Affaire PPDA : le terrible témoignage d’une nouvelle victime présumée, « Il me pénètre sans préservatif »

Patrick Poivre d’Arvor est dans la tourmente. De nouveaux récits d’agressions effroyables sont rapportés dans les colonnes de « Libération ». De nouveaux témoignages qui font froid dans le dos…

Affaire PPDA : le terrible témoignage d’une nouvelle victime présumée, "Il me pénètre sans préservatif"
© Starface

PPDA est de nouveau sous le coup d’une plainte, dans le cadre des affaires qui l’accablent depuis plus de huit mois maintenant. En effet, les premières accusations été rendues publiques en février de cette année. Et depuis, les témoignages et les plaintes n’ont cessé de se multiplier. Nombreuses des plaintes sont classées sans suite car les faits dont Patrick Poivre d’Arvor est accusé sont prescrits. Mais de nouveaux témoignages voient le jour et pourraient donc rouvrir l’affaire PPDA. Ce mercredi 15 décembre, ce sont ainsi trois nouvelles plaignantes qui accusent le journaliste. L’ancienne star du JT de 20h de TF1 ne peut que constater les dégâts.

Comme en novembre dernier, c’est dans les colonnes de Libération que ces nouveaux témoignages voient le jour. Et si Patrick Poivre d’Arvor dénonçaient une instrumentalisation de la part de la presse pour salir sa réputation, Objeko ne doute pas qu’il risque de garder le silence à présent. En effet, ses avocats ne peuvent que lui conseiller de laisser faire la justice. Car, plus le temps passe et plus des témoignages accablent Patrick Poivre d’Arvor. Aujourd’hui, nous vous parlons de celui d’Amandine Cornette de Saint-Cyr, auteure de 46 ans. Elle prenait apparemment contact avec Libération en découvrant les témoignages de 8 femmes contre Patrick Poivre d’Arvor parus en novembre dernier. Mais aussi de celui de Laure Eude, qui déposait plainte le 9 novembre dernier contre le journaliste.

PPDA sous le coup de nouveaux témoignages, de nouvelles plaintes

Le journaliste avait tenté de se défendre dans les médias au début de toute cette affaire. Patrick Poivre d’Arvor avait ainsi fait savoir qu’il était de la vieille école. Et, sans nier les faits, il avait fait en sorte de dénigrer Florence Porcel, la première plaignante, indiquant qu’elle tentait de faire la promotion de son livre. Mais avec le temps, des dizaines de témoignages émergeaient. 23 au total. Et c’est donc e 15 décembre que trois nouvelles plaintes s’ajoutent au dossier de Patrick Poivre d’Arvor. Le nombre grimpe à 26 témoignages. Amandine Cornette de Saint-Cyr explique avoir été stupéfaite de lire le témoignage de ces 8 femmes dans les colonnes de Libération. Qu’elle pensait qu’elle était seule a avoir été victime du journaliste. De même que Laure Eude, stagiaire presse au Festival de Cannes en 1985.

Amandine Cornette de Saint-Cyr rencontrait PPDA comme la majorité de ses autres victimes potentielles. Elle le rencontrait en tant qu’auteure, pour participer à l’émission Vol de nuit. Nous étions alors en mai 2007 et Amandine Cornette de Saint-Cyr venait présenter son livre : Bonne à rien. Sur son passage dans l’émission, elle n’a rien à redire ou presque. « Je suis reçue correctement en dépit de questions intrusives posées à la suite de l’émission. », disait-elle. Puis, le drame se produisait deux ans plus tard, quand elle croise par hasard le journaliste à Cannes. Objeko ne peut que vous prévenir que la suite est difficile à lire…

Deux récits glaçants qui décrivent des scènes sidérantes

« Il me repose ses questions directes qui sont sa marque de fabrique, si je suis mariée, si j’ai un copain, etc. Je me dis que le disque est rayé. », détaille-t-elle alors dans les colonnes de Libération. Mais Patrick Poivre d’Arvor l’invite ensuite à l’accompagner pour monter les marches. Elle accepte puisque c’est une opportunité qu’elle ne s’imagine pas refuser. L’heure du rendez-vous approche et Amandine Cornette de Saint-Cyr se rend à l’hôtel de Patrick Poivre d’Arvor, elle l’attend dans le hall. Et comme PPDA n’est pas prêt, il le lui fait savoir et lui propose de monter dans sa chambre pour l’attendre. « Je me suis sentie acculée et prise de court. Je n’allais pas lui dire : ‘Non, je ne monte pas.’ Cela aurait été désobligeant. », explique-t-elle ensuite.

Quand Amandine arrive dans la chambre de Patrick Poivre d’Arvor, il porte son peignoir et absolument rien d’autre. « On ne s’attend pas à ça de cet homme. On s’attend quand même à des égards. Je suis coincée, car on est dans une chambre. Je trouve quand même un peu raide qu’il se jette ainsi sur moi, qu’il agisse comme ça, à froid. », dit-elle. De plus, comme l’explique nos confrères du journal Libération, les faits que relate Amandine Cornette de Saint-Cyr ne sont pas couverts par la prescription.

Enfin, le témoignage de Laure Eude, toujours dans les colonnes de Libération ce 15 décembre, c’est le récit d’une jeune femme en stage presse qui rêve de travailler chez Antenne 2. Elle parvient aisément à approcher Patricke Poivre d’Arvor qui va même l’inviter à boire un verre. Le tout en terrasse d’un grand hôtel. « J’ai suivi Poivre, bêtement, comme une bête qui va à l’abattoir », se souvient Laure, qui n’avait que 23 ans au moment des faits. Et si elle dit cela, Objeko imagine que c’est parce qu’elle a suivi Patrick Poivre d’Arvor jusque dans sa chambre et qu’elle ne pourra jamais oublier ce qu’il s’y est passé.

Alors qu’il enlève ses vêtements et se frotte contre le lit, Laure tente de le rappeler à la raison. « Non, je ne suis pas là pour ça. Je vous rencontre dans la perspective d’obtenir un stage. Ma future belle mère a acheté votre dernier livre. Vous donnez l’image d’un homme romantique. Pourquoi vous conduisez-vous comme ça ? », a-t-elle alors dit à l’animateur. Enfin, elle explique des les colonnes de Libération qu’elle se liquéfiait tandis qu’il profitait d’elle sans même avoir enfilé un préservatif. Concluant son témoigne par cette phrase bouleversante : « Mon corps est là, et je suis ailleurs. »


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.