Arthur: révolté, à bout, dévoile pourquoi il a décidé de se « mettre à la drogue »

Arthur va-t-il se droguer ? C’est en tout cas ce qu’il affirme pour faire réagir l’opinion sur une question grave. Terriblement en colère, il déplore une récente décision de justice.

Arthur : révolté, à bout, dévoile pourquoi il a décidé de se « mettre à la drogue »
© Starface

Arthur ne pouvait pas rester les bras croisés. Il brise le silence et interpelle ses fans sur une décision de justice qu’il trouve lamentable. Pour pointer du doigt les incohérences de cette décision, il énumère des exemples sans équivoques. Derrière lui, ce sont plusieurs centaines d’internautes qui prennent son parti. Aussi, une manifestation s’organise à Paris, sur le parvis des droits de l’homme, ce 25 avril à 14 heures. Car Arthur n’est visiblement pas le seul qui trouve horrible cette récente décision de justice. Pourtant, c’est aussi sa vidéo qui met le feu aux poudres. Une vidéo dans laquelle il dit qu’il va se “mettre à la drogue”. Objeko vous explique tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Arthur (@arthur_officiel)

Arthur est en colère et triste, à cause de la récente décision de justice, il réagit sur la Toile

En avril 2017, Sarah Halimi a été volée, battue et défenestrée de son appartement. Elle a également été insultée et les propos tenus étaient antisémites. Mais comme son meurtrier était intoxiqué au THC, il ne sera pas en procès. Arthur en est malade et pour faire réagir l’opinion, il dit que lui aussi va se “mettre à la drogue”. Objeko préfère vous préciser tout de suite qu’il n’est pas sérieux sur ce point. C’est une façon pour Arthur de souligner le caractère ridicule de cette décision de justice. Car la loi prévoit que les meurtriers ne peuvent pas être poursuivis pénalement lorsqu’ils sont sous l’emprise de la drogue. C’est effectivement assez aberrant.

Ce 14 avril, la Cour de Cassation a tranché, il n’y aura pas de procès contre le meurtrier de Sarah Halimi. Mais l’affaire ne va pas en rester là. Elle sera emmener à la cour des droits de l’homme. Arthur se mobilise et d’autres personnalités relaient un appel à manifester pour que le crime de Kobili Traoré ne reste pas impuni.

Dans cette affaire, la piste du meurtre antisémite ne fait pas suite le 7 avril 2017. Or, des insultes de cet ordre sont bien au registre. L’accusé se défend en disant avoir été comme “possédé par une force extérieure”. Cependant, ses analyses de sang ne révèle que la présence de cannabis. Aussi, Arthur trouve ce principe tout simplement ridicule et ne comprend pas la décision de justice. Il dit avoir honte pour la France.

Suite de cette décision de la Cour de Cassation, le Président de la République en personne s’exprime sur le sujet. Il déclare alors dans le Figaro, le 18 avril 2021, que de “Décider de prendre des stupéfiants et devenir alors ‘comme fou’ ne devrait pas à mes yeux supprimer votre responsabilité pénale”.

Une vidéo qui fait réagir les internautes, l’affaire ne va pas en rester là

Arthur apprenait avec gravité la décision de la Cour de Cassation. Aussitôt, il a décidé de prendre la parole. Certes, il est plutôt présent sur les réseaux pour faire des blagues et divertir ses abonnés. Mais la question est trop grave pour qu’il ne brise pas le silence. Objeko vous partage l’intégralité de son message. Cela en va de ses convictions profondes. Mais c’est avec une pointe d’humour qu’il aborde ce sujet terrible.

“J’ai envie de vous parler d’un truc perso, j’ai décidé de me mettre à la drogue, de fumer des pétards. Parce qu’il semblerait qu’en France quand tu es sous l’effet de la drogue, tu ne vas pas en prison, on ne te juge même pas” affirme-t-il.

“Tu peux voler, braquer une banque, rouer de coups une vielle dame, tu peux lui casser le visage en mille morceaux et la jeter par la fenêtre en la traitant de salle juive et tu ne vas pas être jugé.”

Puis il donne un exemple qui va parler à tout le monde, évoquant les masques.

“Je ne vais pas mettre le masque et quand on me dira : ‘pourquoi vous ne mettez pas le masque’, je leur dirai : ‘c’est parce que j’ai fumé un pétard, j’ai pas de discernement'” moque-t-il.

“Donc on est dans un pays où on peut tuer, après avoir roué de coups et traité de salle juive une dame, et juste parce qu’on a fumé ou pris de la drogue avant, on n’est pas jugé. Par contre on ne manque pas de discernement quand on frappe à sa porte, qu’on va la frapper et qu’on la passe par dessus-bord.” En colère, Arthur est à bout.

“Je ne comprends plus rien, je vous promets je ne comprends plus rien et j’ai un peu honte.”

“Maintenant le problème c’est que je suis très hypocondriaque donc je ne sais pas si je pourrais fumer un pétard.” finit-il sur une note d’humour.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Arthur (@arthur_officiel)


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.