Alain Delon et l’euthanasie : son fils Alain-Fabien Delon brise enfin le silence et balance tout

Dans le clan d'Alain Delon, on arrive à saturation ! Plus que jamais, une mise au point s'impose. Contre toute attente, c'est Alain-Fabien qui se charge d'éloigner les mauvaises ondes. Objeko vous explique les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire.

© Marechal Aurore/ABACA

Depuis que cette histoire a commencé à se propager, les proches d’Alain Delon n’en voient pas le bout. Sur la Toile, Alain-Fabien explose !

Le cadet d’Alain Delon exaspéré !

Le petit dernier d’Alain Delon a l’air d’être aussi nerveux que lui. En tout cas, quand on l’écoute en interview, il cache bien son jeu. Une chose est sûre. Physiquement, c’est sa copie conforme. En outre, lorsqu’il apprend le pot aux roses, il ne va pas pouvoir se retenir de crier sa vérité. Il y a quelques semaines, la sortie du livre de son demi-frère avait défrayé la chronique. Comme on vous le raconte dans cet article, notre équipe a relevé les meilleurs passages. A travers les lignes et le choix des mots, on saisit que le Guépard n’a pas toujours fait preuve de tendresse envers son ainé Anthony.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anouchka Delon (@anouchkadelon)

Par contre, avec les deux derniers, c’est différent. Pour preuve, le monstre sacré du cinéma a désigné sa princesse Anouchka comme sa principale héritière. En lui offrant le rôle de grand-père, elle lui octroie le meilleur de sa vie. Encore traumatisé par le cas de Johnny Hallyday, il refuse à ce qu’un tribunal médiatique s’installe à sa mort. Mais nous n’en sommes pas encore là ! L’heure est-elle venue de lui renvoyer l’ascenseur ? Objeko fait le point !

Alain Delon et ses proches sont le feu des projecteurs

Capture d’écran (c) Instagram (c) alainfabiendelon

Sur un fond noir, le petit dernier d’Alain Delon nous explique sa façon de penser. Ce n’est pas son genre d’intervenir sur la Toile. Or, dans le cas présent, il estime que la situation dépasse tout ce qu’il a vécu. En somme, il déplore que tout « soit en train de devenir incontrôlable » ! Objeko se pose mille et une questions. Est-ce que le contenu de l’autobiographie d’Anthony pousse le bouchon un peu trop loin ? D’un autre côté, vu l’attitude ambivalente de leur géniteur, les médias ne créent-ils pas volontairement le buzz pour faire de l’audience ? Son second post est largement plus clair. À présent, on ne pourrait pas faire comme si on ignorait les circonstances du drame.

Capture d’écran (c) Instagram (c) alainfabiendelon

Depuis l’AVC d’Alain Delon, son entourage vit dans la crainte d’une réplique. On sait, les conséquences de ce genre de pépin de santé changent d’une personne à l’autre. Pour avoir le moins de séquelles physiques et neurologiques possible, il faut mettre tous les chances de son côté avec les meilleurs médecins (kinésithérapeute, orthophoniste, etc.). De l’eau a coulé sous les ponts. Même si le décès de Myriam Darc ou de Jean-Paul Belmondo l’a profondément marqué au fer rouge, le pygmalion de Luchino Visconti semble aller mieux. Hélas, cela ne calme pas l’insistance des curieux. Pire, certaines déformations agacent Alain-Fabien au plus haut degré ! « Cela fait plus de deux semaines maintenant que je lis dans mes messages, sur de soi-disant ‘magazines’, et dans mes commentaires que mon père va mettre un terme à sa vie grâce à l’euthanasie. C’est p*tain de faux. »

Aïe, ça pique…

À l’instar de Françoise Hardy ou Line Renaud, Alain Delon est favorable au droit de mourir dans la dignité. D’ailleurs, le prochain candidat à l’élection présidentielle devra absolument consulter les Français à ce sujet. Même s’il y a eu des avancées, c’est loin d’être gagné pour que l’euthanasie devienne légale. C’est pourquoi Alain-Fabien tient à remettre les choses dans leur contexte. Selon lui, par le passé, son père aurait déjà fait promettre à ses enfants de l’aider à s’envoyer vers les étoiles… »Fils, dans le cas où je suis [raccordé] à une machine et dans le coma, je veux que tu me débranches ». Force est de constater que cette dernière volonté s’est soldée par un échec.

En fait, Alain-Fabien Delon a un seul objectif. Pour les prochains jours ou mois, qu’on laisse en paix son père. Il a déjà tellement souffert dans son existence. Perdre les trois femmes de sa fille (Romy, Mireille et récemment Nathalie) a été un calvaire. Ce n’est donc pas pour rien s’il rêve de les rejoindre de temps en temps. Et puis, le public constate que tous ses autres collègues du septième art tirent peu à peu leur révérence. Croisons les doigts pour que personne n’ose plus jamais troubler la quiétude du comédien. Si cela se produit à nouveau, la famille précise qu’elle n’hésitera pas à faire appel à ses avocats. La suite, c’est dans le prochain numéro d’Objeko