Aldi: un terrible drame est survenu ! Un salarié cadre s’est pendu dans la réserve

Aldi se retrouve au centre de toutes les attentions, l’entreprise est mise en cause dans le décès.

© foodretail.es

C’est le drame dans l’enseigne Aldi. Un des cadres de l’enseigne de supermarchés discount travaillant dans le sud de la France s’est malheureusement donné la mort sur son lieu de travail. Pour la famille du défunt, l’entreprise est à blâmer. Cette histoire rappelle également une autre affaire similaire chez un concurrent. L’équipe Objeko revient pour vous sur cette triste histoire, et sur les dessous peu glorieux du secteur de la grande distribution. 

Aldi : l’autre enseigne de supermarchés discounts

Aldi est une enseigne de supermarchés discount bien connue à travers le monde. En France, celle-ci est bien moins développée que l’enseigne concurrente, Lidl. Cependant, le succès est clairement au rendez-vous. La grande saga Aldi commence en 1913 à Essen, en Allemagne. Il s’agit tout d’abord d’un magasin de produits alimentaires connu sous le nom de sa créatrice : Albrecht. La chef d’entreprise visionnaire se fait un nom en devenant pionnière dans le discount. Elle vend sa marchandise à un prix plus bas que sa concurrence, et arrive donc à attirer plus de clients. 

Après les deux guerres mondiales, l’entreprise Aldi est reprise par les deux fils d’Anna Albrecht, Theodor et Karl. Ce sont eux qui vont véritablement propulser l’entreprise au sommet. Les magasins de l’enseigne de supermarchés discount se multiplient en Allemagne, puis dans le reste de l’Europe. On en trouve également aux États-Unis, en Chine, et en Australie. La France est le troisième pays le plus densément représenté par l’enseigne, avec près de 1200 magasins sur le territoire. 

Aldi et Lidl adoptent deux tactiques de discount différentes. Lidl s’est gentrifié avec le temps, proposant beaucoup de produits assez luxueux, et notamment beaucoup de frais. Aldi se concentre surtout sur les produits non-frais et à longue durée de vie. Cependant, l’enseigne rattrape peu à peu son retard, en proposant des marques célèbres, et aussi en proposant un rayon d’offres promotionnelles. Toutefois, pour pratiquer de tels prix bas, la pression est très souvent mise sur le salariat…

Aldi : ce père de famille se pend sur son lieu de travail

Les enseignes de hard discount sont malheureusement connues pour grappiller des centimes de tout côté, y compris sur leur salariat. Cela donne parfois lieu à des pressions intenses. Ce mardi 8 décembre, à Fos-sur-Mer, près de Marseille, c’est l’effroi. Dans la réserve du magasin Aldi de la ville, un des cadres de l’entreprise est retrouvé pendu. L’hypothèse criminelle est directement écartée. Ce père de 3 enfants, âgé de 47 ans, n’a pas laissé de lettre justifiant son acte. Les enquêteurs ne confirment pas qu’il y ait un quelconque lien entre son geste et son emploi. Néanmoins, pour sa veuve, cela ne fait aucun doute.

Interrogée par nos confrères de La Marseillaise, la mère de famille éplorée a déclaré : “Il m’avait parlé d’une forme de pression, qu’il fallait tout faire et être sur tous les fronts “. L’enquête concernant les circonstances de ce malheureux décès est toujours en cours, et nous espérons en savoir plus d’ici peu. Il ne fait nul doute que ce geste désespéré devrait ouvrir une véritable boîte de Pandore, comme ce fut le cas précédemment lors d’une affaire similaire chez Lidl…

Une affaire qui en rappelle une autre

En 2015, Lidl, le concurrent d’Aldi, se retrouve dans la tourmente. Yannick Sansonetti, employé dans l’entrepôt Lidl de Rousset, dans les Bouches-du-Rhône, se donne la mort sur son lieu de travail, par pendaison.  Une enquête est alors ouverte pour homicide volontaire, mais s’embourbe.

Deux ans plus tard, les équipes de Cash Investigation mènent l’enquête, et mettent à jour les conditions de travail terribles des employés de l’entrepôt Lidl en question. Il semblerait que, malheureusement, la mort du jeune employé n’ait pas servi de leçon à ses patrons. 

Suite au reportage accablant, l’enquête est relancée. Lidl ne communique plus à ce sujet. Plusieurs grands pontes de l’enseigne sont entendus. 

Des perquisitions ont eu lieu dans l’entrepôt Lidl de Ploumagoar, dans les Côtes-d’Armor. Neuf personnes, dont le directeur régional, ont été placées en garde à vue pour d’autres plaintes de harcèlement. Récemment, C’est Catherine Lucas, employée de Lidl en Bretagne, qui s’est aussi donnée la mort. L’entreprise est de nouveau sous le projecteur de la justice…

Malheureusement, il a fallu attendre ces événements tragiques pour que la justice vienne se mêler à ces pressions. Nous ne pouvons désormais qu’espérer que la mise en lumière de ces affaires sordides change le fonctionnement interne de ces enseignes très appréciées de par le monde. L’équipe Objeko adresse ses plus sincères condoléances à la famille ainsi qu’aux proches du disparu.