Ça commence aujourd’hui : Faustine Bollaert en deuil, mort d’une participante emblématique…

Depuis quatre ans, l'animatrice a l'immense joie de recevoir des anonymes (et quelques stars) qui se rendent sur le plateau pour se confier au sujet de leur vie, ou sur un aspect bien précis. Le but de l'émission est simple, accueillir les témoignages sans les juger, faire évoluer les mentalités, faire connaître certaines conditions. Une famille se forme très logiquement avec le temps. Et aujourd'hui, cette famille est tragiquement endeuillée.

© ABACA

Faustine Bollaert: Ça commence aujourd’hui, l’émission refuge des téléspectateurs

En quatre ans, l‘audience de l’émission animée par Faustine Bollaert a doublé. Aujourd’hui, 1.3 millions de téléspectateurs découvrent chaque jour les destins des invités et le succès est aussi au rendez-vous sur la page Youtube de l’émission, mais aussi sur sa page TikTok où certaines vidéos font le buzz sur l’application. 

Faustine Bollaert vit un rêve en étant à la tête de ce programme. Elle le dit elle-même, elle semble presque à voir du mal à croire que son métier lui permet de se sentir si épanouie, si bien : 

« Depuis toujours, j’ai rêvé d’exercer ce métier sans jamais oser imaginer m’épanouir autant qu’aujourd’hui. Depuis 4 ans, j’ai le privilège immense d’écouter vos vies, vos joies, vos drames, de partager des moments de complicité et de rires à vos côtés. Je mesure tous les jours la chance d’avoir gagné votre confiance. Et si cette année 2021 a aussi été remplie d’émotions heureuses dans ma vie, c’est grâce à vous. J’espère à mon humble mesure avoir parfois participé à adoucir la vôtre« . 2022 tend les bras à l’animatrice et à toutes les personnes qui souhaitent raconter leur histoire. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Faustine Bollaert (@faustinebollaert)

L’émission en deuil, Véronique est décédée 

Véronique a participé à l’émission en 2019. Le titre de l’épisode était le suivant : ‘Un bébé à presque 50 ans : et pourquoi pas ?!‘ Le programme est dans l’air du temps et se repose sur les témoignages de personnes qui représentent une certaine partie de la population. Et comme de plus en plus de femmes ont des enfants tardivement, cela semblait logique d’aborder ce thème. Malheureusement, Véronique n’est plus. Celle qui était tombée enceinte pour la deuxième fois à l’âge de 47 ans (pour accoucher à 48 par la suite) laisse derrière elle ses deux filles, qui ont dix-sept ans d’écart : Valentine et Malyssia.

Le compte officiel de l’émission a tenu à rendre hommage à Véronique : « C’est avec beaucoup de chagrin que nous avons appris la disparition de Véronique. (…) Toute notre équipe envoie à ses proches ses plus sincères condoléances, nous pensons fort à sa petite fille Malyssia ». Quant à Faustine Bollaert, elle a partagé ce message sur Instagram, en ajoutant les mots suivants : « Nous n’oublierons pas Véronique. Toutes mes tendres pensées ».

Faustine Bollaert endeuillée par le décès des frères Bogdanoff 

L’animatrice a tenu à rendre hommage aux deux scientifiques et hommes de télévision, emportés par le covid-19 à six jours d’intervalle. Les deux jumeaux, âgés de 72 ans, sont au centre des débats concernant la vaccination, eux qui n’étaient pas vaccinés. Non pas parce qu’ils étaient antivax annoncent leurs proches, mais tout simplement car ils ne pensaient pas pouvoir être touchés par le covid-19. 

Faustine Bollaert: Loin de ces débats, Faustine décide tout simplement de rendre un bel hommage à « ces deux hommes délicieux, brillants, charmants » : 

Au-delà de leur départ, je suis très émue de constater que la mort elle-même a renoncé à les séparer. Fusionnels jusqu’au bout. Ils incarnaient notre jeunesse, la curiosité de notre enfance. C’est une page qui se tourne d’une bien triste manière. Où qu’ils soient dans leurs étoiles, je n’ai pas de doute qu’ils veillent l’un sur l’autre. Tâchons par nos pensées d’envoyer toute notre affection à leur famille. On ne vous oubliera pas. »

Un joli hommage qui montre une nouvelle fois que les deux frères étaient très appréciés par les personnes évoluant dans le milieu audiovisuel et que leur mort est un véritable choc pour tout le monde. Ils laissent derrière eux, notamment, un demi-frère, qui vit encore dans le château que se sont offert les frères dans les années 1980. Mais cette superbe demeure, l’un des plus vieux châteaux du Gers, est aujourd’hui dans un état d’abandon puisqu’aucun travaux n’a été effectué depuis les années 1990. Le maire de Monfort, village où se trouve la bâtisse, se désole qu’une telle merveille ne soit plus en bon état