Amel Bent et Florent Pagny clashés par les talents de « The Voice », ils vident leur sac et se lâchent

Ce samedi 7 mai dernier, la dernière émission avant les directs a eu lieu. Nos confrères chez "Au féminin" ont donc pris le temps d'interroger les talents sur les coulisses de l'aventure. Et certains n'ont pas lésiné sur les critiques envers les coachs !

© Par Camille Perrault

Amel Bent, Florent Pagny, Marc Lavoine et Vianney n’ont pas un rôle facile dans The Voice. En effet, ils sont à la fois les coachs et les premiers membres du jury. Ils passent les performances de tous les candidats au crible. De sorte que lorsqu’il n’est plus de leur ressort de décider de la suite de l’aventure de leurs talents, ils influencent aussi les décisions du public. L’aventure de The Voice met donc les nerfs des coachs, des talents et des fans à rude épreuve. Amel Bent le sait bien, comme ses trois camarades installés dans les fauteuils rouges du programme.

Mais pour une fois, alors que l’émission approche de sa conclusion, ce sont les talents qui sont invités à parler de leurs coachs. Dans les colonnes du magazine Au féminin, il est possible de se faire une idée sur les coulisses du show événement de TF1. Et Objeko ne vous cache pas qu’Amel Bent et Florent Pagny en prennent pour leurs grades ! Le tout alors que la pression monte car le 14 mai prochaine, place à la demi-finale de The Voice, en direct !

The Voice ne ménage pas ses coachs, les tensions sont de plus en plus électriques

Contrairement à ce que certains téléspectateurs pourraient croire, Amel Bent et ses camarades sont eux aussi soumis à une forte pression. En effet, ce n’est pas parce que la chanteuse, Marc Lavoine, Florent Pagny et Vianney sont les premiers spectateurs des performances des talents de The Voice qu’il peuvent se détendre. Au contraire, ils peuvent avoir le sentiment que le destin des talents de leurs équipes reposent sur leurs épaules.

Si les candidats sont suffisamment conscients des enjeux pour se prendre en main et travaillent à décrocher la victoire, ils n’ignorent pas que les conseils de leurs coachs sont essentiels. Et surtout qu’eux aussi sont là pour gagner. Dès lors, lorsqu’ils sont plusieurs dans une équipe, les talents de The Voice ne se voilent pas la face. Leur coach est là pour remporter la victoire et un emmener un seul d’entre eux vers les sommets. Les lecteurs d’Objeko comprendront alors pourquoi il est si facile de parler de tension.

Heureusement, les coachs et les talents de The Voice sont beaux joueurs. S’ils espèrent toutes et tous remporter le titre de la plus belle voix, ils sont aussi conscients que ce ne sera pas suffisant pour déterminer leur carrière. À travers ce programme, ils apprennent à donner le meilleur d’eux-mêmes, à accepter les critiques, les jugements, et surtout à se dépasser encore et toujours. Amel Bent et les autres coachs ne diront pas le contraire, seul le travail paiera. Et malgré le talent incontestable des uns et des autres, c’est cette abnégation qui fera la différence.

Des confidences cash sur Amel Bent, Florent Pagny, Marc Lavoine et Vianney

Dans les colonnes du magazine Au Féminin, les talents de The Voice n’ont pas pris de gants pour parler de leurs chefs d’équipes. Ainsi, c’est Amel Bent que revient le titre de la plus autoritaire des coachs. Doryan Ben et Lleeroy sont formels, la chanteuse ne prend pas de gants pour dire ce qu’elle a à dire. Et elle est donc sans doute capable d’insister jusqu’à ce que ses talents suivent ses directives. Néanmoins, ils précisent qu’elle a toujours raison lorsqu’elle insiste. Finalement, cette critique que font les candidats à Amel Bent se retourne à son avantage.

Ensuite, au sujet de la stratégie qui se met en place dans The Voice, c’est Florent Pagny qui est cité pas ses talents. Il n’a donc pas l’autorité d’Amel Bent mais il est réputé pour avoir remporté le plus d’émissions. C’est vers lui qu’il faut se tourner pour envisager une victoire ? C’est probable. Quoi que pour gagner, il faut aussi ne pas manquer de confiance en soi. Et de ce côté-ci, ce serait Marc Lavoine qui saurait faire des miracles avec ses talents. Décrit comme un papa poule, le chanteur serait celui qui serait à la fois protecteur et le plus attentif aux membres de son équipe. Le tout alors qu’il n’a pas l’instinct maternel d’Amel Bent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par A M E L B E N T (@amelbent)

Enfin, au sujet de Vianney, aucune critique particulière ne sort du lot. Mais Objeko ne doute pas que les fans de The Voice ont leurs idées. Néanmoins, tous les talents de cette saison soulignent l’implication des coachs et dénombrent leurs conseils avisés. Chacun remplit son rôle et ajoute forcément une partie de sa personnalité dans le lot.