Alerte info, ces 5 médicaments sont à prendre avec prudence après 60 ans, le point ici

Après deux ans de pandémie, on veut plus entendre parler de médicaments ni de vaccins. Ca tombe bien, Objeko a enquêté et vous préciser le top 5 des plus dangeureux ! C'est patti, suivrez le guide !

© Pressesante

Si jamais on vous prescrit l’un de ces 5 médicaments, demandez conseil à votre pharmacien. Non, les cachets ne font que des miracles !

Ces 5 médicaments effraient la communauté scientifique

Même si le dernier variant Covid-19 a l’air moins grave, il continue de se propager à la vitesse de la lumière. Lors du premier confinement, le débat autour du traitement du Professeur Didier Raoult avait défrayé la chronique. Comment croire qu’un médicament qui existait déjà pourrait enrayer cette crise sanitaire sans précédent ? Dès lors, une certaine méfiance s’installe. Tout d’abord, il y a ceux qui ne veulent pas entendre parler du vaccin. Même s’ils risquent d’être au chômage ou de ne pas pouvoir mener une vie normale, ils persistent et signent. Ensuite, ceux qui font une confiance aveugle aux soignants ainsi qu’aux médicaments essaient de décrédibiliser les arguments de la partie adverse.

Qui aura le dernier mot ? Existe-t-il un juste milieu ? Pour l’instant, le mystère reste entier ! Sans plus attendre, Objeko vous donne les effets secondaires de 5 familles de médicaments. Personne n’aurait pu anticiper leurs conséquences dévastatrices sur le quotidien des seniors !

Les anti-inflammatoires

Pour en avoir, ce n’est pas la peine de réserver un créneau avec votre médecin traitant. En pharmacie, vous devez à peine décrire vos symptômes pour que les experts vous recommandent ce type de médicaments. Or, ce cachet peut totalement démolir votre flore intestinale. S’il est pris à jeun, il provoque des douleurs abdominales dignes d’une intoxication alimentaire. Avouez que ça serait dommage de gérer cette double peine !

Vu que vous souffrez, l’angoisse monte d’un cran. Si vous avez déjà des médicaments pour gérer votre tension artérielle, ce n’est pas le moment de vous en rajouter. Dans cet article, l’équipe d’Objeko vous donnait de précieux conseils pour rectifier le tir. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela passe par un meilleur choix d’ingrédients ou de recettes. Or, si vous ne constatez pas d’amélioration sur votre santé, pourquoi ne pas prendre du paracétamol ? Là encore, vous devez impérativement respecter un quota (3 grammes) tout en espaçant sa consommation de quelques heures.

Les anticoagulants

Les malaises cardiaques sont beaucoup plus fréquents qu’on ne le pense. Grâce aux progrès de la science, le patient n’a pas besoin de subir une lourde opération chirurgicale. La pose d’un ou de plusieurs petits ressorts (stent) en ambulatoire sauve des vies. Par contre, inutile de vous préciser que vous allez devoir vous organiser pour prendre ces médicaments. Capables de fluidifier le sang, ils empêchent les artères de se (re) bouche…Ah non, tout sauf la case départ. Là encore, Objeko vous recommande vivement de surveiller le contenu de votre assiette.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par pharmacie (@pharmachin)

Hélas, à l’instar de tous les médicaments, il y a des choses que l’on ignore. Même en respectant à la lettre les conseils du spécialiste, une banale chute peut se transformer en cauchemar éveillé. À cause d’un manque d’équilibre ou d’un obstacle que l’on n’a pas repéré à temps, ce genre de catastrophes peut tout remettre en question. Vu que le sang circule mieux, une blessure anodine a la capacité de muer en hémorragie. Sans sombrer dans la paranoïa et à vous infliger un énième confinement, regardez bien où vous placez les pieds !

Les antihypertenseurs

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par pharma+ (@pharmaplus28)

C’est fou comment une simple contrariété peut faire grimper la tension artérielle. A contrario, en cas de fatigue intense ou de manque de sommeil, elle dégringole. Heureusement, il existe des appareils capables de la mesurer en quelques secondes seulement. Aussi, si jamais vous avez des antécédents dans votre famille, il se pourrait bien que ces médicaments envahissent votre quotidien.

Là encore, les seniors devraient mieux s’équiper lors de leurs sorties. En ayant toujours des médicaments sur soi, on finit par accepter l’idée qu’ils agissent comme une béquille. Attention à respecter les directives du médecin et à ne jamais les diminuer/arrêter trop rapidement.

Les diurétiques

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PM « Le Doc » (@ledoc. pm)

Après avoir assimilé les causes et les conséquences du manque de fer, on se sent plus serein. Cerise sur le gâteau, on a capté que le magnésium jouait sur notre moral et notre concentration. Qu’en est-il de la carence en potassium ? Visiblement, ce type de médicaments nécessite des analyses en laboratoire plus poussées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sorbet Grenade (@sorbet. grenade)

Ceux qui font régulièrement des dialyses ont bien compris l’intérêt de surveiller ce taux. En tout cas, pas de panique, entre deux rendez-vous à l’hôpital, il y a forcément un de vos ingrédients préférés qui vous donnera l’énergie nécessaire !

Que pensons-nous des médicaments appelés hypnotiques ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par pharma+ (@pharmaplus28)

Drame ! Depuis quelque semaines, vous loupez systématiquement vos rendez-vous avec Morphée. Au lieu de subir, il est temps d’agir. De manière épisodique, certains médicaments favorisent les retrouvailles. Pour autant, l’accoutumance à ce genre de méthodes peut vous causer du tord. A vous d’être assez fort pour réguler votre rythme de sommeil tout seul. Et si vous voulez lâcher totalement prise, Objeko vous propose de découvrir cette technique apaisante. L’essayer, c’est l’adopter !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandrine (@samfromcaromb)

En confiant ses tourments à un spécialiste de l’écoute, on les laisse derrière soi. Certes, il prescrit parfois des calmants à base de plantes. En somme, l’essentiel est d’apprendre à faire le tri dans ses pensées ainsi que dans ses médicaments !