes réagissent massivement depuis le 31 janvier dernier. Explications.

© TF1

L’affaire Nordahl Lelandais, plus précisément l’affaire qui concerne le meurtre d’une fillette de 8 ans, revient sur le devant de la scène médiatique. Et pour cause, le procès du coupable présumé s’est ouvert aux Assises de l’Isère ce lundi 31 janvier. L’accusé reconnait avoir causé la mort de Maëlys mais il maintient qu’elle était accidentelle. Ce procès réouvre donc de vives blessures et soulève également des sujets tout aussi douloureux. Nos confrères de Ouest France rappellent les faits dans une vidéo explicative.

Dans l’émission de Cyril Hanouna, toutes sortes de sujets sont abordés par l’animateur et ses chroniqueurs. Certains sont légers et interviennent pour divertir le public avant tout. Mais d’autres sujets amènent de véritables débats de société en plateau, en direct sur C8. Et concernant l’affaire Nordahl Lelandais, Matthieu Delormeau a tenu des propos qui ont choqué les fans du programme. En effet, sa déclaration a donné lieu à de très vifs débats, à la fois sur le plateau de TPMP et sur les réseaux sociaux. De sorte que, quelques jours après sa première déclaration polémique, le chroniqueur devait s’expliquer encore une fois à l’antenne. Objeko vous raconte tout.

L’affaire Nordahl Lelandais : l’histoire d’un criminel et d’un procès hors normes

Le procès qui vient de s’ouvrir aux Assises de l’Isère ce 31 janvier 2022 va durer trois semaines. Il devrait se clôturer, par un jugement, le 11 février prochain. D’après divers médias, c’est du jamais vu pour pour une telle affaire. Mais l’affaire Nordahl Lelandais n’est pas une affaire comme les autres. En effet, le procès qui vient de s’ouvrir concerne l’affaire Maëlys. Mais ce criminel a déjà été condamné à 20 ans de réclusion pour un autre meurtre. Et plusieurs familles de personnes disparues se demandent s’il n’est pas aussi responsable des meurtres de leurs proches. En somme, l’affaire Nordahl Lelandais c’est potentiellement l’affaire d’un tueur en série selon plusieurs médias. Et c’est en partie un argument sur lequel va s’appuyer Matthieu Delormeau pour tenir les propos qui ont mis le feu aux poudres sur la Toile.

En effet, Matthieu Delormeau est lui aussi sur le devant de la scène ces derniers jours. Chroniqueur sur le plateau de TPMP, Cyril Hanouna lui offre une chance d’être animateur récemment. C’était alors le retour de TPMP People et le chroniqueur était aux commandes. Avec cette émission, nous sommes bien loin des considérations qu’impliquent l’affaire Nordahl Lelandais, Objeko vous l’accorde. Et c’est peut-être aussi la raison pour laquelle les internautes n’ont pas apprécié qu’il tienne de tels propos.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Matthieu Delormeau (@mdelormeau)

Car, Matthieu Delormeau a été catégorique. Selon lui, l’affaire Nordahl Lelandais justifie que l’abolition de la peine de mort soit remise en question. Or, l’abolition de la peine de mort fait partie de l’histoire de France comme une fierté patrimoniale. La France était l’un des premiers pays d’Europe a la mettre en place. La loi proposée par Robert Badinter, votée à la majorité par l’Assemblée nationale, était promulguée le 9 octobre 1981. Et entre 1984 et 2004, ce sont des députés et sénateurs d’extrême droite qui proposaient son rétablissement. Aussi, il n’était pas étonnant que les internautes s’emportent en découvrant que Matthieu Delormeau était pour le rétablissement de la peine de mort, malgré les détails glaçants de l’affaire Nordahl Lelandais.

Un retour de flamme que le chroniqueur balaye d’un revers de la main

L’un des principaux arguments de l’abolition de la peine de mort consistait à démontrer qu’elle n’était pas dissuasive. De plus, des erreurs judiciaires pouvaient conduire des innocents dans le couloir de la mort. Mais le chroniqueur de TPMP persiste ce 1er février. Sans parler cette fois très précisément de l’affaire Nordahl Lelandais, il considère que la peine de mort devrait s’appliquer dans des cas très exceptionnels. Des cas dans lesquels la justice est certaine du coupable et qu’elle est aussi certaine que les accusés récidiveront une fois sortis de prison.

Mais, Objeko se demande, imaginer que des accusés récidivent à coup sûr n’est-ce pas un aveu d’échec de la justice pénale ? Et ainsi, la peine de mort ne serait-elle pas aussi un aveu d’échec de cette dernière ? Cependant, affaire Nordahl Lelandais ou non, Matthieu Delormeau ne l’entend pas de cette oreille. Et les internautes n’ont donc pas fini de réagir massivement pour contester sa position radicale.