Alimentation : les 9 aliments à ne JAMAIS manger cru, il faut les cuire impérativement !

Les spécialistes conseillent certains principes d'alimentation. Comme celui d'éviter les produits industriels et aussi de manger cinq fruits et légumes par jour. La mode du manger cru semble rentrer dans les critères d'une alimentation saine. Mais, elle a ses limites. Objeko vous les dévoile.

© Jason Leung / Unsplash

De nos jours, l’alimentation est un sujet qui revient souvent dans les discussions. En effet, plus on avance dans l’âge, plus on essaye d’avoir une hygiène de vie irréprochable. Depuis, différents modes d’alimentation se sont développés, comme la tendance du cru qui paraît très diététique. Mais, est-ce si bon pour la santé que ça ? Encore une fois, certaines règles sont à respecter. On vous présente les neuf aliments à ne surtout pas manger cru.

Alimentation : les limites du « manger cru »

La tendance du manger cru ou encore appelé le crudivorisme se développe de plus en plus. C’est aussi un des principes de la naturopathie. Consommer des ingrédients le plus naturels possibles et sans transformation. Alors, les aliments crus semblent répondre à cette problématique. À la base, nous privilégions ce régime alimentaire en été. En effet, nous consommons plus de salades et de crudités pendant les périodes où il fait chaud.

Cela a le mérite d’être une nourriture très saine, car elle est plus chargée en légumes et fruits. Cependant, certains aliments sont plus risqués que d’autres. En effet, même si cet équilibre alimentaire semble idéal, il y a des risques. Découvrez les aliments qu’il faut éviter d’intégrer cru dans votre alimentation au risque d’avoir des petits soucis de transit, ou encore des intoxications.

Les poissons et viandes crus dont il faut se méfier

La viande au global

Certaines personnes raffolent de viandes non cuites. En effet, un steak tartare avec des frites a sa place dans l’alimentation des adeptes des viandes crues. Et pourtant, il existe un réel risque d’être contaminé par des bactéries comme les Salmonelles, le Campylobacter ou l’E. coli. Mais ce ne sont pas les seules. À savoir que la viande qui est hachée est plus dangereuse que les autres, car cela augmente la probabilité d’avoir des germes et donc d’être intoxiqué. Ainsi, il est préférable de toujours cuisiner votre viande hachée. Privilégiez vraiment la cuisson à cœur.

La viande de porc et de poulet en ligne de mire

Le cochon

Plus précisément la viande de porc peut, elle aussi, représenter des risques de contamination. En effet, elle peut dissimuler les mêmes bactéries citées ci-dessus, comme les salmonelles ou les Campylobacter. Mais, elle peut contenir un autre parasite qui peut être très ennuyeux et que vous avez déjà sûrement entendu parler. Il s’agit du Taenia solium. Alors, pour ne pas l’attraper, ne consommez jamais cette viande crue. C’est le cas aussi du sanglier qui peut être atteint de ce parasite. Alors, on n’hésite pas à bien cuire ces produits !

La volaille

On croit souvent que les bactéries se trouvent dans la viande rouge ou de porc, mais elles sont aussi présentes dans les volailles. En effet, elles se développent rapidement dans l’intestin des poules. Elles peuvent aussi vous transmettre des microbes comme le campylobacter. Ce dernier attaque surtout les organismes fatigués dont l’immunité est réduite.

Le poisson

Le poisson cru est un produit qui fait partie de beaucoup d’alimentation dans le monde. Notamment, dans certains restaurants japonais, mais aussi à Tahiti par exemple. En effet, c’est le plat national de cette île. Le poisson cru est préparé dans un lait de coco avec des légumes, l’ensemble relevé avec du citron, un délice ! Tout comme les viandes, il présente les mêmes risques de contamination à la Listeria ou aux Salmonelles. Mais, une bactérie est encore plus dangereuse que les autres. Il s’agit de l’anisakis, un parasite qui peut entraîner des troubles de la digestion ou des réactions allergiques.

Le lait cru à éviter !

On voit souvent des agriculteurs proposer de goûter le lait de la vache directement sorti du pis de la vache. Le lait est dit « cru ». Encore une fois, dans ces conditions, le Salmonella ou l’E. coli peuvent être présents. Pourtant, le lait cru possède de multiples bienfaits pour votre santé puisqu’il est encore riche de toutes ses vitamines. En effet, après l’étape de la pasteurisation, le lait est appauvri. Dans tous les cas, ce type de lait doit toujours être gardé dans le réfrigérateur et il ne faut pas tarder à le consommer.

Attention à certains végétaux qui doivent passer par l’étape cuisson !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marie-Michelle ✨ (@marimy_raw)

Les pommes de terre

Dans l’alimentation, les pommes de terre reviennent souvent au menu. En effet, sous forme de frites, à la poêle ou à la vapeur, mais toujours cuites. Les enfants raffolent de ces féculents qui contiennent des ingrédients toxiques dans leur composition. On peut citer la solanine et la chaconine, des alcaloïdes pouvant engendrer des nausées et des vomissements. Donc, si vous consommez ces produits crus, vous avez plus de chance d’attraper ces microbes, mais aussi de subir des ballonnements en raison des amidons. Ces derniers résistent aux sucs ce qui empêche la bonne digestion. Mais, pour vous rassurer, ces bactéries sont tout de même très rares. Elles sont principalement présentes dans les fleurs et les germes. Attention, si la peau de votre patate devient verte, cela signifie qu’elle est plus chargée en toxine.

L’aubergine

Au même titre que les pommes de terre ci-dessus, ce légume possède de la solanine. La petite astuce pour limiter le risque, c’est que ce légume mature aura moins de bactéries que s’il est jeune. Dans tous les cas, il est préconisé de le cuire. Dans l’alimentation, il n’y a pas de règles, laissez aller votre imagination. Des soupes, des purées, des fritures, on peut tout faire avec des aubergines.

Les champignons sauvages

Même si faire une cueillette dans les bois s’avère très agréable, il faut faire attention à ce que vous récoltez. Certains champignons sauvages ne sont pas comestibles. En plus, ils possèdent une composition qui peut compliquer la digestion et entraîner même des réactions allergiques. Alors, il vaut mieux bien les cuire. Cuisiner des champignons à la crème ou avec des herbes, il n’y a rien de meilleur ! Quant aux champignons de Paris ou Crémini qui se consomment souvent crus en salade, vérifiez la provenance. Dans tous les cas, ne les intégrez pas trop souvent dans votre alimentation.

Alimentation : les germes et les pousses très nutritives, mais risquées !

Ces mets sont très tendance dans l’alimentation saine. Ils possèdent de grandes qualités nutritives pour la santé. Alors, beaucoup de personnes en mettent dans leurs salades. En plus, c’est très joli et très coloré, cela donne envie. Vous pouvez même les faire pousser chez vous. En effet, vous pouvez faire germer les graines dans un bocal qui doit être humide et chaud. Cet environnement est propice au développement des bactéries qui peuvent contaminer les produits. De plus, il y a des risques au moment de toutes les étapes de pousse. De ce fait, certaines personnes doivent faire attention. N’en donnez pas à vos enfants par exemple. Les seniors et les femmes enceintes doivent aussi limiter. Enfin, les personnes avec un système immunitaire affaibli doivent aussi éviter. Donc, privilégiez des produits frais de qualité, nettoyez-les bien et intégrez-les dans des recettes cuisinées.