Bernard Tapie: “Comme sucer un citron pourri”, quand il en faisait grimacer certains

Bernard Tapie est un homme adulé ou détesté qui impressionne. Franz-Olivier Giesbert est sur le point de publier un ouvrage sur son ami “aux mille vies”. Lors d’un entretien, le journaliste évoquait ceux qui grimaçaient avant même la parution de son livre.

Bernard Tapie : "Comme sucer un citron pourri", un homme qui en fait grimacer plus d'un
©Pierre Perusseau / Bestimage

Voilà bien un homme dont la vie et le destin sont loin d’être commun. Au cours de son parcours, Bernard Tapie aurait été à la fois homme d’affaires, ministre, comédien, chanteur, président l’OM et aussi prisonnier. Toute son existence n’est qu’une longue suite d’aventures dont Franz-Olivier Giesbert a décidé aujourd’hui de dresser le portrait. D’ailleurs, ce roman aux parfums de biographie suscitait déjà beaucoup réactions avant même sa publication. En effet, FOG décrit l’étonnement de  certains à l’évocation du sujet de son ouvrage à venir. Objeko vous dévoile tout.

Bernard Tapie : une impression ” de sucer un citron pourri “

Un homme aux mille vies

Considéré comme un véritable animal médiatique, Bernard Tapie ne le laisse effectivement personne insensible. Adulé ou détesté, son parcours ne manque en tout cas jamais de faire réagir. Parfois accusé d’avoir utilisé tous les moyens, même les moins nobles, pour arriver à ses fins, l’homme d’affaires était néanmoins admiré et aussi craint. Durant plusieurs décennies, le natif de Paris aura été tout simplement l’homme d’affaires le plus en vue de France. À la tête de nombreuses entreprises telles qu’Adidas, ses activités sont pourtant loin de s’arrêter là. Son rôle comme président de l’Olympique de Marseille fera d’ailleurs de lui une véritable légende. Son rôle au coeur de l’OM a permis au club de remporter pour la première fois la coupe des clubs champions.

Mais le parcours de Bernard Tapie l’aura également amené à la politique en devenant ministre de la ville pour le gouvernement Bérégovoy. Mais malgré cette carrière extraordinaire, l’homme passera aussi par la case prison. Impliqué dans une affaire sportive de corruption et de subornation de témoins, il sera effectivement enfermé quelques mois. Ses ennuis avec la justice ne s’arrêtent d’ailleurs pas là. Puisqu’il sera aussi suspecté de fraude fiscale dans le dossier concernant son yacht le Phocéa. Et pour finir, son procès contre le Crédit Lyonnais a également fait couler beaucoup d’encre. En résumé, la vie de Bernard Tapie ressemble véritablement à un scénario d’un film à suspense. Raison pour laquelle Franz-Olivier Giesbert a décidé d’en faire l’un des héros de son livre.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de News-Info-Fr (@infonewsfr)

Bernard Tapie: Un difficile combat

Si Bernard Tapie a toujours été comparé à un véritable lion ou un phénix capable de renaître de ses cendres, l’homme doit livrer aujourd’hui sa plus difficile bataille. Depuis quatre ans maintenant, il se bat effectivement contre un cancer dont l’issue est toujours incertaine. Mais loin de baisser les bras, l’homme, âgé aujourd’hui de 73 ans, continue de démontrer toute sa combativité. Franz-Olivier Giesbert reconnaît d’ailleurs être vraiment impressionné par la force de caractère du businessman. Dans une récente interview accordée au Journal du dimanche parue ce 6 juin, FOG accepte donc de se confier. Il explique pourquoi Bernard Tapie est la star incontestable de son ouvrage. Car de toute évidence, ce projet a fait grincer des dents.

Lors de cet entretien, Franz-Olivier Giesbert admet effectivement que son idée n’a pas été accueillie à bras ouverts. ” Quand je disais à mes collègues journalistes que je travaillais sur Tapie, ils grimaçaient comme quand on vient de sucer un citron pourri “. Mais bien loin d’abandonner son idée initiale, il continue. Lors de cet échange, l’auteur de Bernard Tapie : Leçons de vie, de mort et d’amour avoue d’ailleurs être totalement admiratif devant cet homme ” aux mille vies “. Il se dit même bouleversé par ce parcours.

Un véritable hommage

Lors de cet échange avec les journalistes du Journal du dimanche, Franz-Olivier Giesbert est effectivement totalement estomaqué. Il reconnaît la force de caractère de Bernard Tapie qui malgré la maladie garde une posture admirablement fière. ” Et en même temps, il a une belle vie. Il ne se plaint pas. Il n’est pas là en train de montrer ses stigmates. Son côté increvable me fascine. Et sans jamais prendre d’antidouleurs (…) moi aussi, j’évite les antidouleurs. Mais sur le reste, je ne tiens pas bon comme lui à un moment donné, je dis merde, je n’ai pas cette énergie, je suis un guerrier, mais arrive un moment où je cède et je passe à autre chose “.

Le journaliste est donc éblouit par Bernard Tapie qui ne lâche jamais rien. D’ailleurs, certains doutent même que quoi que ce soit puisse finalement le terrasser un jour. En tout cas, Franz-Olivier Giesbert ne tarit pas d’éloges sur celui dont il a fait le personnage principal de son livre. Si vous voulez connaître la suite de cette histoire et découvrir les faces les plus cachées de l’existence de cet homme hors du commun, voici comment. Objeko vous conseille effectivement de lire Bernard Tapie : Leçons de vie, de mort et d’amour dont la publication est prévue ce jeudi 10 juin aux éditions presse de la cité.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.