Carburants, promotions alimentaires… : ces nouvelles propositions du gouvernement face à l’inflation

Dans une récente interview, Bruno Le Maire a proposé plusieurs mesures qui seront intégrées dans la loi sur le pouvoir d'achat.

© pixabay

Face à l’inflation galopante de ces derniers mois, le gouvernement tente de trouver des solutions. Il y a quelques heures, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a proposé ce lundi sur France Inter plusieurs mesures pour aider les Français. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une aide pour les gros rouleurs

Augmentation des denrées alimentaires, du gaz, du carburant, actuellement tout est plus cher. C’est pour cette raison, que le gouvernement travaille sur un projet de loi lié au pouvoir d’achat. Et justement, Bruno Le Maire a expliqué qu’une aide aux gros rouleurs pourrait rapidement être mise en place : »Le gouvernement travaille à une indemnisation plus généreuse pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler, une fois encore qu’ils soient salariés, qu’ils soient alternants ».

Evidemment, cette aide serait versée en fonction du niveau de revenus. Selon Bruno Le Maire, le gouvernement pense à ceux qui gagnent en dessous de 1.500, 1.600 voire 1.800 euros. Mais pour le moment, ce n’est pas encore défini. Il faut dire que le ministre de l’Economie et des Finances attend la mise en place de ce plafond au débat parlementaire lors de l’examen de la loi sur le pouvoir d’achat. La loi pouvoir d’achat proposera aussi de prolonger jusqu’à la fin de l’année la remise de 18 centimes par litre de carburant.

Des promotions alimentaires à 50 % ?

Bruno Le Maire est encore allé plus loin. En effet, sur France Inter, le ministre a aussi annoncé qu’il souhaitait que les promotions alimentaires puissent atteindre 50% de remise dans la distribution. Il faut préciser que pour le moment, ces promotions ne peuvent pas dépasser les 34 % remise. Ce qui ferait une belle augmentation : »Je propose qu’on relève ce seuil à 50% pour qu’il y ait des prix cassés pour ceux qui en ont besoin ».

Dans la même veine, Bruno Le Maire a expliqué qu’il veut mettre plus de contrôles. Notamment en rapport aux prix dans l’alimentaire. Il veut éviter à tout pris que des profiteurs se fassent de l’argent sur le dos des contribuables :« Nous ne laisserons pas passer les profiteurs de la crise inflationniste », a-t-il assuré. « Nous allons faire des contrôles par filière entière, regarder si de depuis l’usine jusqu’au lieu de distribution, en passant par le transport ou le stockage, des marges révoltantes sont faites. Ceux qui en profitent seront sanctionnés ».

Le prêt garanti par l’État prolongé jusqu’à fin 2022

Carburants: Bruno Le Maire annonce également que le prêt garanti par l’Etat est prolongé jusqu’à la fin de l’année 2022. En revanche, le ministre a expliqué que le PGE devrait s’arrêter cet été. Pour rappel, c’était un outil du plan d’accompagnement avait été lancé à la mi-2021 pour aider les entreprises en difficulté durant la sortie de crise sanitaire. Il prévoyait également un accompagnement au niveau local des entreprises en situation de fragilité financière, pour les aider dans leurs échanges avec leurs créanciers pour obtenir un aménagement du remboursement de leurs prêts ou de leurs impôts et cotisations.