Buvez-vous de l’urine de rats chaque jour sans même le savoir ?

Que risque-t-on vraiment à boire une bière ou un Coca-Cola à même la canette ? C'est ce que nous allons voir tout de suite.

© TF1 info-Buvez-vous de l’urine de rats chaque jour sans même le savoir ?

D’après une rumeur qui date des années 2000, les canettes seraient recouvertes d’urine de rats. Mais est-ce que c’est vraiment le cas ? La rédaction d’Objeko a voulu en savoir plus. Ainsi, dans cet article, nous allons tout vous dire sur le sujet. Vous allez voir, vous allez avoir quelques petites surprises. Vous êtes prêts ? Alors, allons-y.

Qu’est-ce que la leptospirose ?

L’urine de rat peut propager une maladie potentiellement mortelle : la leptospirose. Qu’est-ce que c’est exactement ? Et bien, nous allons vous le dire. Ce que nous savons, c’est que c’est une maladie bactérienne qui est présente dans le monde entier. Et évidemment, ce sont les rats qui excrètent cette bactérie dans leur urine. Si chez l’homme, la maladie est le plus souvent bénigne, elle peut être très dangereuse tout de même. En effet, elle peut conduite à l’insuffisance rénale, voire à la mort.

Il faut déjà savoir que l’incubation de la maladie dure de 4 à 14 jours. Concernant les symptômes, ils peuvent être nombreux. Ca peut aller du syndrome grippal à l’atteinte multiviscérale avec syndrome hémorragique. Mais dans la forme la plus banale, la maladie débute par une fièvre élevée avec frissons, maux de tête, douleurs musculaires et douleurs articulaires.  La convalescence est longue, mais généralement sans séquelles. En France métropolitaine,  elle touche environ 600 personnes chaque année.

Peut-on attraper cette maladie en buvant un soda ?

Les canettes de soda sont stockées dans des entrepôts qui seraient d’immense colocation avec les rongeurs. C’est évidemment comme cela, qu’a commencé la fameuse rumeur du pipi de rat sur les canettes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est totalement fausse. En effet, la plupart du temps, la contamination e fait à travers des lésions ou des muqueuses. Ainsi, c’est lorsqu’on se baigne, qu’on fait du canyoning, du kayak, qu’on a le plus de chances d’être contaminé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laetitia (@nous5_et_1chat)

En plus claire, vous avez plus de risques d’être contaminé en faisant du kayak dans les gorges du Verdon, que si vous buvez du Coca ou du Fanta. Et évidemment, il existe des mesures préventives pour éviter tout risque. Si vous avez une plaie, même toute petite, ne vous baignez pas dans les lacs, fleuves et rivières. Ne prenez pas de risque inutile et allez payer votre entrée à la piscine municipale comme tout le monde. Ce sera largement mieux pour vous.

Certaines régions plus à risque que d’autres

Evidemment, tout le monde n’est pas égal face au risque de contamination. Les inondations, la surpopulation, la mauvaise évacuation des déchets et la promiscuité avec les rongeurs favorisent la contamination. Ainsi, en France, c’est en Nouvelle-Aquitaine que le taux d’incidence est le plus élevé avec 1,59 cas pour 100 000 habitants, juste devant la région PACA (1,58 cas/100 000). Comme vous le voyez donc, ce n’est pas à Paris, que c’est le pire. On pourrait le croire, mais finalement, non. Maintenant vous savez tout sur le sujet. Vous avez appris des choses ?