Allocations familiales : le plafond des ressources augmenté en 2022, êtes-vous concerné ?

Dans un décret paru fin décembre 2021, le plafond des ressources pour les allocations familiales a été revalorisé.

© Capture Facebook

Allocations familiales: C’est un petit coup de pouce pour les familles. Le plafond des ressources pris en compte pour l’attribution des allocations familiales a été légèrement augmenté, au 1er janvier 2022. Mais qui est concerné par ce fameux changement ? En lisant cet article, vous allez le savoir. Vous êtes prêts ? Eh bien, allons-y.

Qui est concerné par cette allocation ?

En ce début d’année 2022, il y a du changement concernant les allocations familiales. En effet, les plafonds de ressources qui sont pris en compte dans le calcul de ces prestations augmentent de 0,2 % par rapport à l’année dernière. Mais avant de connaître les nouveaux plafonds, la rédaction d’Objeko, va vous dire qui est concerné par cette allocation. Ainsi, ce que nous pouvons vous dire, c’est que ces allocations sont versées mensuellement aux parents qui ont au moins deux enfants de moins de 20 ans à charge.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caf de la Haute-Vienne (@caf_87)

Evidemment, le montant de cette prestation dépend du revenu des parents, du nombre et de l’âge des enfants. Ainsi, pour les allocations familiales de 2022, sachez que c’est le revenu net catégoriel de 2020, qui est pris en compte. Dans ce calcul, il faudra inclure, le salaire, les revenus fonciers, auxquels il faut soustraire les charges (pensions alimentaires, frais d’accueil des personnes âgées) et les abattements fiscaux. Il faut également préciser, que pour toucher cette prestation, il faut déclarer vos enfants à la Caf. Sinon, ce sera très compliqué.

Allocations familiales: Quels sont les nouveaux plafonds ?

Pour chaque cas, trois tranches sont prévues en fonction des revenus des parents. Les bénéficiaires qui ont deux enfants à charge de moins de 14 ans percevront au maximum 132,08 euros et au minimum 33,02 euros. Evidemment, les familles nombreuses sont favorisées par le barème. Ainsi, avec 3 enfants, une famille dont les revenus déclarés sont inférieurs à 75 913 € par an pourra recevoir jusqu’à 301,30 € par mois. Au delà de 3 enfants, les allocations familiales sont augmentées de 169,22 €, par enfant supplémentaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ParlonsCESF (@parlonscesf)

À noter, que lorsqu’un enfant atteint l’âge de 14 ans, les parents peuvent percevoir une majoration mensuelle dans le mois qui suit l’anniversaire de l’adolescent. Cette majoration s’élève à 66,04 € pour la première tranche, 33,02 € pour la deuxième et 16,51 pour la troisième. Contrairement à une idée reçue, les allocations ne s’arrêtent pas à 18 ans. Elles sont maintenues jusqu’à l’âge de 20 ans, à condition que le jeune adulte vive encore chez ses parents, et ne touche pas un revenu supérieur à 943,44 €.

Quid de la garde alternée ?

Quant aux familles séparées, dont les enfants vivent en résidence alternée, éligibles aux allocations familiales, la règle veut que les allocations soient réparties entre les parents, en fonction des charges et des ressources financières de chacun. Dans les faits, ils peuvent également désigner le parent qui sera le bénéficiaire de toutes les prestations. À noter que le site service-public.fr propose un simulateur en ligne pour calculer le montant de vos allocations familiales en fonction de votre situation personnelle. Maintenant, vous n’avez plus aucune excuse. A vous de jouer.