Anne-Sophie Lapix (JT 20H) : mise en péril sur France 2, sanctionnée par Marine Le Pen

Les audiences du JT de 20h de France 2 ont été malmenées par l’interview de Marine Le Pen, ce 27 septembre dernier. Les chiffres révélés par nos confrère de « Toute la télé » sont formels.

Anne-Sophie Lapix : le JT de 20h sur France 2 est sanctionné par Marine Le Pen
© France 2

Anne-Sophie Lapix est une journaliste remarquable et très appréciée du public. Depuis septembre 2017, elle prend la suite de David Pujadas à la présentation du JT de 20h de France 2. À l’aise sur tous les terrains, elle se prêtait à l’exercice de l’interview ce 27 septembre dernier. Huit minutes de son JT étaient ainsi consacrées à interview Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle française de 2022. Or, d’après les chiffres des audiences, cette interview a fait plonger Anne-Sophie Lapix en faisait perdre 400 000 téléspectateurs au JT de 20h de France 2. Objeko fait le point avec vous sur ces informations retentissantes, avancées par nos confrères de Toute la télé.

Anne-Sophie Lapix accuse un sacré coup dur

Le JT de 20h est, comme tous les programmes les plus suivis par les téléspectateurs, une véritable course aux audiences. France 2 et TF1 sont les leaders de cette tranche horaire et Anne-Sophie Lapix affronte ainsi son confrère Gilles Bouleau. Ce dernier n’aurait néanmoins pas vraiment tiré partie de la baisse d’audience d’Anne-Sophie Lapix. En effet, Marine Le Pen n’aurait pas été la seule à faire perdre des téléspectateurs au JT de 20h de France 2. Car, juste avant qu’elle ne réponde aux questions d’Anne-Sophie Lapix, les audiences auraient chuté de 500 000 téléspectateurs. Soit un total de 900 000 téléspectateurs après l’interview de la candidate à l’Élysée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AsLapix (@aslapix)

Anne-Sophie Lapix travaille évidemment les éditions de ces JT de 20h dans le but de cumuler un maximum de téléspectateurs. Tout comme Gilles Bouleau pour son JT de 20h de TF1. Mais ce lundi 27 septembre, deux sujets sont donc apparus comme des sanctions pour les audiences d’Anne-Sophie Lapix. D’une part, l’interview de huit minutes de Marine Le Pen. Et d’autre part, un sujet sur les grèves des éboueurs à Marseille. La candidate à la présidentielle est pourtant la favorite pour accéder au second tour de l’élection de 2022. En effet, Objeko vous rappelle que c’était elle qui talonnait Emmanuel Macron lors des élections présidentielles de 2017.

Marine Le Pen sanctionne France 2 par sa présence ?

Peut-être faut-il croire qu’Eric Zemmour ait pris sa place sur son terrain ? Il se trouve que le polémiste que l’on ne présente plus n’a pas encore fait savoir si il rejoignait la course à l’Élysée. Mais ses idées se rapprochent de l’extrême droite identitaire et seraient alors encore plus engagées que celles de Marine Le Pen sur de nombreux domaines. Ils pourraient ainsi jouer dans la même équipe mais plutôt que de s’allier, ils se diviseraient donc les voix de l’extrême droite. Cependant, Anne-Sophie Lapix a interrogé la candidate sur ce point. Et elle est convaincue qu’elle remportera les élections présidentielles.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AsLapix (@aslapix)

Peut-être aussi que les téléspectateurs du JT de 20h de France 2 ne sont pas représentatifs de l’électorat de Marine Le Pen. Anne-Sophie Lapix est pourtant une journaliste consciencieuse qui se doit de donner du temps de parole à chaque candidat. Objeko vous l’accorde, il serait difficile de ne pas imputer cette chute d’audience à la présence de la candidate sur le plateau de la chaîne publique. Car ce 27 septembre c’est bien une perte d’un point qu’accuse Anne-Sophie Lapix avec cette interview.

Un combat des audiences qui se poursuit sur le terrain politique

De son côté, Gilles Bouleau comptabilisait 5,79 millions de téléspectateurs ce soir-là. Tandis qu’Anne-Sophie Lapix en comptait près de 2 millions de moins. Un écart raisonnable mais important puisque sur les 900 000 téléspectateurs perdus le 27 septembre, 200 000 sont tout de même allés sur TF1. Si Anne-Sophie Lapix peut avoir des questions à se poser pour remonter la pente, Marine Le Pen semble se réjouir d’avoir pu discuter de son programme sur France 2. En effet, elle en a profité pour s’exprimer sur sa volonté de créer des sites d’accueils pour les réfugiés afghans qui se trouveraient en revanche dans les pays voisins de l’Afghanistan. Pour Anne-Sophie Lapix, c’est toujours donc un recul d’un point dans les audiences comparé à celles de la semaine passée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marine Le Pen (@marine_lepen)

Mais nous ne doutons pas qu’Anne-Sophie Lapix est préparée à voir les audiences fluctuer durant la période à venir. Car la période des élections présidentielles est pour le moins imprévisible. Ce qui rend certainement son travail d’autant plus stimulant. Les campagnes des candidats se font en effet essentiellement à la télévision et sur les réseaux sociaux pour le moment. De grands débats s’annoncent et pourraient ainsi voler la vedette aux JT de 20h de toutes les grandes chaînes. Qu’elles soient publiques ou privées d’ailleurs.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.