Caroline Margeridon (Affaire conclue): Sa stratégie bluffe le public et agace Julien Cohen, elle profite d’une erreur

Caroline Margeridon a plus d’un tour dans son sac. Et pour cause. Fatiguée de se faire avoir par les pitreries de l’homme aux lunettes bleues, elle va jouer un tour que personne n’oubliera !

Caroline Margeridon (Affaire conclue) : Sa stratégie bluffe le public et agace Julien Cohen, elle profite d'une erreur
© Cédric Perrin

Caroline Margeridon est une femme maligne. Dans cet épisode d’Affaire conclue, elle veut obtenir cet objet. Avec elle, ça passe ou ça casse !

Caroline Margeridon, un caractère hors normes

Une femme de convictions

Quand on la découvre dans ce portrait vidéo, on n’imagine pas à quel point Caroline Margeridon a bataillé pour en arriver là. D’ailleurs, non sans humour, elle se résume ainsi « Je suis trop blonde, trop bronzée, trop bijoutée, tout ce que je déteste » Pourtant avec le recul, elle n’a aucun regret sur la manière dont les choses se sont passées ! Si c’était à refaire, ça serait sans la moindre hésitation. D’ailleurs, ceux qui la critiquent, elle leur rétorque « Je suis authentique et j’assume tout ce que je suis »

Depuis qu’elle est adolescente, Caroline Margeridon a besoin d’espace et de liberté. Dès l’âge de quinze ans, elle souhaite s’assumer financièrement. Donc, elle s’en va du nid et travaille avec un marchand connu dans le monde entier. Son mentor lui a tout appris et l’a convaincu de poursuivre dans ce domaine. Depuis plus d’un quart de siècle, elle s’est forgée une jolie réputation. Si bien de grands événements comme le festival Solidays ou des enseignes comme La Grande Épicerie de Paris ou encore Le Bon Marché font appel à ses services ! Un juste retour des choses !

Toujours honnête, Caroline Margeridon parle de sa vie sentimentale. Bien que très privilégiée, elle va faire pourtant le choix de repartir à zéro « On vivait dans un château, avec quarante employés pour me servir, mais ça ne m’a pas empêchée de partir du jour au lendemain sans rien demander. Et j’ai ensuite élevé mes enfants de 9 et 18 mois toute seule. J’ai dû revendre certaines de mes affaires pour m’en sortir. »

Elle a son petit caractère

Quand Sophie Davant l’appelle pour faire partie de l’équipe d’Affaire conclue, elle n’hésite pas une demie-seconde. Elle trouve le concept intéressant. Les Français aiment tant chiner et Caroline Margeridon le leur rend bien. En ce qui concerne la présentatrice, les deux femmes cultivent une complicité sans égard « elle est drôle, elle est d’une gentillesse, d’une bienveillance. Elle a une intégrité, elle est fidèle. » Et gare à celui qui critique son amie« Si j’étais un homme, sincèrement, je l’épouse. Pourtant je veux plus me marier. » 

Avec Pierre-Jean Chalençon, c’est l’inverse. D’abord proches, Caroline Margeridon s’estime trahie « ‘J’ai été tellement choquée par ses propos à mon égard que j’ai définitivement tiré un trait sur lui, explique-t-elle. Je l’ai bloqué sur mon téléphone, mais je sais qu’il essaie de tout faire pour que l’on se revoit. Je ne lui veux pas de mal, mais je ne veux plus. » Dans cet article, Objeko vous résumait pourquoi le fan de Napoléon est banni de tout. Va-t-il réussir à se faire pardonner ?

Quant à Julien Cohen, c’est vraiment le jeu du chat et de la souris. Il faut dire que l’homme aux lunettes bleues ne lui facilite pas la tâche. Très taquin, il profite qu’elle ait quelques secondes d’inattention pour enchérir à la dernière minute. Ce qui a le don d’agacer fortement Caroline Margeridon ! Or, ces dernières heures, elle va lui prouver que la vengeance est un plat qui se mange…tiède !

Tel est pris qu’elle croyait prendre

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Affaire Conclue (@affaireconclue)

Dans Affaire conclue, il y a une règle. Il ne faut jamais se fier aux apparences. Alors quand Julien Cohen ce vase, il est motivé mais sans plus. Il n’a pas la fouge qu’on lui connait. En fait, il commet une erreur qui va lui être fatal puisqu’il se trompe le créateur. Il confond Catteau, l’auteur original de l’œuvre avec le céramiste Roger Capron. Se rendant compte de son étourderie, Caroline Margeridon ne dira rien même si elle n’en pense pas moins ! Quant à Stéphane Vanhandenhoven, il va mettre les pieds dans les plats « C’est quand même triste de confondre Capron et Catteau, tu le vois quand même Julien m*rde !

Soudain, l’amie de Sophie Davant montre son visage. Dans un sourire, elle nous dévoile qu’elle avait reconnu depuis le début la griffe du créateur. Donc, elle simulait son non-intérêt pour duper son petit monde. Estimé à 200 euros, la vase partira finalement dans la liste de trophées de… François-Xavier Renou. En proposant 625 euros, il dépasse de loin les enchères de ses petits camarades. Pestant dans leur coin, Julien Cohen et Caroline Margeridon jurent de prendre leur revanche ! Suite au prochain numéro !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.