Caroline Margeridon (Affaire conclue) : ses révélations fracassantes sur sa maman ! Ça vaut le détour !

Caroline Margeridon est une femme d’affaires à qui tout semble réussir. Or, il y a bien un point noir dans sa existence à paillettes. Et ce n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit de sa maman. Pourquoi a-t-elle été obligé de rayer un trait sur elle depuis trois décennies ?

Caroline Margeridon (Affaire conclue) : ses révélations fracassantes sur sa maman ! Ça vaut le détour !
© Jerome Domine/ABACA

Caroline Margeridon n’en avait jamais parlé en public. Et pourtant, ce jour-là, elle va nous expliquer pourquoi sa mère est sa pire ennemie.

Caroline Margeridon incapable de pardonner !

Dans cette vidéo, on peut découvrir Caroline Margeridon en-dehors du plateau d’Affaire conclue. En effet, si vous connaissez un peu l’univers de la brocante, elle peut se vanter d’être une sommité dans ce domaine. Ce n’est pas pour rien que Sophie Davant a sollicité ses services pour son émission d’enchères. Certes, sa motivation à dénicher les meilleurs bons plans ou à faire de superbes affaires l’oblige quelques fois à hausser le ton, surtout face au turbulent Julien Cohen. En règle générale, l’ambiance est bonne enfant. Chez Objeko, nous racontons souvent des anecdotes qui mélangent douceur et grandeur. Pourtant, dans le secret de son âme, la sœur de cœur de Jordan de luxe cache un lourd secret. Ils sont peu nombreux à connaitre la vérité sur sa maman. On vous dit tout !

Un soleil pour ses proches

Caroline Margeridon est une femme épicurienne. Dans cet article, Objeko vous racontait à quel point elle aimait brûler la chandelle par les deux bouts. Plus que tout, elle assume à 100% ce que d’autres voudraient dissimuler. Oui, elle kiffe faire la fête jusqu’à l’aube. Ou bien, elle adore partir en vacances à l’autre bout du monde, juste sur un coup de tête. Cela peut trancher avec le caractère de la présentatrice d’Affaire conclue. Pourtant, les deux femmes font la paire et veillent l’une sur l’autre. À force de lire ses haters sur les réseaux sociaux ou d’entendre les rumeurs acerbes lancées par Pierre-Jean Chalençon, elle a appris à en tirer que le positif. Elle confie à nos confrères que “l’avis et les critiques d’inconnus m’importent peu. Je laisse d’ailleurs sur mon compte.” Elle a déjà remarqué et se sent comblée que sa communauté de fans est toujours là pour la défendre !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caroline Margeridon (@caromargeridon)

Passionnée par son métier, Caroline Margeridon ferait tout pour mettre ses enfants à l’abri du besoin. En vrai mère poule, Alexandre et Victoire sont sa raison de se lever tous les matins. Divorcée du papa depuis qu’ils étaient petits, elle a pris soin de les élever seule et de leur transmettre ses valeurs. Au début, cela a demandé quelques sacrifices, car il fallait repartir à zéro. Mais aujourd’hui, elle sait qu’elle a fait du bon travail. En tout cas, pas question de reproduire ce qu’elle a vécu quand elle était jeune. Pour bien comprendre d’où lui vient sa force de caractère, Objeko va remonter un peu le temps !

Une douleur qui ne pleure qu’à l’intérieur

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caroline Margeridon (@caromargeridon)

Caroline Margeridon et sa maman ne s’adressent plus la parole depuis au moins trois décennies. Alors là, personne à la rédaction d’Objeko n’aurait pu imaginer une telle information. Elle qui donne sans compter à son entourage n’arrive pas à renouer les liens avec sa génitrice. Pour bien comprendre les tenants et les aboutissants de ce conflit, elle fait un bref récapitulatif de sa fratrie.  “Elle a eu ma grande sœur à 16 ans, mon autre sœur à 21 ans et moi à 22 ans. Elle était très jeune pour assumer le rôle de maman.” Aussi, pour subvenir aux besoins de sa famille, elle se rend dans toutes les salles de jeu et dilapide l’argent du foyer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caroline Margeridon (@caromargeridon)

L’amie de Sophie Davant nous raconte que les rôles se sont très vite inversées. “Petite, c’est moi qui m’occupais d’elle. Elle ne me surveillait pas, passait sa vie à jouer son argent au casino. Il est trop souvent arrivé qu’elle… dépasse les bornes “.  Aussi, en perdant à jamais cette insouciance, elle nous explique qu’elle a compris qu’elle devait s’éloigner de cet enfer avant de se laisser envahir par cette toxicité. Émancipée quand elle avait 15 ans, elle commence à travailler et prend peu à peu son envol… pour devenir le soleil que l’on découvre presque tous les jours à l’écran. Rire franc, regard pétillant, elle fait tout pour dissimuler cette blessure béante. En tout cas, chez Objeko on veut sa recette puisque rien ne se voit. Et comme elle disait le jour de son cambriolage en janvier 2021, ce qui ne la t*e pas, la rend plus forte ! On n’aurait pas pu mieux résumer la situation !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.