Cauchemar en cuisine : Voici comment la prod’ attire les clients cobayes dans les restos en crise de M6

Quand un restaurant appelle Philippe Etchebest à l’aide, il sait qu’il a du pain sur la planche. Heureusement, les clients sont là pour l’aider à déterminer des efforts du candidat. D’ailleurs, comment sont-ils triés sur le volet ?

Cauchemar en cuisine : découvrez qui paie les travaux de rénovations dans l’émission mythique de M6 !
© M6

Depuis le premier épisode, Cauchemar en cuisine pulvérise des records d’audience. Aujourd’hui, on vous explique les secrets de la production.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Cauchemar en cuisine !

Depuis son premier épisode, Objeko ne manquerait un inédit de Cauchemar en cuisine pour rien au monde. La réputation de Philippe Etchebest le précède. Motivé à venir au secours de ses confrères en détresse, ce meilleur ouvrier de France a plus d’un tour dans son sac. Enfin, sans l’avis des clients, un établissement est condamné à mourir à petit feu. En coulisses, le mari de Dominique s’active aux fourneaux. Par contre, une fois en salle, il s’appuie sur le soutien logistique de la production. Comment faire pour vous convaincre de tester des spécialités d’un chef qui n’avait pas forcément la cote ? Dans un entretien exclusif accordé à Puremedias, le responsable de Studio 89 nous dévoile la méthode incroyable utilisée pendant le tournage. Elle a tellement fait ses preuves que les téléspectateurs n’y ont vu que du feu ! Jamais plus vous ne regarderez l’émission du même œil !

L’étrange méthode de recrutement de Cauchemar en cuisine

En commençant cet entretien, Romuald Graveleau tient à saluer le rôle de ceux qui ont accepté de participer à l’aventure Cauchemar en cuisine. Grâce à leur soutien et leur avis, Philippe Etchebest cerne mieux les « les problématiques rencontrées par les restaurateurs » ! Lors de l’épreuve du « gros service », cela lui permet de » tester leur professionnalisme ». Plus que jamais, il veut identifier les habitudes de ses confrères à la dérive afin de cibler ce qui ce qui faute. Le concept du programme repose sur cette analyse. Alors autant ne pas faire les choses à moitié. D’ailleurs, le moins qu’Objeko puisse dire, c’est qu‘il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Il ne laisse rien passer !

D’ailleurs, pour recruter de potentiels clients, Studio 89 met les bouchées doubles. Un peu avant le tournage de la fameuse séquence, des équipes se chargent de « demander à des personnes dans la rue, à des voisins ou à des habitants. » Dans la plupart des cas, ils sollicitent la bienveillance de la mairie de la ville. En passant une « annonce« , ils sont certains d’être entendus. Enfin, comme toujours, il y a les curieux. Ce sont généralement des fans de Philippe Etchebest qui souhaitent découvrir l’envers du décor de Cauchemar en cuisine. Et vous, dans quelle catégorie vous mettez-vous ?

Le client est roi !

Comme à chaque fois, Philippe Etchebest prend la parole avant le tournage. Il a toujours le même discours et tient à se montrer ferme envers ceux qui ont accepté la mission de témoin de Cauchemar en cuisine. S’ils veulent prêter main forte, « il ne faut pas hésiter à signaler ce qui ne va pas, que ce soit au niveau des plats ou du service« . Pour les timides, c’est une véritable épreuve. Par contre, en ce qui concerne les autres, c’est un moment de gloire de passer à la télévision ou mieux d’échanger avec le juge de Top Chef. Qui aurait cru cela possible il y a encore quelques mois pendant la crise sanitaire ?

Du reste, le responsable de Studio 89 répond à la question que tout le monde se pose. Oui, c’est M6 qui régale. Pas moyen que les clients potentiels paient la note, surtout tout ne se déroule pas comme prévu. Car oui, il y a en a des séquences d’attente et de colère dans Cauchemar en cuisine. Pour qu’ils ne restent pas sur leur faim, la production met les petits plats dans les grands.  « Quand ils passent un mauvais moment, on les réinvite à la réouverture. » Après la tornade Philippe Etchebest, le soleil devrait revenir !

Certes, Objeko n’a pas eu accès au questionnaire de Cauchemar en cuisine. Basés sur de nombreux critères comme le service, la qualité des recettes, la décoration, les clients se sentent écoutés et respectés. En fait, s’il on résume, ce sont eux les stars du programme de M6 !

Le dernier mot revient à…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par M6 (@m6officiel)

Comble de l’ironie, Philippe Etchebest trouve que les clients ont parfois la critique facile. Lors du service où il est en observateur, certains ne permettent de renvoyer leur nourriture en cuisine pour des prétextes un peu incroyables. En dehors des caméras, il leur demande un petit service, à savoir celui « d’être plus indulgents et de se concentrer sur les points les plus importants. » Longue vie à Cauchemar en cuisine ! Si vous avez eu l’occasion de vivre cette expérience unique, n’hésitez pas à nous raconter vous ressenti en commentaire de cet article !

Merci à nos confrères de Puremedias !

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.