Alessandra Sublet dézingue ses haters qui l’accusent d’avoir abandonné ses enfants !

En pleine promotion de son livre, Alessandra Sublet tient à faire valoir son droit de réponse. Elle ne supporte plus de lire des rumeurs et encore moins des choses atroces sur son compte. Alors quand ça touche les enfants, là, elle sort les crocs !

Alessandra Sublet dézingue ses haters qui l'accusent d'avoir abandonné ses enfants !
© AP Photo/Christophe Ena/NYOTK

Alessandra Sublet n’est pas du genre à se laisser faire. En effet, elle dézinge tout ce qui juge son jardin secret et surtout ses enfants !

Alessandra Sublet furieuse comme jamais !

Alessandra Sublet nous a prouvé qu’elle arrivait toujours à parvenir à ses fins. Mieux que personne, elle sait dénicher l’information exclusive sur les plus grands artistes. D’ailleurs, elle ne lâche rien tant qu’ils n’ont pas avoué ce petit détail. Quelques fois, cela peut donner lieu à des quiproquos. Dans cet article, la rédaction vous racontait juste sa rencontre inoubliable avec ce James Bond. Depuis, il se souvient toujours d’elle et rien pour ça sa gaffe devient une légende. Aussi, ils sont nombreux à avoir apprécié l’exercice et en redemandent. En fait, ce qu’Objeko adore chez elle, c’est son naturel. À ses yeux, il n’est pas question de cirer les chaussures de quelqu’un qui ne lui revient pas. Alors, lorsqu’elle apprend la dernière rumeur qui circule sur son compte, elle va décider de rétablir sa vérité. Et comme toujours, elle n’y va pas par quatre chemins !

Une décision critiquée

Il y a quelques jours, elle racontait à nos confrères de chez Elle avoir fait ses valises. Non, rassurez-vous, Alessandra Sublet ne compte pas quitter son travail, mais plutôt la capitale. Loin de la cohue et de la morosité parisienne, elle aspire à davantage de sérénité. Donc, elle n’écoute que son courage et déniche un havre de paix dans le Sud de la France. Or, tout aurait été parfait si elle avait pu emmener ses deux enfants avec elle. Malheureusement, ce n’est pas le cas ! Que s’est-il passé pour que la mère de famille prenne cette décision incongrue ? Objeko vous explique tout en détail !

D’ailleurs, la presse ne s’est pas privée de retirer l’information hors de son contexte. Et comme toujours, il aurait mieux valu écouter les deux sons de cloche avant de se livrer à un pronostic aussi hasardeux. Au lieu de parler du projet d’Alessandra Sublet, certains oiseaux de mauvais augure ont associé maladroitement ce départ à un “abandon” de ses progénitures.

Sa réponse virulente ne se fait pas attendre

Active sur les réseaux sociaux, Alessandra Sublet ne digère pas cette affaire. Elle va alors directement remettre en place le journaliste qui a diffusé cette fake new. Ses propos sont clairs comme de l’eau de roche “Non mais allo quoi ? On peut arrêter de raconter des c*nn*ries ?” Ceci dit, elle aurait pu s’attendre à ce qu’on l’interpelle à ce sujet. Même son entourage amical avait réagi un peu près de la manière identique lorsqu’elle leur avait confié son souhait d’exil.

Capture d’écran (c) Instagram (c) alessandra_sublet

Dès lors, blessée dans son orgueil de maman moderne, elle ne comprend toujours pas la réaction de ses proches “Mais tu laisses tes gamins avec leur père ? Limite mère indigne” Selon Alessandra Sublet, la société doit changer si elle veut évoluer. Ce genre de clichés bien ancrés devrait disparaitre afin de la laisser respirer. Après tout, elle est suffisamment intelligente pour tout mener de front. “Est-ce qu’on va dire ça à un homme ? (…) Eh bien non, je vais vivre ma vie et la liberté de venir une semaine sur deux avec eux, sachant qu’ils ont la liberté de venir quand ils le souhaitent. Mais j’ai besoin d’avoir des moments à moi.

D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si le dernier ouvrage d’Alessandra Sublet s’appelle “J’*mm*rde Cendrillon! ” Elle y casse un à un tous les affreux clichés qui circulent sur le compte des femmes. Il faut dire qu’elle sature totalement de ce qu’elle a pu lire sur elle. Souvenez-vous. Quand elle a eu le “malheur” d’être amoureuse d’un homme plus jeune qu’elle, la presse l’avait relégué au rang de “cougar”. Les faiseurs de trouble n’avaient pas pris en compte qu’elle pouvait éprouver de réels sentiments pour Jordan.

D’ailleurs, rien de mieux que les propos de la concernée pour résumer cet ouvrage déjà mythique. “J‘ai *nv*e d’être heureuse, et ce n’est pas au détriment de mes enfants. (…) Si je ne m’épanouis pas maintenant, quand ?” Non sa décision ne lèse personne, bien au contraire. En revendiquant ainsi ses pensées et ses projets, Alessandra Sublet mérite notre profond respect. Chapeau l’artiste et suite au prochain épisode !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.