Benjamin Castaldi (TPMP) : ses révélations chocs sur la conception de son fils Gabriel

Le chroniqueur de Touche pas à mon poste ne se voyait pas à nouveau père de famille, passé 50 ans. Mais sa femme a réussi à le convaincre. Ensemble, ils se sont donnés les moyens pour être parents.

©MCE Ouest France

L’insémination artificielle : un sujet pas tabou pour le chroniqueur

C’est grâce à Kelly Vedovelli que la nouvelle est tombée, en plein direct dans Touche pas à mon poste. Lundi 30 mai, elle aborde en effet le sujet de l’insémination artificielle. Elle se tourne alors vers son collègue en disant « Benjamin l’a fait« . S’il n’avait jamais publiquement parlé de la conception de son fils, Benjamin Castaldi n’en a pas honte, bien au contraire.

Face à un Cyril Hanouna très étonné, il indique en effet que Gabriel a pu naître grâce à l’insémination artificielle. Celui qui était déjà l’heureux papa de trois garçons reconnaît que le problème était de son côté puisque ses spermatozoïdes n’étaient pas en forme : « C’était un peu léger. Ce n’était pas très vivace. J’ai beaucoup donné en même temps…« , plaisante-t-il en direct.

Mais plutôt que d’accepter l’idée qu’avoir un enfant sera compliqué, le couple décide de faire confiance aux progrès de la médecine. Les deux amoureux ont eu bien raison puisqu’ils sont aujourd’hui les heureux parents du petit Gabriel, le quatrième fils de Benjamin Castaldi qui ne verra sans doute pas son nom de famille disparaître avec lui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Les joies d’être à nouveau papa… ou pas !

A plus de 50 ans (il a récemment fêté ses 52 ans), le chroniqueur de Touche pas à mon poste ne pensait sans doute pas devoir changer à nouveau les couches et voir ses nuits être écourtées par les pleurs d’un bébé. Mais par amour, il accepte de goûter à nouveau aux joies de la paternité. Sur le plateau de l’émission, il ne cache pas son bonheur et semble réellement l’homme le plus heureux du monde.

Mais Gabriel est un bébé encore fragile qui, parfois, est souffrant. Et cela peut mal tomber, comme le soir de la Saint-Valentin. Malheureusement, alors que le papa de Simon Castaldi avait prévu une soirée romantique (et coûteuse), tout est tombé à l’eau. 

« J’avais tout prévu. Un hôtel et un repas« , indique-t-il sur le plateau de Touche pas à mon poste, le lendemain de la fête des amoureux. Mais rien ne s’est passé comme il le pensait puisque son fils est tombé malade : « Mon fils, le dernier, a eu une otite. Donc, du coup, on est restés à la maison« . Il a malheureusement perdu une somme d’argent avec cette annulation surprise. « J’ai perdu les arrhes. », a-t-il indiqué.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Simon Castaldi sera-t-il bientôt aussi connu que son père ?

Dans la famille, c’est sans aucun doute Simon Castaldi qui a surfé avec le plus de succès sur la vague générée par la notoriété de son père. C’est également à la télévision qu’il fait ses armes, mais pas à l’animation. C’est en tant que candidat de télé-réalité que le jeune homme se fait repérer. Il enchaîne les tournages et est actuellement dans la nouvelle saison des Apprentis Aventuriers, sur W9, avec sa petite-amie Adixia. Plusieurs fois au coeur de polémiques, il a eu la chance de voir son père le défendre dans l’émission Touche pas à mon poste, notamment le jour où sa voiture a été rayée. Très en colère, il n’a pas pesé ses mots en story. 

« Les gros fils de p*** qui ont rayé ma caisse à la garde de Nogent-sur-Marne vous êtes des grosses merdes« , lâche-t-il, avant de montrer les dégâts sur sa voiture. « Je suis choqué, je suis comme un ouf… C’est des coups de clefs, ce fils de p*** est remonté comme ça, cette grosse merde« .

Ses mots ont choqué de nombreux internautes, surtout que Simon est massivement suivi sur les réseaux sociaux par des jeunes. Mais Benjamin Castaldi comprend tout à fait la colère de son fils et n’hésite pas à le défendre en direct : « Il a acheté sa première voiture, il l’aime beaucoup. Je pense qu’on a fait ça parce qu’il s’appelle Simon Castaldi. C’est sûr. C’est une petite ville, à Nogent-sur-Marne, il a habité là-bas avec sa mère. Je pense qu’on l’a repéré et qu’on a fait ça pour l’emmerder. Donc je comprends qu’il soit énervé« .