Bernard Tapie s’éteint à l’âge de 78 ans : ses proches révèlent sa dernière volonté

Dimanche 3 octobre, à 8h40, Bernard Tapie est mort à l’âge de 78 ans. Il se battait depuis plusieurs années contre un double cancer.

Bernard Tapie s’éteint à l’âge de 78 ans : ses proches révèlent sa dernière volonté 
© KCS

Ses proches l’appelaient le Phoenix. Mais aujourd’hui, il ne renaîtra plus de ses cendres. Bernard Tapie s’est définitivement éteint dimanche 3 octobre, à 8h40. Ses proches ont fait part de sa dernière volonté dans un communiqué diffusé par La Provence.

« Le cancer, c’est le match de ma vie. Mais je ne suis pas sûr de le gagner », avait lâché Bernard Tapie au Point. Aujourd’hui, l’ancien président de l’Olympique de Marseille a perdu. « Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père, Bernard Tapie », peut-on lire dans les colonnes du quotidien La Provence. Il se sera battu jusqu’au bout. « Il est parti paisiblement, entouré de sa femme, ses enfants, ses petits-enfants et son frère, présents à son chevet », ont ainsi expliqué nos confrères de La Provence. 

« Le cancer, c’est le match de ma vie. Mais je ne suis pas sûr de le gagner »

Depuis l’été 2017, il se battait contre le cancer de l’estomac et de l’œsophage. 4 longues années. « Une tumeur au cerveau soignée par radiothérapie, deux dans les reins soignés par cryogénie, dans l’abdomen, sous la peau, bref un peu partout », précisait effet son fils Laurent sur la chaîne de BFMTV. D’après son fils, en juin dernier déjà, son « état de santé très préoccupant » laissait présager le pire.

Dimanche 31 janvier, on se souvient ainsi que Bernard Tapie avait déjà dévoilé aux téléspectateurs de 20h30 Le Dimanche qu’il souffrait d’un cancer. Ce jour-là, il déclarait avoir perdu 75 % de ses tumeurs. Le problème, c’est qu' »en deux mois, elles avaient doublé avec des métastases. J’en suis qu’on attend, on cherche… »

« La tête, elle aide, mais la vérité c’est que c’est un combat intérieur. Entre qui et qui ? Des tumeurs qui vous sont hostiles, mais qui sont les vôtres, ce n’est pas un virus, et votre système immunitaire. Comment fonctionne-t-il ? A l’énergie ! Si l’énergie que vous avez est plus forte que l’énergie de votre tumeur, vous allez gagner. Et pour avoir de l’énergie, il y a un moyen : c’est de faire de l’exercice ! »

Marseille, sa ville de cœur

Et Bernard Tapie avait voulu informer des difficultés à soigner cette maladie. « Ce que les cancéreux doivent savoir, c’est qu’il y a un nombre incroyable de petits laboratoires qui travaillent sur de nouvelles molécules. Et en 8 jours de temps ils peuvent trouver. On vous fait un prélèvement, à tout le monde, pas qu’à Tapie, et on regarde la composition de votre cancer. En fait, on s’aperçoit qu’il n’y a pas trois types de cancer, il y a soixante millions de cancers.

Et d’ajouter : « En analysant les tumeurs, on découvre exactement comment est composée cette tumeur. Et immédiatement, on regarde dans le monde quel est l’examen qui permettrait d’anéantir les tumeurs. Mais on ne l’a pas trouvé pour l’instant… », a-t-il ainsi longuement expliqué.

Né à Paris, dans le 20eme arrondissement, Bernard Tapis avait finalement adopté la ville de Marseille. Ce touche-à-tout, à la fois businessman, ministre, comédien mais aussi homme de médias et de football… aura marqué toute une époque en France.

« Le nom de Bernard Tapie est éternellement associé à l’OM »

Il restera surtout pour beaucoup l’ancien président de l’Olympique de Marseille. D’ailleurs, le club de football lui a rendu un poignant hommage dans un communiqué. « Il laissera un grand vide dans le cœur des Marseillais et demeurera à jamais dans la légende du club. Incarnant le succès, la victoire, la conquête, il a marqué la légende olympienne. Pour toujours (…) Les Marseillais qu’il a rendus fiers, lui sont à jamais reconnaissants. Le nom de Bernard Tapie est éternellement associé à l’OM », a ainsi écrit le club sur son compte Twitter. D’anciens joueurs marseillais tel que l’ancien ailier anglais Chris Waddle, l’ancien joueur et entraîneur de l’OM, José Anigo ou encore Rolland Courbis ont également eu des pensées pour lui.

Le jour de son décès, le maire de Marseille Benoît Payan ne l’a pas non plus oublié. « Bernard Tapie, à jamais Marseillais « , a-t-il fait savoir sur son compte Twitter. « Il est dans notre histoire », a-t-il également expliqué sur BFM TV. Il a par ailleurs annoncé qu’il organiserait un hommage à l’occasion du match Lille – OM, dimanche 3 octobre. Quant à sa famille, elle a révélé la dernière volonté de cet homme hors normes : « être inhumé à Marseille, sa ville de coeur ».

 

 

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.