Amandine Pellissard (Familles nombreuses) reçoit encore une terrible lettre, TF1 réagit !

Amandine Pellissard connait un succès fou dans l'émission "Familles nombreuses, la vie en XXL". Les téléspectateurs suivent le quotidien de sa grande famille à la télévision. Mais sur internet, elle vit un véritable cauchemar à cause de haters.

© TF1

Dans Familles nombreuses, la vie en XXL, Amandine Pellissard fait figure de grande vedette. Mais depuis le début de l’émission, elle lutte contre de nombreux haters. Sur internet, elle fait face en effet à des insultes impensables. Dernièrement, lors d’un live sur Instagram en mai dernier, un internaute s’est permis des remarques pour le moins désobligeantes à l’égard de la mère de famille nombreuse. « Mes impôts entretiennent tes enfants. », a-t-elle en effet remarqué parmi les commentaires. Mais Amandine Pellissard sait se défendre.. « Quand tu n’as pas travaillé deux ans de ta vie, les gens te traitent de cassos… », a-t-elle aussitôt lâché.

Une mère sur le qui-vive depuis le début de l’émission

La mère de famille ne baisse pas les bras. Et ne se laisse pas faire. Au sein de la rédaction d’Objeko, on est très fier de son tempérament. « Se dévouer à sa famille, c’est tout à fait noble et respectable. Je pense que les gens qui sont dans la critique, ce sont des gens qui n’en seraient pas capables. Ça, c’est sûr. Parce que ce genre de réflexion ne vient jamais de mamans de familles nombreuses. Toutes les réflexions dans ce sens-là que j’ai eues – “cassos”, les impôts, les allocs etc – ce sont toujours des familles où il y a un ou deux enfants maximum. Ou pas d’enfants, a en effet partagé Amandine Pellissard sur Instagram. Ces réflexions de me*de, ça vient avant tout de gens qui n’en seraient pas capables. »

Malheureusement, les choses semblent aller de plus en plus loin. Car elle et son mari Alexandre reçoivent désormais des menaces de mort. Mardi 8 février 2022, dans TPMP, Amandine Pellissard a dévoilé l’horrible lettre reçue à son domicile. Ca fait froid dans le dos !

Amandine Pellissard révèle le contenu de deux lettres anonymes

En effet, la lettre contenait des propos haineux et condamnables. « Espèce de salo**rie avec ta gueule botoxée (…) Famille de cas soc(iaux), abrutis« , a-t-elle trouvé dans un premier courrier. Cyril Hanouna ne s’est pas gêné pour lire des extraits. Puis elle en a reçu un second. « Je m’adresse à vous Alexandre Pellissard, comment vous pouvez supportez la vie avec votre p**** de femme Amandine. En ce moment elle est à Paris et chaque fois votre t**** et s**** vous trompe. Nous avons des preuves et des photos qui seront mises sur Instagram. (…) Soyez indulgent Alexandre vous êtes un bon papa, ça va faire la Une des journaux. Bon courage », lâche encore cet anonyme. 

D’après Amandine Pellissard, elle n’aurait pas à faire à un seul individu mais à deux.« La première enveloppe, le code de distribution était proche de notre domicile. Je n’ai aucune idée de qui ça vient, a-t-elle en effet révélé. “On a beaucoup de haters. On a beaucoup de personnes qui nous dézinguent depuis le premier jour. Nous encore plus que les autres familles. On reste très hermétiques à tout ce qui se dit (…). Par contre, le problème c’est que là, ça dépasse les réseaux sociaux.« , a-t-elle poursuivi sous les projecteurs de TPMP.

TF1 témoigne son soutien face au déferlement de haine

Mais désormais, le clan Pellissard peut compter sur le soutien de TF1. « Depuis plusieurs semaines, les familles sont régulièrement attaquées sur les réseaux sociaux. Nous tenions à rappeler que si Familles nombreuses est une émission que nous aimons tous commenter, il est important de le faire dans le respect d’autrui, a partagé la chaîne dans un communiqué. Les insultes, menaces et messages haineux à l’égard des familles n’ont pas lieu d’être. Nous condamnons fermement ce genre de comportement et recommandons aux familles de porter plainte.« 

C’est désormais chose faite. La première fois, la police n’a voulu prendre qu’une main courante. Mais avec cette récidive, Amandine Pellissard peut enfin porter plainte. Courage à elle !